Moto
  • MV Agusta Brutale: Une 920 accessible, des accessoires et une spéciale
  • MV Agusta Brutale: Une 920 accessible, des accessoires et une spéciale

    mv agusta brutale: une 920 accessible, des accessoires et une spéciale
    mv agusta brutale: une 920 accessible, des accessoires et une spéciale
    mv agusta brutale: une 920 accessible, des accessoires et une spéciale
    mv agusta brutale: une 920 accessible, des accessoires et une spéciale
    mv agusta brutale: une 920 accessible, des accessoires et une spéciale
    mv agusta brutale: une 920 accessible, des accessoires et une spéciale
    mv agusta brutale: une 920 accessible, des accessoires et une spéciale
    mv agusta brutale: une 920 accessible, des accessoires et une spéciale


    Apparue fin de l'année dernière, la 920 rend enfin la Brutale presqu'accessible. Entièrement revue (châssis optimisé, nouveau moteur), elle a heureusement préservé le style inimitable qui fit sa renommée. La selle en une pièce rend la vie plus confortable, tant pour le pilote que pour le passager, les suspensions assouplies partagent le même objectif,

    La cylindrée de 921cc, inédite sur la Brutale, est obtenue par un nouveau rapport d'alésage/course, pour obtenir 129 ch. La 920 partage le même vilebrequin avec une course de 55 mm que la 1090RR, dont elle reprend aussi le deuxième axe d'équilibrage. La 920 reprend le châssis des 990R et 1090RR, un mixte de treillis acier et de platines alu, un principe initié dès les premières F4. L'empattement de 1430 mm est associé à un angle de chasse de 25°.

    MV Agusta propose dès à présent une large gamme d'accessoires dédiée à la Brutale, du système antivol aux échappements, en passant par des composants en carbone ou en aluminium taillé.

    Le constructeur italien sacrifie aussi à la célébration des 150 ans de l'Italie avec une série spéciale basée sur la 990R, limitée, vous l'aurez deviné, à 150 exemplaires. Cette Brutale se différencie de ses sœurs par son tableau de bord peint en couleur carrosserie, sa selle monoplace,, un envahissant sabot moteur, le tout agrémenté de drapeaux italiens et du chiffre 150, sans oublier l'inévitable plaque numérotée sur le té de fourche…

    Ceci vous intéresse aussi ...

    Actualités et essais