La personne qui nous a présenté l’Audi RS5 il y a quelques semaines n’est autre que Stephan Winkelmann. L’ancien patron de Lamborghini et actuel PDG d’Audi Sport (anciennement Quattro GmbH) a répondu avec plaisir à nos quelques questions.

VROOM.be: Monsieur Winkelann, vous êtes arrivé chez Audi Sport il y a un peu plus d’un an. Etiez-vous déjà impliqué dans le développement de la RS5 ?

Stephan Winkelmann: “Oui bien sûr, mais seulement à la fin du processus de développement. Je ne pouvais pas changer beaucoup de choses, mais je n’ai pas trouvé cela nécessaire (sourire). Je suis fier du résultat : la RS5 est notre vision à nous du grand tourisme, tant au niveau du design que du moteur. Le résultat est devenu très polyvalent : vous pouvez rouler tant de manière confortable que dynamique, comme vous l’avez sans doute remarqué. »

VROOM.be: Qu’est-ce qui doit convaincre un client potentiel d’acheter une RS5 lorsqu’il voit la voiture ?

Winkelmann: « C’est important qu’ils retrouvent l’équilibre d’Audi Sport : vous avez d’un côté les modèles RS, donc sportifs, dynamiques et avec un style acéré. D’un autre côté, ils peuvent également utiliser ces modèles (comme les TT et R8) au quotidien. La RS5 a donc plus d’un objectif et son « wow-factor » doit avoir plusieurs angles d’attaque. Ils doivent également ressentir que la voiture les rend meilleurs comme chauffeurs. »

VROOM.be: Comment s’est passée votre première année chez Audi Sport ?

Winkelmann: “C’était une année bien remplie : nous avons changé de nom (de “Quattro” à “Audi Sport, ndlr) mais nous travaillons encore sur une stratégie pour la marque et les produits à moyen terme. Je me souviens avec plaisir de mes années chez Lamborghini où beaucoup de collègues sont devenus des amis. Mais les gens de chez Audi Sport sont également mordus par ce qu’ils font et ils regardent souvent leurs voitures de la même manière que chez Lamborghini. »

VROOM.be: Quelle expérience avez-vous acquise après onze années chez Lamborghini ?

Winkelmann: “La direction d’une entreprise. Les segments des deux marques sont différents, mais toutefois comparables dans les grandes lignes. Dans les deux cas, vous devez monter une entreprise, sortir de bon produits et développer une stratégie. Chez Lamborghini, ça a marché : la marque produit des voitures qui sont aujourd’hui, utilisables au quotidien. »

VROOM.be: Quelle direction voulez-vous prendre avec Audi Sport ?

Winkelmann: « A court terme, nous voulons surtout être perçus comme un constructeur de voitures premium exclusives et prestigieuses. A long terme, nous envisageons des modèles électriques ».

VROOM.be: Comment voyez-vous ça concrètement ?

Winkelmann: “Nous avons une stratégie en trois phases. Durant les deux à trois prochaines années nous commercialiserons davantage de produits et porterons notre offre à 16 modèles. Cette année, par exemple, arrive la R8 Spyder Plus. Dans la deuxième phase, après 2020, nous nous pencherons sur les modèles électriques. Un premier modèle entièrement électrique arrivera sans doute. Notre première Audi Sport électrique est attendue pour 2020 ou 2021 et ce sera d’abord un SUV ou une berline. La troisième phase démarrera à partir de 2025, quand la technologie des batteries nous permettra de produire des voitures plus petites et plus légères. »

VROOM.be: Y a-t-il une demande de la clientèle pour des versions RS de SUV Audi ?

Winkelmann: “Certainement. Les SUV sont toujours plus importants pour nous et nous devons donc être également présents sur ce prestigieux segment. Nous voulons offrir des SUV dans autant de segments et de formats que possible, mais tout dépend de la manière dont nous nous développons. Mais des SUV RS seront certainement au programme. »

VROOM.be: Maintenant que la RS5 a un moteur turbo, la R8 reste la dernière sportive d’Audi à avoir un moteur atmosphérique. Est-ce que le moteur atmosphérique a encore un avenir chez Audi Sport ?

Winkelmann: “Cela ne dépend pas vraiment de la marque, mais plutôt du produit. Vous devez regarder chaque voiture individuellement pour trouver la bonne combinaison pour le bon segment. Nous avons un fantastique 5 cylindres pour les TT et RS3, nous avons ce V6 et avons un V8 pour les RS6 et RS7. La R8 aura toujours un moteur atmosphérique mais les autres modèles auront un turbo à l’avenir. »

VROOM.be: Qu’avez-vous au programme de ces prochains mois ?

Winkelmann: “Des produits, des produits et encore des produits (rire). Nous voulons construire des voitures qui se vendront dans le monde entier et ne plus être focalisé que sur l’Europe. Mais nous ne voulons pas oublier nos modèles de base. Et nous voulons développer Audi Sport en tant que marque à part entière, avec sa propre histoire. »

Articles liés

À la une

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.