Auto
  • Toyota Hilux 2012 : Contre vents et marées !
  • Toyota Hilux 2012 : Contre vents et marées !

    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012
    toyota hilux 2012


    Le Toyota Hilux, c’est le fidèle compagnon par excellence. Pas forcément celui dont vous rêvez nuit et jour, mais celui qui vous emmènera au bout du monde tout en se faisant oublier. Un ami sûr, capable des taches les plus ingrates et qui ne ronchonne jamais. Pour 2012, il se repoudre le museau et apporte quelques évolutions techniques !

    • Solidité évidente, Fiabilité légendaire, Confort acceptable, Baroudeur confirmé, Gamme courte et blocage de différentiel disponibles
    • Insonorisation aux bruits de vent, Encombrement difficile à évaluer, Tenue de route sur sol gras, ESP en option

    Chef de file

    Dans la catégorie des pick-up, c’est le Hilux qui joue les chefs de file ! Avec 21.866 Hilux vendus en 2010, il représente à lui tout seul quelque… 25 % de part de marché ! Oui oui ! Un pick-up sur quatre vendus en Europe est un Hilux ! C’est dire si l’animal a des qualités… Pour 2012, il connaît quelques évolutions. Oh, rien qui ne soit de nature à le métamorphoser, mais juste histoire de le rappeler à notre bon souvenir.

    Facelit !

    A l’instar de ce qui se fait traditionnellement, c’est le nez qui récolte le plus de modifications ! On y remarque un nouveau capot, de nouveaux phares, une nouvelle calandre et un nouveau pare-chocs. Le but n’a pas été de le rendre ultra sexy, mais de confirmer son statut ! A l’arrière, notons ces feux remodelés.

    Et dedans…

    Pick-up peut-être, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut se la jouer rustique ! Alors, le Hilux fait attention à son apparence et soigne l’accueil de ses occupants. L’instrumentation a été redessinée et comprend désormais la majorité des commandes au centre de la planche de bord. Le fameux Toyota Touch, le système d’info-divertissement tactile de la marque comprenant les fonctions audio et de navigation, s’invite à bord et se présente sous la forme d’un écran de 6,1 pouces. La qualité perçue progresse également, notamment via un ensemble de plastiques plus sombres.

    A la carte !

    Le Hilux, vous le composez à la carte ! Il est disponible avec… 3 châssis (Single Cab, Extra Cab et Double Cab), deux moteurs (2.5 et 3.0 l diesel), boîtes manuelle ou automatique… Bref, les possibilités sont nombreuses, que ce soit pour un usage professionnel ou loisirs.

    Ecologie…

    Ben oui, même les pick-up sont concernés par les questions environnementales. Ainsi, La consommation de carburant du moteur 2.5 D-4D a diminué de 1 l/100 km à 7,3 l/100 km et les émissions de CO2 ont baissé de 25 g/km pour atteindre 194 g/km. Et suite à l’ajout du filtre à particules pour les diesel, les deux moteurs 2.5 D-4D et 3.0 D-4D répondent désormais à la norme EURO V.

    Atacama

    Outre les trois niveaux de finition habituels, Toyota propose une série spéciale baptisée Atacama… Pas de version terroriste au programme (l’« Atacama Armée » n’a pas vu le jour… Boutade), mais de quoi garnir l’habitacle avec du cuir, des sièges chauffants à l’avant, l’écran tactile Touch & Go (avec navigation intégrée) et un hard-top en polyester.

    Bienvenue à bord !

    Enfin un véhicule où les grands gabarits ne sont pas considérés comme des « laissés pour compte » ! S’installer à bord et trouver sa position de conduite est un jeu d’enfant ! Un poil moins si vous n’êtes pas très garnis en centimètres, cela dit… A bord, on retrouve l’essentiel, mais également le superflu qui fait plaisir, avec tout le confort d’une berline. De la place, le Hilux en offre à la pelle, tant à l’avant qu’à l’arrière… Alors, certes, on ne retrouve pas le soin apporté à une gentille berline familiale, mais l’équipement et les garnitures intérieurs respirent la solidité. Le Hilux, c’est surtout fait pour durer !

    Détails techniques…

    Bon, suivez bien, parce que ce n’est pas tout simple. Le 2.5 l et le 3 l diesel offrent respectivement 144 et 171 chevaux. En revanche, la valeur de couple est identique : 343 Nm… Sauf si vous optez pour le 3 litres et la boîte automatique, auquel cas la valeur grimpe à 360 Nm ! Vous suivez toujours ? Pour conclure, retenez bien que seul ce 3 litre peut être doté de la boîte automatique, les autres profitant d’une boîte manuelle à 5 rapports.

    ESP, please !

    Et en route, cela donne quoi ? Etonnant ! Certes, il ne faut évidemment pas attendre le confort d’une limousine d’un pick-up tel que celui-ci, mais malgré tout, le Hilux présente d’étonnantes dispositions ! Les longs trajets ne lui font pas peur et la seule réserve que l’on peut émettre concerne l’insonorisation face aux bruits de vent. La tenue de route, sur sol sec, est convenable, mais nous vous conseillons de ne pas jouer les Ken Block dans les virages !

    Quand c’est mouillé, prévoyez de rouler avec un pied léger. Propulsion, dénuée d’ESP de série, notre monture s’est révélée plutôt joueuse du croupion quand le sol a perdu une certaine proportion de son adhérence ! C’est qu’après tout, un pick-up est plus destiné à franchir les chemins inhospitaliers qu’à jouer les valseuses sur route sinueuse ! D’ailleurs, il dispose d’une gamme courte, d’une transmission intégrale (sur demande) ainsi que d’un blocage de différentiel… Avec ça, plus rien ne devrait vous arrêter ! Le 3 litres, s’il ne rechigne pas devant la tâche, n’affiche pas une joie de vivre évidente, ni n’offre de performances galactiques… C’est un bon percheron, fidèle, mais qui préfère tracter souplement que galoper prestement !

    Question budget…

    Le Hilux est disponible à partir de 23.920 €. Mais pour une variante à double cabine, comptez sur un budget compris entre 30 et 40.000 €, selon les spécifications choisies.

    Côté consommation, notre moyenne de 11,5 l/100 km peut tout à fait être considérée comme acceptable. Si vous roulez en citadine, cela peut sembler colossal, mais pour un colosse tel que celui-ci, cela n’a rien de dramatique. Au contraire, même, le Hilux peut être apprécié comme « assez sobre »… Tout est relatif, bien entendu…
     

    Ceci vous intéresse aussi ...

    Actualités et essais