“Ce n’est plus une vraie Mini”: voilà la remarque que nous avons régulièrement entendue durant notre semaine d’essai. Et en effet : on ne peut plus dire de la nouvelle Countryman qu’elle est petite. Mais est-ce un avantage ou un inconvénient ?

Wim Bervoets
Expert VROOM
15/06/2017
3,4
Score VROOM
4
3
4
2
-
-
-
4

Points positifs et négatifs

  • Coffre et modularité
  • Comportement routier
  • Habitabilité intérieure
  • Moteur vigoureux
  • Dimensions peu “Mini”
  • Prix, options comprises
  • Visibilité vers l’arrière

Il y a quelques années, la gamme Mini répondait à toutes les demandes possibles : des coupés et roadsters aux Mini classiques en passant par les Crossover et les coupés SUV. Le constructeur a depuis fait le ménage dans la gamme : les coupé et roadster ont disparu, tout comme le SUV Paceman à deux portes. Le Crossover « classique », la Countryman, reste. Et elle se voit entièrement revue.

Ne paraît-elle pas un peu plus grosse ?

Oui, en effet. Ce nouveau modèle est même de vingt centimètres plus grand que le prédécesseur ! Mini risque donc de se faire des ennemis dans le clan des puristes. Mais la marque n’a pas manqué de remarquer que le segment des SUV de cette taille était en pleine croissance. Les jeunes familles qui trouvent la Mini « classique » trop petite peuvent donc se rabattre sur cette Countryman.

L’habitacle est-il spacieux ?

Absolument, tant à l’avant qu’à l’arrière : les gardes aux jambes et à la tête sont suffisantes et à l’arrière, trois personnes peuvent s’y asseoir sans problème. De plus, le dossier de la banquette arrière est rabattable en trois parties. Ce qui est pratique pour profiter d’un coffre plus généreux.

Quel est son volume, plus précisément ?

Pour une Mini, le volume est impressionnant : 450 litres avec la banquette en place et 1.390 litres, banquette arrière rabattue. Dans la liste des options, vous pouvez opter pour un hayon à ouverture (et fermeture) électrique. La manœuvre peut d’ailleurs s’exécuter depuis un mouvement de pieds sous le pare-chocs arrière.

Qu’a-t-elle encore d’une Mini ?

Le style ! Les phares ronds, les rétroviseurs, les possibilités de personnalisation (notamment la teinte bicolore), l’intérieur au grand cadran central et autres petits interrupteurs : ces éléments typiquement Mini sont toujours présents. La Countryman reste donc ludique mais elle est devenue adulte.

Le comportement est-il typiquement Mini ?

Heureusement, le comportement reste typé Mini, lui aussi. La nouvelle Countryman utilise la plateforme des BMW X1 et Série 2 Active Tourer et profite d’une direction directe et précise. Voilà un crossover familial qui incitera papa à chercher les virages sur le chemin de l’école au bureau. L’amortissement est parfois ferme mais jamais inconfortable.

Que retrouvons-nous sous le capot ?

Notre voiture d’essai était équipée du moteur Cooper D. Il s’agit d’un 4 cylindres diesel qui délivre normalement 150 chevaux, mais notre version était motorisée par la version fiscale bridée à 136 chevaux. Le couple reste identique : 330 Nm, une valeur disponible entre 1.750 et 2.500 tr/min. En combinaison avec la boîte automatique à 8 rapports (ce qui était la spécification de notre modèle), le 0 à 100 km/h est effectué en 8,8 secondes et la vitesse de pointe est annoncée à 208 km/h.

Comment se comporte ce moteur ?

Il réagit avec puissance et se voit suffisamment insonorisé. La combinaison avec la boîte automatique à 8 rapports est fidèle à la tradition des produits BMW : la gestion est intelligente et elle permet à la Cooper D de reprendre souplement à bas régimes. Il est possible de changer manuellement de rapports via le levier de vitesses mais en pratique, nous avons préféré laisser la boîte agir par elle-même.

Combien coûte-t-elle ?

La Cooper D Countryman est au catalogue à partir de 27.700 €. Elle est également disponible avec la transmission ALL4 à quatre roues motrices et coûte alors, 29.700 €. La boîte automatique est affichée à 1.900 €. L’équipement de série comprend l’essentiel mais les personnalisations en matière de style, de confort et de technologie ajoutent un solide supplément à la facture. La consommation ? Mini annonce 4,6 l/100 km et nous avons mesuré 6,1 l/100 km au terme de notre semaine d’essai.

En conclusion ?

La Mini Countryman est devenue adulte. Elle n’est pas seulement un peu plus grande mais elle semble également plus mature à conduire. Dans le même temps, elle ne perd pas tout grain de folie et reste fidèle à quelques éléments de style Mini. Voilà qui semble parfait pour les jeunes familles qui doivent se séparer d’une Mini classique devenue trop petite… Ou du moins, s’ils savent se payer cette Mini Countryman…

Articles liés

À la une

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.