Aston Martin a dévoilé la remplaçante de sa Vanquish S : la DBS Superleggera. Une sculpture roulante qui mélange deux appellations mythiques. Et surtout qui mixe grâce, puissance et légèreté !
Jean-François Christiaens
27/06/2018

Pour prendre la succession de sa Vanquish S, Aston Martin a décidé de reprendre deux appellations mythiques de son catalogue : DBS, d’une part, et Superleggera de l’autre. Cette dernière étiquette faisant référence à la méthode de construction allégée mise au point par la carrosserie italien Touring.

DB11

Techniquement, cette nouvelle « super » Grand Tourisme se base sur les entrailles techniques de la DB11. Mais s’offre de très nombreuses améliorations dans tous les domaines pour magnifier ses performances. Notamment sur le plan aérodynamique. Outre ses optiques spécifiques, cette DBS Superleggera se démarque surtout par son énorme calandre et ses prises d’airs latérales. Le tout permet de générer jusqu’à 180 kg d’appui mais sans recourir à de gros appendices « disgracieux ».

Superleggera ?

Pour mériter son étiquette Superleggera, cette nouvelle DBS soigne son poids de forme. Aston Martin annonce un « poids à sec » de 1.693 kg. Soit une septantaine de kilos de moins que la DB11 et environ 50 kg de moins que la Vanquish S qu’elle remplace. Un poids de forme contenu notamment grâce à l’utilisation plus massive de matériaux légers, comme la fibre de carbone ou l’aluminium.

V12 « boosté »

Bien sûr, cette super-GT se démarque aussi par la cure de vitamine offerte à son moteur. Si elle reprend le même V12 que la DB11, la DBS Superleggera lui offre de nombreuses améliorations. Ce bloc 5,2l à double suralimentation voit ici sa puissance progresser jusqu'à 725 ch à 6.500 tr/min ! Le couple atteint, quant à lui, carrément 900 Nm. Et ce sans faiblir entre 1.800 et 5.000 tr/min ! Transitant par l’intermédiaire d’une boîte automatique signée ZF à 8 rapports, et les roues arrière, cette cavalerie permet à la DBS Superleggera d’accrocher les 100 km/h en 3,4 s et d’allonger la foulée jusqu’à 340 km/h ! La frontière entre « Grand Tourisme » et « super-car » n’a quasiment jamais été aussi mince ! On notera d’ailleurs qu’Aston Martin prévoit un système de freinage en carbone céramique en série…

Combien ?

Maintenant que l’on est tombé sous le charme de la Bête, reste à savoir combien Aston Martin exigera pour repartir au volant de la Belle ? Le prix officiel pour l’Allemagne est annoncé à partir de 274.995€… Donc comptez un budget d’environ 300.000€ pour être certain !

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.