Un modèle, un flop : Talbot-Lago T26 GSL, le destin injuste… (+VIDEO)

Il s’agit probablement de l’une des plus belles sportives françaises de l’après-guerre. Pourtant, en dépit d’une esthétique extraordinairement racée et de caractéristiques techniques alléchantes, ces coupés Talbot-Lago tombèrent rapidement dans l’oubli.

  • Piette François
  • 19 avril 2017
  • 1 601 vues

Dans les années 1950, les constructeurs français de prestige sont en totale déroute. Les Français n’ont plus les moyens de s’acheter une voiture de sport, le réseau routier est dévasté, le plan de redressement prévu par le gouvernement se concentre sur les marques généralistes et la concurrence des produits britanniques, Jaguar XK120 en tête, est cruelle pour ces petits artisans.

Le chant du cygne

Alors, ils font comme ils peuvent, à savoir, du neuf avec du vieux. En reprenant des châssis et des moteurs d’avant-guerre, les Hotchkiss, Delahaye, Bugatti et autres Talbot-Lago essayent encore vainement de raviver la flamme. Mais sans vraiment y parvenir. En 1953, Anthony Lago jette ses dernières forces dans la bataille en développant une nouvelle sportive dessinée avec talent par Carlo Delaisse. Magistral, le dessin habille pourtant des dessous vétustes.

Présentation

La T26 GSL voit ainsi le jour en 1953. Sous son capot rugit un fabuleux 6 cylindres en ligne de 4,5 litres permettant à la voiture d’atteindre près de 200 km/h. La boîte est confiée à l’originale transmission Wilson préselective. Hélas, un prix très dissuasif aura raison de son succès : seuls 15 exemplaires seront vendus en 2 ans. A la conduite, la voiture impressionne par sa mécanique au ronflement suggestif, mais manque d’agilité.

4 cylindres

Anthony Lago ne désespère pas et troque le lourd 6 cylindres en ligne contre un plus petit 4 cylindres en ligne de 2,5 litres. Un moteur lui aussi issu des productions d’avant-guerre et délivrant 120 chevaux. La Talbot-Lago se voit alors baptisée T14 (pou 14 chevaux fiscaux). Plus léger, le moteur se voit associé à une boîte Pont-à-Mousson à 4 rapports. La voiture est alors plus agile, sans trop perdre en performances, car elle atteint toujours les 180 km/h ! Mais le prix reste trop élevé, car supérieur à celui de… deux Citroën DS et le moteur n’est pas très résistant ! Seuls 45 exemplaires seront vendus…

V8 !

Anthony Lago ne baisse toujours pas les bras ! Après les 4 et 6 cylindres, il abandonne les moteurs maison et s’en va acquérir des V8 de BMW. D’excellents moteurs en alliage, plus légers que les précédents moteurs. D’une cylindrée de 2,5 litres, ce V8 bavarois promet près de 140 chevaux dans un grondement velouté.

Dénommée « America » (présentée en vidéo ci-dessus), la Talbot-Lago délaisse alors la conduite à droite pour un volant à gauche et se profile comme la meilleure de la série. Plus agile et plus performante, elle a alors de solides arguments pour elle… Sauf le tarif, qui reste plus dissuasif que jamais, car la Talbot vaut alors bien plus que trois Citroën DS ! Douze exemplaires seront produits…

V8 en berne

Face aux difficultés financières et à l’insuccès de son modèle, Anthony Lago est contraint de vendre son entreprise dès la fin 1958. Simca se porte acquéreur, intéressé qu’il est par les installations de la firme. La marque française tentera alors de liquider les dernières coques restantes en les motorisant avec un V8 maison. Mais ce dernier est loin d’avoir le panache du moteur BMW : tout en fonte, avec des soupapes latérales et délivrant quelques 95 malheureux chevaux, la Talbot-Lago perd alors complètement en prestance. Selon les sources, cinq ou six de ces modèles auraient été produits.

Aujourd’hui

Au vu des chiffres de production, vous vous doutez bien que la bête est extraordinairement rare. La version 6 cylindres est la plus authentique car elle reprend le moteur des Talbot-Lago de Grand-Prix. Le modèle T14 est le plus « courant » et ravira les amateurs de sensations « vintage ». La « America » est sans doute la plus désirable pour ceux qui aiment conduire, alors que la dernière version, au V8 Simca, est tout simplement introuvable. Mais ne chipotez pas trop sur le modèle : vu la faible production, ne laissez pas passer un exemplaire à la vente, quel qu’il soit ! Difficile d’établir une cote pour ces véhicules, vu leur exceptionnelle rareté, mais ne comptez pas trouver un exemplaire à moins de 250.000 €. 

Lire plus:

À propos de l'auteur : Piette François

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Golf R 20 Years : voici la Golf de série la plus puissante de l’histoire

Golf R 20 Years : voici la Golf de série la plus puissante de l’histoire

Célébrer les 20 ans de la Golf R32 méritait bien une petite série limitée, non ?

Top 5 des Volkswagen Touareg les plus mémorables

Top 5 des Volkswagen Touareg les plus mémorables

Le VW Touareg fête ses 20 ans ! Pour l’occasion, VROOM.be a décidé de se remémorer les version les plus marquantes de ce modèle aux multiples records.

Concept oublié : Dino 206 P Berlinetta Speciale, celle qui a amené la révolution à Maranello !

Concept oublié : Dino 206 P Berlinetta Speciale, celle qui a amené la révolution à Maranello !

Jusqu’au début des années 70, Enzo Ferrari s’est toujours refusé à commercialiser une voiture à moteur central arrière sous son propre nom. Celle par laquelle la révolution est doucement arrivée, c’est celle-ci, la Dino 206 Berlinetta Speciale de 1965 !

Honda nous donne des indices sur le prochain CR-V

Honda nous donne des indices sur le prochain CR-V

À commencer par plusieurs images du tout premier plug-in hybride de la marque !

Essais recommandés pour vous

3,2 /5 Essai : MG MG5, le break électrique sans chichi

Essai : MG MG5, le break électrique sans chichi

Les fastueux SUV électriques vous paraissent superfétatoires et hors de prix ? Avec ce premier break électrique « rationnel et abordable », MG pourrait vous séduire !

3,8 /5 Essai court : Peugeot 308 SW, toujours au top ?

Essai court : Peugeot 308 SW, toujours au top ?

Après une belle première rencontre dans le sud de la France, nous revoilà devant la Peugeot 308. Il s’agit cette fois du break équipé du diesel de 130 ch. La Française réussira-t-elle encore à nous impressionner dans cette configuration ?

Essai : Fiat Tipo et 500X hybrides, en valent-elles vraiment la peine ?

Essai : Fiat Tipo et 500X hybrides, en valent-elles vraiment la peine ?

Les deux voitures les plus familiales du constructeur italien reçoivent une motorisation hybride. Surprise, il s’avère que l’on a déjà découvert ce bloc il y a peu ! Mais est-il réellement avantageux sous le capot des Tipo et 500X ?

Audi Q4 e-tron vs Tesla Model Y : armes différentes, mais combat serré !

Audi Q4 e-tron vs Tesla Model Y : armes différentes, mais combat serré !

L’Allemande ne se bat pas avec les même armes que le SUV familial du spécialiste de l’électrique américain. Mais peut-elle quand même espérer l’emporter ?

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Voici combien coûte le Volkswagen ID.Buzz

Voici combien coûte le Volkswagen ID.Buzz

Volkswagen a levé le voile sur la réincarnation électrique du légendaire bus il y a maintenant deux mois. Et nous connaissons enfin son prix !

Superchargers Tesla ouverts à tous : en Belgique aussi !

Superchargers Tesla ouverts à tous : en Belgique aussi !

La Belgique, l’Autriche, l’Espagne, le Royaume-Uni et la Suède ouvrent également une partie de leurs Superchargeurs à tous les véhicules électriques !

5 Tesla disponibles immédiatement sur VROOM.be

5 Tesla disponibles immédiatement sur VROOM.be

L’avantage chez Tesla, c’est que les modèles n’ont que peu changé au cours des années et ne paraissent donc pas démodés. Sans compter l’accès aux Superchargers ! Malheureusement, cela signifie également qu’ils conservent une certaine valeur …

A vendre : Renault Fuego ayant appartenu à la famille Ceaușescu

A vendre : Renault Fuego ayant appartenu à la famille Ceaușescu

Prix de départ pour cette voiture des années 1980 : 500 € !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

44 490 €
2022
5 km

Essence, Manuelle

19 571 €

Diesel, Automatique

55 990 €
2022
5 km

Essence, Automatique

27 490 €
2022
5 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Manuelle

12 800 €
2019
124 771 km

Diesel, Automatique

23 250 €
2017
84 908 km

Essence, Automatique

17 790 €
2017
10 571 km

Essence, Manuelle

21 999 €
2018
54 490 km