Modèle oublié : Peugeot 505 GTI, lion aseptisé…

Dans l’inconscient collectif, une GTI est une petite berline endiablée, à roues avant motrices. Cette Peugeot 505 GTI est tout le contraire : une copieuse berline familiale, propulsion et au tempérament plutôt sage…

  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 14 octobre 2022
  • Divers

Dévoilée en 1979, la Peugeot 505 a deux objectifs : succéder au best-seller qu’était la 504 (11 ans de carrière) et contrer l’offensive de grosses berlines sportives allemandes. Lorsqu’elle est présentée, la 505 déçoit pourtant les amateurs de grosse nouveauté : la carrosserie a une allure de déjà-vu, tandis que sous le capot, on retrouve des solutions connues ou classiques. Difficile de détourner le client des BMW aux gros 6 cylindres quand on n’a qu’un 4 cylindres de 2 litres à proposer !

Produit raison plutôt que passion

En 1982, Peugeot propose enfin une alternative crédible : faute de 6 cylindres, la marque va doper son modèle par un turbo, en collaborant pour ce faire avec Porsche ! La 505 Turbo est née, mais ses 150 chevaux laissent un trou béant dans la gamme, entre les 505 « classiques » de maximum 117 chevaux et cette version turbo ! C’est ainsi que naîtra la GTI dont le 4 cylindres de 2,2 l sera poussé à 130 chevaux.

Elle n’a rien de sauvage !

Avec 130 chevaux, la Peugeot 505 GTI n’a rien d’une berline endiablée, mais elle présente un dynamisme suffisant pour les « bons pères de famille ». La présentation profite évidemment de certains soins, avec notamment un pare-chocs avant remodelé, un petit aileron arrière, des jantes en alliage, ainsi qu’un intérieur mieux présenté. La 505 évoluera gentiment au fil du temps, mais sans jamais sortir les crocs : seul son équipement sera revu à la hausse. En 1989, la 505 GTI quitte discrètement le catalogue… Aujourd’hui, comptez moins de 10.000 euros pour un exemplaire sain. Bonne nouvelle : la mécanique est quasi increvable !


Vous cherchez un oldtimer ?

Vous êtes à la recherche d'un oldtimer? Découvrez nos annonces de véhicules anciens ici:

Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois
À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Rolls-Royce Arcadia Droptail : le luxe ultime à ciel ouvert

Rolls-Royce Arcadia Droptail : le luxe ultime à ciel ouvert

Après « La Rose Noire » de l'année passée, voici maintenant la Rolls-Royce Arcadia Droptail, l'un des quatre cabriolets ultra-luxueux de la marque et dont le prix dépasse les 20 millions d'euros !

Bugatti : du W16 au V16 !

Bugatti : du W16 au V16 !

La prochaine hypersportive de Bugatti sera équipée d’un V16 et sortira des ateliers de Molsheim en juin 2024 !

Fiat : la Panda devient Pandina

Fiat : la Panda devient Pandina

La Panda actuelle change de nom et devient la Pandina afin de continuer à être assemblée au moins jusqu’en 2027 en Italie.

Dacia : la prochaine Sandero sera électrique !

Dacia : la prochaine Sandero sera électrique !

La 4e génération de la Dacia Sandero verra le jour entre 2027 et 2028 et existera aussi bien en version thermique que 100 % électrique.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion
52 990 €
2019
105 433 km

Diesel, Automatique

36 785 €
2020
29 990 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km