Essais

Fille du divorce

Cousine de la Dodge Avenger, cette Américaine aux ambitions européennes cache dans ses entrailles un moteur allemand. Un puzzle recomposé au sein d’une famille désormais séparée.
  • Piette François
  • 23 mai 2007
  • CHRYSLER
  • 0 vues
Avantages et inconvénients
  • Confort
  • Habitabilité
  • Moteur disponible et économique
  • Équipement
  • Absence de poignées de maintien
  • Qualité de certains plastiques
Hasard du calendrier, c’est le lendemain de l’annonce officielle du divorce entre Daimler et Chrysler que nous étions conviés, par l’importateur DaimlerChrysler, à essayer la nouvelle Sebring. Un cataclysme ? Pas vraiment puisque, en dehors des modifications internes aux (désormais) deux sociétés, rien ne changera pour le client. Le Chrysler Group (qui comprend les marques Chrysler, Jeep et Dodge) poursuivra ses activités de distributions via le même réseau qu’actuellement, et le programme de lancement des nouveaux modèles a été maintenu. Et des nouveautés, il y en a eu au sein du Chrysler Group ces derniers mois : Dodge Caliber, Avenger et Nitro, Jeep Compass et Commander. Mais du côté de Chrysler, on n’avait rien vu venir depuis la 300 C et le Crossfire Roadster. Savant mélange Après trois ans d’attente, voici donc la Sebring. Politique de plates-formes communes oblige, il s’agit d’une Dodge Avenger re-carrossée et bénéficiant d’un traitement qui lui permet de se positionner un cran plus haut que sa cousine au sein du même segment. La clientèle de la Sebring devrait donc être, selon les responsables de la marque, plus âgée, plus riche et plus conventionnelle que celle de l’Avenger. Les tarifs sont donc plus élevés, le look plus discret et l’amortissement plus souple. Au niveau du gabarit, la Sebring jour dans la même cour que les Toyota Avensis, Mazda 6 et Peugeot 407. Le design est à la fois conservateur et original, sorte de savant mélange entre une certaine tradition américaine et les impératifs d’une production à visée européenne. Inspirées par le prototype Airflite (tout comme la Crossfire, d’ailleurs), la Sebring affiche sa personnalité en puisant dans les recettes propres à la marque : nervures sur le capot, imposante calandre chromée et optiques fortement découpées. De profil, le traitement noir brillant des montants B donne l’apparence d’un bandeau vitré continu. A l’arrière, la malle est courte, ce qui donne l’impression qu’il s’agit d’une voiture à hayon, alors que les phares s’étirent loin sur les ailes. Equipement complet Une fois installé à bord, on est d’abord étonné par la hauteur de l’assise : les responsables Chrysler ont rehaussé le siège de 6,5 cm par rapport à celui de sa devancière. En bonne américaine qui se respecte, la Sebring offre en série un porte-canette (situé entre les sièges avant) permettant de refroidir – jusqu’à 2 degrés- le coca ou de réchauffer – jusqu’à 60 degrés - le café. Par contre, pas de trace de l’énorme boîte à gant de l’Avenger (appelée « Chill Zone ») permettant de réfrigérer jusqu’à 4 bouteilles d’un demi-litre. Comme ses cousines Nitro et Avenger, la Sebring dispose d’un dossier de siège passager avant qui se rabat à plat pour charger des objets longs. Le coffre, d’une contenance de 440 litres, peut être agrandi en rabattant la banquette arrière (60/40). Dans le cas contraire, les occupants assis à l’arrière bénéficieront de beaucoup d’espace pour leurs jambes, alors que les pieds glissent sans problème sous l’assise des sièges avant. Intéressant si vous avez de jeunes enfants, le tissu YES Essentials est traité pour être facilement nettoyé, sans laisser d’odeur ni de trace. Mais le véritable atout de la Sebring réside dans son équipement. Seules deux versions sont proposées en Belgique : Touring (intérieur en tissu) et Limited (sellerie cuir). Quel que soit le modèle envisagé, vous aurez droit aux rétros électriques chauffants, aux jantes alu, à 6 airbags, à l’ESP, à l’air conditionné automatique, au cruise-control, au contrôle de la pression des pneus, au volant multifonctions en cuir, à l’ordinateur de bord, à l’éclairage LED, à la radio-CD 6 HP, et j’en passe… En option, on peut s’offrir un très performant système multimédia utilisant un disque dur de 20Go avec un écran pour les passagers arrière. Moteur Volkswagen Pas de surprise sous le capot où l’on retrouve une vieille connaissance : le 2.0 TDI d’origine Volkswagen. Il délivre ici 140 chevaux (l’importateur tente d’homologuer une version 136 chevaux plus intéressante fiscalement, mais ce n’est pas encore fait…) et 310 Nm. Couplé comme à son habitude à une boîte manuelle à 6 rapports, il se montre parfaitement à son aise dans la Sebring (malgré ses 1.560 kilos), lui offrant des performances suffisantes pour une consommation (6,2 l/100 km) très raisonnable. Un mot enfin sur le comportement routier, vous l’aurez compris, clairement typé confort. Cela dit, malgré la remarquable capacité de la Sebring à filtrer les irrégularités de la route, les mouvements de caisse et autres phénomènes de pompage sont plutôt bien maîtrisés.

Lire plus:

À propos de l'auteur : Piette François

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Scoop : Hyundai Ioniq 6, la « Taycan » coréenne

Scoop : Hyundai Ioniq 6, la « Taycan » coréenne

La berline-coupé électrique 800 volts signée Hyundai se précise !

17/09/2021 Lire plus
Citroën : une nouvelle C3 « low-cost » !

Citroën : une nouvelle C3 « low-cost » !

Citroën a dévoilé une toute nouvelle C3 au look tirant vers le crossover et aux tarifs qui devraient être contenus. Mais, bien sûr, il y a un hic…

17/09/2021 Lire plus
Polestar 3 : un moteur différent du Volvo XC90 mais un châssis commun !

Polestar 3 : un moteur différent du Volvo XC90 mais un châssis commun !

La filiale chinoise semble jouir d'une étonnante liberté de la part de Volvo (et de Geely).

17/09/2021 Lire plus
Ford Fiesta : souffle de fraicheur

Ford Fiesta : souffle de fraicheur

Ford rafraîchit sa populaire Fiesta en modernisant son style et en étoffant son équipement. Sans oublier de redonner un petit coup de fouet à sa version sportive ST !

16/09/2021 Lire plus

Essais recommandés pour vous

3,9 /5 Essai : Peugeot 308, elle a les crocs !

Essai : Peugeot 308, elle a les crocs !

Le constructeur français a revu la copie de sa berline du segment C. S’il s’agit plus d’une évolution que d’une révolution, les changements vont heureusement tous dans le bon sens pour proposer un produit très convaincant !

17/09/2021 Lire plus
3,6 /5 Essai : Opel Grandland, changements efficaces

Essai : Opel Grandland, changements efficaces

Opel revoit la copie du Grandland et n’y va pas de main morte : nouvelle face avant, intérieur numérisé ainsi qu’un équipement et des motorisations hybrides améliorés. Est-ce suffisant pour rester compétitif face à la concurrence ?

13/09/2021 Lire plus
4,1 /5 Premier essai Tesla Model Y : un best-seller en herbe ?

Premier essai Tesla Model Y : un best-seller en herbe ?

La Tesla Model Y a déjà été dévoilée au printemps 2019, mais elle n'arrive en Europe que maintenant. Cette longue attente a-t-elle permis de développer un produit proche de la perfection ?

09/09/2021 Lire plus
Ford Puma vs Opel Mokka : du dynamisme à revendre !

Ford Puma vs Opel Mokka : du dynamisme à revendre !

L’Opel Mokka joue les outsiders contre le Ford Puma avec des cartes qu’on n’attendait pas spécialement de la part du constructeur allemand : celles de la séduction et de l’émotion ! Mais est-ce suffisant pour détrôner le pétillant Puma ?

30/08/2021 Lire plus

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
5 choses à savoir avant de craquer : Volkswagen Karmann-Ghia Type 14, la Porsche du pauvre ?

5 choses à savoir avant de craquer : Volkswagen Karmann-Ghia Type 14, la Porsche du pauvre ?

Ultra sexy avec ses rondeurs, la Volkswagen Karmann-Ghia n’a absolument rien perdu de son charme. Beaucoup, d’ailleurs, considèrent la VW « Type 14 » comme une Porsche 356 accessible ! Que faut-il savoir avant de craquer ?

10/09/2021 Lire plus
5 choses à savoir avant de craquer : Renault Twingo RS, sa valeur grimpe !

5 choses à savoir avant de craquer : Renault Twingo RS, sa valeur grimpe !

De 2008 à 2014, la Renault Twingo RS constituait le ticket d’entrée dans le monde Renault Sport. Si le prix était accessible, il ne s’agissait certainement pas d’une sportive au rabais, bien au contraire !

03/09/2021 Lire plus
Cette Citroën 2CV est estimée à 70.000 euros pour une bonne raison !

Cette Citroën 2CV est estimée à 70.000 euros pour une bonne raison !

Les amateurs l’auront certainement remarqué : la cote des Citroën 2CV n’a cessé de grimper ces dernières années. Aujourd’hui, pour acquérir un exemplaire en très bon état, il faut compter aux alentours de 10.000 euros ! Mais si c’est cet exemplaire-ci que vous convoitez, il va falloir prévoir une somme entre cinq et sept fois plus importante ! Mais pourquoi ?

24/08/2021 Lire plus
5 choses à savoir avant de craquer : Porsche Boxster 986, dès 7.500 euros !

5 choses à savoir avant de craquer : Porsche Boxster 986, dès 7.500 euros !

Au début des années 90, Porsche est au bord du gouffre. Pour se refaire une santé, la marque lance toutes ses ressources dans un nouveau produit d’appel : le Boxster, une sorte de mini 911 qui suscitera la moue de certains puristes… Mais qui redonnera de l’oxygène aux finances ! Aujourd’hui, certains Boxster s’échangent contre des sommes dérisoires. Est-ce le moment d’en profiter ?

23/08/2021 Lire plus

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

CNG, Automatique

€ 27 799

Essence, Manuelle

€ 21 135
2021

Essence, Automatique

€ 20 999
2020
7 km

Diesel, Manuelle

€ 16 475
2021
10 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Manuelle

€ 8 990
2010
139 990 km

Essence, Manuelle

€ 13 990
2019
21 000 km

Diesel, Manuelle

€ 26 015
2020
40 991 km

Essence, Manuelle

€ 49 999
1996
67 500 km