Essais

Essai : BMW Série 3, notre favorite !

Qui dit nouvelle BMW Série 3, dit forcément une nouvelle version Touring. Cette variante break est depuis des années, la préférée du marché européen. Il est grand temps de faire connaissance.


  • Bervoets Wim
  • 16 août 2019
  • BMW
  • 613 vues
3,9
score VROOM
  • 4,0
    Performance
  • 4,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 3,5
    Équipement
  • 5,0
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Compromis confort/dynamisme de conduite
  • Connectivté et aides à la conduite disponible
  • Ensemble moteur/boîte performant et raffiné
  • Prix total
  • Prix total, options comprises
  • Quelques détails d'ergonomie
  • Volume de coffre à peine plus grand
  • options comprises

Essai : BMW Série 3, notre favorite !

Fait étonnant : les breaks classiques comme les Ford Mondeo Clipper et Volkswagen Passat Variant sont menacés, mais dans le segment premiums, ils se portent comme un charme ! Encore plus fou : en dehors de l'Europe, les breaks premiums comme la Série 3 Touring ne percent quasiment pas, même sur un marché important comme celui de l'Amérique du Nord. Sur le Vieux Continent, la Touring est la favorite du public depuis des années.

Essai : BMW Série 3, notre favorite !

Quoi de neuf ?

La BMW Série 3 Touring, qui en est à sa sixième génération, dispose d'une nouvelle plate-forme à l’instar de la quatre portes. Il s'agit de la plate-forme CLAR également utilisée par les Série 5 et 7. Cela donne à la Série 3 Touring une mise à jour technique et technologique. Et bien entendu, cela va de pair avec de nouvelles dimensions : la nouvelle Série 3 Touring mesure 4,71 mètres (7,6 centimètres de plus que son prédécesseur, soit la même longueur que la quatre portes), 1,83 mètre de large (1,6 centimètre de plus qu'auparavant) et 1,47 mètre de haut (0,8 centimètre de plus). Avec 2,85 mètres, l'empattement est identique à celui de la berline.

Visuellement, la Touring suit la même évolution que la berline : le design évolue plus qu'il n'est révolutionné, mais des détails mettent tout de même la puce à l'oreille. Les phares sont plus anguleux et pénètrent dans la calandre typique, les feux arrière sont fin et acérés et, de profil, la ceinture de caisse parait plus robuste. Le célèbre « Hofmeisterknik » disparaît - le design n’est d’ailleurs ici pas sans nous rappeler l'une de ses concurrentes, la Volvo V60 - mais le style général de cette nouvelle BMW Série 3 Touring reste assez classique.

Essai : BMW Série 3, notre favorite !
Essai : BMW Série 3, notre favorite !

Les bagages sont-ils à l’aise ?

Le coffre dispose de 500 litres avec la banquette arrière relevée et de 1.510 litres avec la banquette arrière rabattue. Ce n'est pas vraiment une grande progression par rapport à son prédécesseur : le coffre n’affiche que 5 litres de plus. La Mercedes Classe C Break ne fait pas aussi bien (490 litres), mais l'Audi A4 Avant reste toujours devant (505 litres), tout comme la Volvo V60 (529 litres). Des breaks comme la VW Passat Variant (650 litres) et la Skoda Superb Combi (660 litres) font encore mieux, mais bien sûr ils ne concourent pas dans la même catégorie.

Heureusement, la modularité est excellente. Le hayon s'ouvre automatiquement de série et la lunette arrière peut toujours être ouverte séparément pour ranger rapidement les petits objets. L'ouverture du coffre s'est légèrement élargie, la banquette arrière se rabat selon un rapport 40/20/40 et des rails antidérapants sont proposés en option. Ils permettent de maintenir des objets en place dans le coffre.

Essai : BMW Série 3, notre favorite !

Quid de l'atmosphère à bord ?

Si vous le souhaitez, elle peut devenir au choix luxueuse ou sportive. Mais il faudra alors ouvrir votre porte-monnaie et choisir l'une des "Lines" pour habiller la BMW. La nouvelle plate-forme assure la présence de certaines technologies telles que la commande gestuelle pour le multimédia. La finition est digne de ce segment et l’habitabilité arrière est un peu meilleure qu’auparavant.

Le tableau de bord est directement repris de la berline, ce qui signifie que les compteurs classiques sont remplacés par un affichage numérique qui n'est hélas, pas toujours facile à lire. Le contrôle de la climatisation se fait de manière moins intuitive qu'auparavant, mais heureusement BMW - contrairement à Audi - tient toujours à une molette sur la console centrale pour contrôler le système multimédia. Sachez toutefois que l'écran d'info-divertissement fonctionne aussi comme un écran tactile.

Essai : BMW Série 3, notre favorite !

Qu'y a-t-il sous le capot ?

Pour l'instant, BMW propose la Touring avec un moteur essence : le 330i, un moteur quatre cylindres de 258 ch, qui est également disponible avec la transmission xDrive à quatre roues motrices. A la fin de cette année, la 320i fera son apparition avec 184 ch, de même qu’une M340i xDrive au six cylindres en ligne de 374 ch. La 330e sera également proposée par la suite en version Touring. La gamme diesel est légèrement plus étendue : la 320d est dotée d'un moteur quatre cylindres de 190 ch et se voit également proposée avec la transmission xDrive. Quant à la 330d, elle est dispose d’un six cylindres de 265 ch avec de série, la transmission xDrive. A la fin de l'année, une 318d de 150 ch et une 330d à propulsion feront leur apparition.

Lors de notre première rencontre, nous avons pris les commandes de la 330d xDrive, qui est couplée de série à une boîte automatique classique à huit rapports (seules les 318d et 320d ont une boîte manuelle à six rapports). Elle accélère à 100 km/h en 5,4 secondes et atteint une vitesse maximale de 250 km/h. BMW annonce une consommation moyenne de 5,4 à 5,6 l/100 km et des émissions de CO2 de 140 à 146 g/km, selon le modèle choisi.

Essai : BMW Série 3, notre favorite !

Comment roule cette nouvelle BMW Série 3 Touring ?

Le 330d xDrive n'est peut-être pas le moteur diesel le plus représentatif de notre marché, mais il va à la Touring comme un gant. Nous avons souvent fait l'éloge de la souplesse, du caractère crémeux et de la musicalité de ces 6 cylindres diesel, et cette 330d ne fait pas exception. L'interaction avec la boîte automatique à huit rapports est parfaite.

En termes de dynamique de conduite, cette Touring est une extension parfaite de la berline. Un centre de gravité bas, une direction précise et une répartition des masses de 50/50 assurent un équilibre naturel et un caractère sportif, surtout si vous optez pour le pack M Sport. La suspension adaptative est la crème de la crème, d'autant que nous avons l'impression que cette Touring n'est pas aussi rigide que la berline.

Seul le poids élevé de cette 330d xDrive (qui pèse environ 200 kg de plus que la 320d) rend les choses plus compliquées sur un rythme enlevé. Mais avec un style de conduite plus calme, tout reste sous contrôle, et la Série 3 Touring réussit à filtrer les irrégularités. Ajoutez à cela l'excellente qualité de l'insonorisation et vous obtenez une petite Série 5 qui adore avaler des kilomètres.

%%pbox_8%

Combien coûte cette nouvelle Touring ?

La nouvelle BMW Série 3 Touring démarre à 40.700 € pour la 320d. " Notre " 330d xDrive est affichée à un prix de base de 54.560 €. Si vous souhaitez toujours profiter pleinement de la technologie de cette Série 3 Touring, comme les assistance à la conduite et au stationnement, l'intégration poussée des smartphones, un peu de luxe et de confort, un budget d'environ 15.000 € pour les options est à prévoir...

Essai : BMW Série 3, notre favorite !

Conclusion ?

La BMW Série 3 Touring a été entièrement renouvelée et s'inscrit à nouveau parfaitement dans la lignée de la Série 3 berline. Par rapport à ses concurrentes, la Touring n'est certainement pas la plus spacieuse, mais elle affiche une belle modularité, est confortable et sportive. Il s'agit simplement d'attendre les moteurs d'entrée de gamme qui feront probablement la majorité des ventes chez nous.

Essai : BMW Série 3, notre favorite !

Lire plus:

À propos de l'auteur : Bervoets Wim Wim Bervoets est rédacteur chez Vroom depuis 2016. Il s'intéresse à tout, depuis les citadines jusqu'aux voitures de sport, et garde un esprit ouvert sur la mobilité et les carburants du futur.
Mais il rêve encore et toujours d'une Lotus Elise...

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Attention les yeux : voici le titanesque BMW Concept XM !

Attention les yeux : voici le titanesque BMW Concept XM !

Avec une calandre, un style et une fiche technique pareils, ce super SUV signé BMW M est impossible à rater !

Mercedes Vision EQXX : bientôt sur nos routes !

Mercedes Vision EQXX : bientôt sur nos routes !

La marque dévoile un deuxième teaser de sa voiture électrique à très grande autonomie.

Tesla Model S Plaid : tournée vers la piste !

Tesla Model S Plaid : tournée vers la piste !

En Amérique du Nord, le constructeur propose une nouvelle option qui rend la Model S Plaid plus à l’aise sur la piste.

Essais recommandés pour vous

3,9 /5 Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Alors que la Série 1 est devenue une sage traction, BMW a conservé une architecture de propulsion sur sa nouvelle Série 2. Mais transmet-elle toujours « le plaisir de conduire » cher à la marque ?

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Pour leur nouvelle vie, les Renault Kangoo et Volkswagen Caddy montent indiscutablement en gamme. De quoi faire oublier leur origine roturière tout en offrant toujours un habitacle modulable et spacieux. Mais à quel prix ?

4,0 /5 Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Plus agressive, sportive et dynamique, cette version GT du SUV américain ne se comporte pourtant pas comme le pur-sang indomptable qu’on aurait imaginé…

3,4 /5 Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Pour célébrer l’actuel Ranger et nous rappeler qu’il reste encore et toujours en vente, Ford n’en présente pas moins de 4 éditions spéciales ! Zoom sur les Wolftrack, Stormtrak, Raptor SE et MS-RT !

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Pays-Bas : toutes les voitures électriques acceptées dans les Superchargers de Tesla !

Pays-Bas : toutes les voitures électriques acceptées dans les Superchargers de Tesla !

Comme promis, Tesla ouvre son réseau de recharge rapide Supercharger aux voitures d'autres marques. Les Texans font un début prudent, avec un projet pilote aux Pays-Bas.

Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Au salon de Genève en 2007, Lotus présente un engin radical, destiné à limer l’asphalte des circuits : la Lotus 2 Eleven. Chose surprenante pour un engin de ce calibre, certains exemplaires seront homologués pour la route, moyennant un supplément assez raisonnable !

5 choses à savoir avant de craquer : Range Rover Classic, le plus cool des 4X4 !

5 choses à savoir avant de craquer : Range Rover Classic, le plus cool des 4X4 !

Une carrière de 26 ans et la réputation d’avoir inauguré le segment des 4X4 de luxe; aussi à l’aise sur les plus huppées des avenues que dans la brousse: le Range Rover Classic sait absolument tout faire, à commencer par donner un air super cool à son conducteur ! Avant de craquer, que faut-il savoir ?

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Les marques japonaises affichent, à nouveau, d’excellents résultats dans cette nouvelle étude de fiabilité.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Diesel, Manuelle

28 495 €
2021
10 km

Diesel, Manuelle

28 495 €
2021
10 km

Diesel, Manuelle

28 975 €
2021
10 km

Diesel, Manuelle

28 975 €
2021
10 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

12 000 €
2012
143 000 km

Diesel, Manuelle

13 490 €
2018
52 966 km

Diesel, Automatique

36 495 €
2020
15 694 km

Diesel, Automatique

32 897 €
2018
61 000 km