Essais

Essai : Citroën ë-C4 X, une question de coffre

Cette star du stand Citroën a-t-elle d’autres armes que son grand coffre et sa silhouette façon SUV coupé pour tenter de convaincre le public du Salon ?

  • Vanhouche  Sébastien Vanhouche Sébastien
  • 19 janvier 2023
  • Brussels Motor Show
  • Citroen
  • 2 625 vues
3,3
score VROOM
  • 2,5
    Performance
  • 2,5
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 2,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Confort
  • Volume de coffre
  • Pas de mode « une pédale »
  • Faible autonomie 
  • Performances limitées
  • Charge rapide limitée à 100 kW

Les SUV coupés ont décidément le vent en poupe au sein du groupe Stellantis. Après la 308 transformée en 408 chez Peugeot, c’est au tour de la C4 de gagner un « X » et ainsi une dérivée au toit fuyant chez Citroën. Sauf que la recette n’est pas du tout la même que pour la transition entre les deux félines ! Là où la 408 est carrément un modèle à part entière reposant sur une plateforme allongée de la 308, la C4 X ressemble nettement plus à une version de la compacte aux chevrons à laquelle on aurait collé un coffre. Du bout du capot jusqu’au montant B, les deux voitures sont d’ailleurs complètement identiques ! Elles partagent pratiquement tout, y compris leur empattement de 2,69 m. Seule véritable différence, la C4 X mesure 24 cm de plus grâce à son coffre pour atteindre un total de 4,6 m. 



Mise à jour technologique 

C’est donc une C4 (très) légèrement différente à l’extérieur, mais également à l’intérieur. On y retrouve exactement la même planche de bord que dans la compacte, mais également les mêmes matériaux et finitions. Dans l’ensemble, la présentation est soignée mariant juste comme il faut plastiques durs et moussés. Il y a tout de même une évolution par rapport à sa petite sœur : la dalle centrale pouvant mesurer jusqu’à 10 pouces intègre le dernier système d’infodivertissement du groupe. Facile d’utilisation et réactif, il fait du bien à cette C4 X. 



Une fois installé dans des sièges moelleux dignes de Citroën, on n’est pas à l’étroit dans cette C4 X, sans pour autant être dans un palace. Si les passagers de la seconde rangée ne manquent pas d’espace, mieux vaut quand même ne pas être trop grand. Auquel cas, le siège de devant ainsi que le plafond pourraient paraître étonnamment proches… Si la C4 X est plus longue, c’est uniquement pour offrir davantage de coffre. Et avec ses 510 litres, c’est vrai qu’il sait engloutir une bonne quantité de bagages ! Pour autant que ces derniers ne viennent pas gêner les charnières de la malle arrière. Et oui, malheureusement, cette C4 X ne dispose pas d’un coffre à hayon, mais à ouverture séparée.



Une petite batterie pour un petit moteur 

Encore une fois, notre C4 X partage ses composants, et plus précisément sa motorisation électrique, avec sa petite jumelle compacte. Ne cherchez pas de bloc thermique, la Française ne pourra se mouvoir qu’à l’aide d’ions en Belgique. Son plancher cache donc une batterie de 50 kWh qui alimente un moteur de 100 kW (136 ch) et 260 Nm de couple entrainant uniquement l’essieu avant. Quant au temps de charge, Citroën annonce qu’il faut 30 min pour retrouver 80 % de batterie grâce à une puissance maximale de 100 kW. Grâce à un aérodynamisme un brin meilleur que celui de l’ë-C4, cette version « X » revendique jusqu’à 360 km d’autonomie. Enfin, tout ça, c’est sur papier… 



Un peu trop optimiste 

Citroën annonce une moyenne officielle de 15 kWh/100 km. Déjà dans ces conditions on n’atteint pas les 360 km d’autonomie, mais il est même difficile d’afficher une telle consommation ! En gardant le pied léger sur un itinéraire varié, on est à peine parvenu à passer sous la barre des 17 kWh/100 km… Ce qui est en réalité plutôt pas mal pour un véhicule de 1.659 kg, mais cela ne laisse espérer qu’environ 250 km entre deux charges. Cela dit, ce n’est pas au volant de cette ë-C4 X que l’on ferra exploser les consos et tomber les chronos… 



Des mots à ne pas prononcer ! 

Sportivité et dynamisme ne font clairement pas partie du dictionnaire de la ë-C4 X. Pire, ils semblent même être sur liste noire ! Il faut dire qu’avec ses 100 kW (136 ch), 260 Nm, 1.659 kg et un 0 à 100 km/h chronométré en 10 s, la Française n’est pas très rapide. Des prestations qui ne posent aucun problème dans la circulation, mais sur des routes un tant soit peu sinueuses, on a connu meilleures relances… À ce petit moteur viennent s’ajouter un train avant complètement absent, vague, voire sous-vireur par moment ainsi qu’une pédale de frein sans la moindre consistance ! Il faut dire qu’elle n’est pas aidée par ses pneus à faible résistance de seulement 195 mm de large. Bref, la sportivité ou le dynamisme, ce n’est vraiment pas pour elle. Heureusement, elle brille dans un autre domaine… 



L’une des électriques les plus confortable 

Cette ë-C4 X est particulièrement confortable ! Grâce à ses butées hydrauliques progressives, son poids finalement contenu pour une électrique, mais également ses sièges moelleux, la Française dispose sans doute de l’un des meilleurs amortissements du marché, du moins pour une voiture électrique. Elle masque en effet très bien les aspérités de la route et absorbe bien les casse-vitesses. Malheureusement, on n’y retrouve pas cette sensation de « tapis-volant » que l’on a pu percevoir dernièrement aussi bien dans les C5 X que C5 Aircross. L’ë-C4 X se rattrape tout de même avec une bonne insonorisation générale et un moteur on ne peut plus silencieux puisqu’électrique pour finalement proposer à ses passagers une ambiance calme et sereine. Une voiture confortable en somme ! 

À partir de 39.100 € 

En Belgique, cette C4 X dans son unique motorisation électrique débute à partir de 39.100 €, soit seulement 500 euros de plus qu’une ë-C4. Pour les plus curieux sachez que cette version « X » est actuellement visible au Salon dans le palais 5 et que Citroën offre jusqu’à 2.000 € de remises pour l’occasion, et ce jusqu’à la fin du mois. 

Notre verdict 

Cette ë-C4 X est loin de révolutionner le marché de la voiture électrique. Et pour cause, il s’agit ni plus ni moins que d’une C4 à laquelle on a greffé une malle arrière façon berline tri-corps pour augmenter la taille de son coffre. Reste à savoir si son volume de chargement de 510 litres et son confort seuls seront suffisants pour convaincre avec un ticket d’entrée situé à près de 40.000 €… 

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez un Citroën ? Choisissez parmi plus de 30.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Citroën maintenant ici:

Lire plus:

Vanhouche  Sébastien
À propos de l'auteur : Vanhouche Sébastien Sébastien a toujours été passionné par le monde de l’automobile, au sens large. Tout l’intéresse dans le domaine, des petits ancêtres à moteur thermique aux mastodontes électriques modernes! Il a cependant toujours eu un petit faible pour les véhicules véloces, mais discrets. Rien de tel qu'un break qui déborde de puissance pour se faire plaisir tout en passant inaperçu!
3,6 /5 Essai : Mercedes EQV 300, expérience VIP

Essai : Mercedes EQV 300, expérience VIP

Quoi de mieux, finalement, qu’une mécanique offrant beaucoup de couple et un silence de cathédrale pour une expérience VIP ? Alors partons à l’aventure avec l’EQV 300, la version exclusivement électrique du transporteur de troupes polyvalent de Mercedes.

3,7 /5 Essai : Toyota RAV4 GR Sport, en tenue de gymnastique

Essai : Toyota RAV4 GR Sport, en tenue de gymnastique

Le sage RAV4 hybride enfile sa parure de sportif avec la nouvelle finition GR Sport. Au-delà de l’aspect cosmétique, le SUV hybride japonais durcit aussi ses articulations. Voyons si ça rend son coup de volant plus tranchant.

Nissan Qashqai e-Power vs Toyota Corolla Cross : approches « diff-e-rentes »

Nissan Qashqai e-Power vs Toyota Corolla Cross : approches « diff-e-rentes »

Nissan et Toyota ont des points de vue différents en ce qui concerne l’hybridation. Mais que vaut réellement la nouvelle motorisation e-Power du Qashqai face à l’éprouvé système du Corolla Cross ?

3,7 /5 Essai : Alpine A110 R, ode à la légèreté

Essai : Alpine A110 R, ode à la légèreté

Alpine chapeaute sa gamme A110 d’une version griffée R, comme radicale. Et surtout radicalement légère grâce à l’usage intensif de carbone ! L’apothéose avant… le grand saut vers l’électrique ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Essence, Automatique

40 950 €
2021
4 km

Essence, Automatique

34 950 €
2021
4 km

Essence, Automatique

25 961 €
2021
10 km

Essence, Manuelle

23 748 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Manuelle

28 990 €
2021
32 000 km

Essence, Manuelle

6 999 €
2014
214 750 km