Essais

Essai court : Peugeot 308 SW, toujours au top ?

Après une belle première rencontre dans le sud de la France, nous revoilà devant la Peugeot 308. Il s’agit cette fois du break équipé du diesel de 130 ch. La Française réussira-t-elle encore à nous impressionner dans cette configuration ?

  • Vanhouche  Sébastien Vanhouche Sébastien
  • 25 mai 2022
  • Peugeot
  • 7 256 vues
3,8
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 5,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,0
    Prix/Qualité
  • 4,0
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Châssis (très) dynamique et confortable
  • Système multimédia pratique et intuitif
  • Look soigné
  • Faible consommation
  • Prix
  • Finitions de certains plastiques
  • Habitabilité arrière

La 308, on a beau déjà la connaître, cela n’empêche pas d’être toujours intrigué par sa carrosserie. On aime ou pas. Mais impossible de nier le fait que cette lionne interpelle. Encore plus dans la finition GT-Line de notre voiture d’essai. Grande jantes de 18 pouces, une sorte de double spoiler au niveau de la malle arrière, le tout enrobé de cette teinte « bleue avatar », elle ne passe décidément pas inaperçue notre lionne !





Dedans comme dehors, elle ne déçoit pas !

Bien qu’il n’évolue que peu par rapport à la précédente génération, l’intérieur est tout aussi clivant que l’extérieur, en grande partie grâce à ce petit volant. Il ne plait pas à tout le monde, mais il donne du style et décuple les sensations de conduite. En plus des compteurs 3D, on retrouve également le réactif et nouveau système central ainsi que les 5 raccourcis « i-Toggle » personnalisables. On regrette juste que certains plastiques ne soient pas d’un peu meilleure qualité. A l’arrêt, dedans comme dehors et même après plusieurs mois, la présentation générale ne déçoit pas.





Le mariage parfait ?

Il suffit de quelques tours de roues pour que l’on se rappelle de l’excellence du châssis de la Française. Malgré sa faible garde au sol et ses grandes roues, elle se défait plutôt bien des crevasses et nids-de-poule typiques du réseau routier belge. Quelques-uns se font tout de même ressentir dans le dos des passagers, il faut dire que ce n’est pas une Rolls-Royce. Et tant mieux ! Car ce n’est peut-être pas une luxueuse berline de sa Majesté qui pourrait se vanter d’enquiller les courbes avec allégresse comme cette 308 ! Seine, équilibrée, et amusante grâce à sa direction vive et précise, on a vite le sourire qui nous monte aux lèvres. Son châssis est décidément digne de la marque au lion !





Le diesel, il n’y a que ça de vrai ?

Il est temps de se calmer et un peu, quitter les petites routes de campagne et se diriger vers l’autoroute. Encore une fois, difficile de prendre cette 308 en défaut. Avec son habitacle bien insonorisé, son amortissement parfaitement ajusté et son régulateur de vitesse adaptatif qui peut, en option, vous maintenir au milieu de la voie, elle semble faite pour dévorer les kilomètres. Tout particulièrement avec ce bloc turbo diesel de 1,5 litres.

Ses 130 ch et 300 Nm de couple lui autorisent de confortables relances peu importe la vitesse et le régime moteur. Et n’oublions pas sa consommation de moineau ! Malgré un passage par de sinueuses routes de campagne, un tour sur voies rapides fait tout de suite chuter la moyenne sous les 5 l/100 km. Au moment de rendre l’engin, le tableau de bord n’affiche d’ailleurs qu’un petit 4,8 l/100 km. À se demander pourquoi ces motorisations diesel sont maintenant aussi boudées des gros rouleurs ! Mais ça, c’est un débat pour une autre fois…

Elle a aussi des défauts

Décidément, cette 308 impressionne, mais tout n’est pas rose pour autant. Par rapport à sa devancière, ce break n’a que très peu grandi avec 6 cm supplémentaires. Et ce n’est malheureusement pas l’habitacle qui en profite. Les passagers arrière ne disposent que de 129 mm d’espace aux genoux. C’est peu, surtout que la position des pieds est assez élevée une fois assis sur la seconde rangée. Le coffre, quant à lui, évolue de 608 à 1.634 litres dans cette motorisation diesel, soit pratiquement la même capacité que la précédente 308 SW ! Besoin de déménager ? Tous sièges rabattus, cela ne devrait poser aucun problème. En revanche, pour partir en vacance, il faut mieux que les occupants arrière ne soient (vraiment) pas trop grands…





La facture s’alourdit…

Cette 308 SW n’est donc pas exempte de défauts, mais elle peint tout de même un beau tableau qui se monnaie à partir de 26.950 €. Pour s’offrir le bloc diesel de cet essai, il faut débourser un minium 30.450 €. Et on ajoute enfin les 8.750 € de la finition GT-Line qu’arbore notre voiture d’essai pour un total de 39.200 €. On n’est pas encore au niveau des plug-in hybrides qui dépassent allègrement les 40.000 €, mais le break français n’est tout de même pas donné et fait jeu égal avec sa principale concurrente d’outre-Rhin…

Notre verdict

La 308 réitère les bonnes impressions qu’elle nous avait laissées. Elle excelle principalement grâce à son châssis mariant à la perfection confort et dynamisme ! Enchaînement sinueux ou voies rapides, elle accepte tout magnifiquement bien ! Enfin presque… On regrette principalement le manque d’habitabilité dans cette version break. Ce qui est un peu un comble pour une carrosserie a priori plutôt destinée aux familles.

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Peugeot 308 ? Choisissez parmi plus de 30.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Peugeot 308 maintenant ici:

Lire plus:

Vanhouche  Sébastien
À propos de l'auteur : Vanhouche Sébastien Sébastien a toujours été passionné par le monde de l’automobile, au sens large. Tout l’intéresse dans le domaine, des petits ancêtres à moteur thermique aux mastodontes électriques modernes! Il a cependant toujours eu un petit faible pour les véhicules véloces, mais discrets. Rien de tel qu'un break qui déborde de puissance pour se faire plaisir tout en passant inaperçu!

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Découvrez les 5 secrets de la nouvelle Citroën C4 X !

Découvrez les 5 secrets de la nouvelle Citroën C4 X !

La Française joue la carte du crossover-coupé.

Modèle oublié : Maybach Zeppelin, de la démesure absolue !

Modèle oublié : Maybach Zeppelin, de la démesure absolue !

Aujourd’hui, « Maybach » est une finition apposée sur les plus luxueuses des Mercedes. Il y a 100 ans, Maybach était une marque à part entière qui produisait quelques-unes des voitures les plus opulentes de la planète !

La fin des boîtes manuelles ? Pas pour la division M de BMW !

La fin des boîtes manuelles ? Pas pour la division M de BMW !

Bien que d’un point de vue rationnel, ces boîtes n'offrent plus aucun avantage, BMW veut toujours les proposer sur ses voitures de passionnés…. Et ce, aussi longtemps que possible !

Reportage : 1.300 km en mode « consultant électrique », en BMW iX

Reportage : 1.300 km en mode « consultant électrique », en BMW iX

VROOM.be s’est glissé dans la peau d’un consultant, commercial ou encore architecte dévorant les kilomètres pour visiter ses clients. Est-ce envisageable en voiture électrique ?

Essais recommandés pour vous

3,2 /5 Essai : Ford Tourneo Connect, très bien élevé !

Essai : Ford Tourneo Connect, très bien élevé !

Ford a revu à sa sauce le Volkswagen Caddy pour proposer ce nouveau Tourneo Connect. Un transporteur familial à 7 places élevé sur une base moderne, pratique et confortable.

3,5 /5 Premier essai : Nissan Juke Hybrid, simple complexité !

Premier essai : Nissan Juke Hybrid, simple complexité !

Le pétillant Juke hérite de la « complexe » chaine cinématique hybride de son cousin Renault Captur. Complexe certes, mais qui s’apprivoise néanmoins très facilement !

3,7 /5 Essai : Toyota bZ4X, le SUV électrique réconfortant

Essai : Toyota bZ4X, le SUV électrique réconfortant

Le bZ4X sera le premier véhicule électrique de Toyota en Europe. Toyota entend d’ailleurs le produire à grande échelle ! Avec sa garantie de 10 ans, va-t-il convaincre les sceptiques ? Quels sont ses réels atouts ?

3,6 /5 Essai : Citroën C5 Aircross, maturité esthétique

Essai : Citroën C5 Aircross, maturité esthétique

Le style du SUV français évolue vers plus de maturité et sobriété. Mais retrouve-t-on encore son sublime toucher de route ouaté ?

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Recharge par induction dynamique : vers une autonomie illimitée ?

Recharge par induction dynamique : vers une autonomie illimitée ?

Les résultats enregistrés sur cette piste équipée de boucles de recharge à induction se montrent très encourageants.

Voici combien coûtent les nouveaux Kia Niro HEV, PHEV et EV

Voici combien coûtent les nouveaux Kia Niro HEV, PHEV et EV

La nouvelle génération du crossover exclusivement électrifié de Kia arrive sur le marché. Mais à quels prix ?

A vendre : deux Lotus qui ont appartenu à l’une des plus grandes gloires de la F1 !

A vendre : deux Lotus qui ont appartenu à l’une des plus grandes gloires de la F1 !

Cette Lotus Cortina et cette Lotus Elan comptent sans doute parmi les Lotus « de route » les plus importantes de l’histoire. Ces deux exemplaires ont en effet bâti la réputation de la marque !

A vendre : « la meilleure Ferrari jamais construite » selon Enzo !

A vendre : « la meilleure Ferrari jamais construite » selon Enzo !

Brutale, pour ne pas dire létale entre des mains non-expertes, cette Ferrari 410 Sport Spider Scaglietti serait la « meilleure voiture jamais produite » selon le père-fondateur de la marque, Enzo Ferrari ! Elle vous tente ? Bonne nouvelle, elle est à vendre…

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

27 490 €
2022
5 km

Diesel, Automatique

55 990 €
2022
5 km

Essence, Manuelle

19 571 €

Essence, Automatique

44 490 €
2022
5 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

17 790 €
2017
10 571 km

Essence, Manuelle

20 900 €
2018
54 490 km

Essence, Automatique

29 999 €
2021
24 756 km

Diesel, Manuelle

12 800 €
2019
124 771 km