Essais

Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain

Après le F-150 Raptor, Ford colle maintenant son logo Raptor sur son pick-up "européen", le Ranger. Mais que signifie donc ce logo Raptor ? C’est ce que nous avons essayé de découvrir dans le désert marocain.

  • Bervoets Wim
  • 20 mai 2019
  • Ford
  • 4 414 vues
3,8
score VROOM
  • 4,0
    Performance
  • 4,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 3,5
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 3,0
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Comportement rigoureux
  • Equipement de série
  • Réelle efficacité en tout-terrain
  • Capacités de charge/remorquage en baisse
  • Encombrement conséquent
  • Utilité limitée sur les routes belges

Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain

On doit le Ford Ranger Raptor aux Asiatiques. Si un département Ford d’un coin du monde a une idée de produit et que d'autres marchés y voient du potentiel, Ford le produira. L'Extrême-Orient a pensé à une version Raptor du Ford Ranger, qui s’inspirerait du F-150 Raptor délivré en Amérique. Si ce dernier n’est pas officiellement importé dans notre pays, ce Ford Ranger Raptor, lui, le sera.

Quel genre d'animal est ce Ford Ranger Raptor, exactement ?

La Focus RS des pick-up. C’est sans doute un gros raccourci, mais c'est ainsi que Ford Performance structure ses modèles spéciaux. Les modèles ST Line sont au bas de la pyramide, les versions ST (comme la Fiesta ST et la future Focus ST Clipper), un peu plus haut. Au-dessus, vous trouverez des modèles du calibre de la Focus RS et de ce Ranger Raptor. Tout en haut, vous trouverez la Ford GT.

Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain

C'est le petit frère du F-150 Raptor ?

Oui, bien qu’il accepte difficilement le qualificatif de « petit ». Le Ranger Raptor mesure pas moins de 5,37 mètres de long, 2,02 mètres de large et 1,87 mètre de haut, avec un empattement de 3.220 millimètres. Ford a placé le Ranger Raptor sur son propre châssis, l’a équipé d’amortisseurs Fox hardcore avec une course de suspension accrue, de disques de frein ventilés aux quatre coins et a entièrement revu toute la suspension arrière. Une protection plus épaisse des dessous et des pneus tout-terrain spéciaux (BF Goodrich taille 285/70 R17) finalisent le traitement spécial tout terrain. Considérez donc le Raptor comme l'équivalent Ford des Arctic Trucks, mais construit en interne.

C’est tout de même un véhicule impressionnant, ce Ranger Raptor : ses voies ont été élargies de 15 centimètres, et il est 5 centimètres plus haut que le Ranger ordinaire. Cela lui donne bien sûr suffisamment de capacités en hors piste : sa garde au sol de 28 centimètres est confortable et il peut facilement traverser des eaux profondes de 85 centimètres. Enfin, les angles d’attaque et de fuite sont de 32,5 degrés et 24 degrés.

Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain

Il doit y avoir un gros V6 sous le capot, alors ?

Non, ne vous inquiétez pas : un quatre cylindres diesel EcoBlue de 2 litres. Il est équipé de deux turbos, d'une puissance de 213 ch et d'un couple de 500 Nm. Il est relié à une boîte automatique à dix rapports reprise de la Mustang. Parce que sur certains marchés, comme en Australie, les distances entre les villes et les stations peuvent être considérables, une autonomie confortable est nécessaire. Ce diesel promet une consommation moyenne de 8,9 l/100 km, un 0 à 100 km/h en 10,5 secondes et une vitesse maximale de 170 km/h.

Ford a-t-il adapté autre chose à ce Ranger Raptor ?

Visuellement, les renforts nécessaires sont immanquables. La calandre s'inspire du F-150 Raptor et étale le mot "Ford" en gros caractères. Le pare-chocs avant a été redessiné pour le hors-piste. Les garde-boue en plastique offrent une meilleure protection, et les marches-pieds latéraux doivent protéger la voiture contre les projections de pierres. A l'intérieur, Ford trouve un bon compromis entre luxe, confort et robustesse. Le Ranger Raptor se distingue par ses palettes au volant, ses surpiqûres bleues et son trait rouge sur le volant.

Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain
Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain

Comment route-t-il?

Comme une vraie bête taillée pour le tout terrain, bien évidemment ! Le Raptor dispose de six modes de conduite différents, dont chacun adapte la transmission intégrale avec différentiel arrière et l'ESP qui peut être activé à l'aide d’une molette. Que vous vous promeniez dans le sable mou ou que vous fassiez trembler une plage à grande vitesse, la Ford accepte tous les traitements. Mais il est vrai que vous ne rencontrerez jamais de telles situations chez nous…

Sa conduite sur asphalte est presque aussi impressionnante. Certes, les pneus sont bruyants en raison de leur taille et de leur relief, mais le moteur diesel est bien isolé, de sorte que le confort à bord est préservé. Un avantage indéniable par rapport à certains concurrents dont le bloc diesel impose une sonorité nettement plus agricole. De plus, il maintient sa masse élevée (un poids à vide de 2,5 tonnes) en ligne. Le seul inconvénient sur le long terme sur l'asphalte, ce sont les dimensions impressionnantes. Bon à savoir : en raison des adaptations spécifiques, le Ranger perd une partie de sa capacité de chargement et de remorquage qui passent respectivement à 620 kg et 2,5 tonnes.

Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain

Que dois-je savoir d'autre ?

Que ce Ranger Raptor est également équipé de toutes les aides habituelles, y compris une aide à la stabilité pour les remorques. Le Raptor est par ailleurs, généreusement équipé de série, avec navigation, radio numérique, Apple CarPlay et Android Auto, climatisation automatique à deux zones, sièges électriques et chauffants en cuir et alcantara, etc.

Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain

Combien coûte ce Ford Ranger Raptor ?

Ford facture 48.225 € HT. C'est environ 10.000 € de plus par rapport au prix catalogue d'un Ranger dans sa version Wildtrak avec le même moteur diesel. Ce surcoût s’explique par toute la série d’adaptions et par l'équipement complet. Les seules options sont la couleur métallisée et un pack de stickers.

Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain

Conclusion ?

Le Ford Ranger Raptor est une bête en tout terrain ! Il subit beaucoup plus de changements qu'une simple suspension modifiée : c'est presque une voiture différente. Bien qu'il ne dispose que d'un moteur diesel " ordinaire " de deux litres sous le capot, le Raptor est capable de faire surmonter bien des obstacles avec beaucoup de talent. Si sa valeur ajoutée dans notre pays est très limitée, en tant que carte de visite, ce modèle fait fort !

Essai : Ford Ranger Raptor, une bête sur le terrain

Lire plus:

À propos de l'auteur : Bervoets Wim Wim Bervoets est rédacteur chez Vroom depuis 2016. Il s'intéresse à tout, depuis les citadines jusqu'aux voitures de sport, et garde un esprit ouvert sur la mobilité et les carburants du futur.
Mais il rêve encore et toujours d'une Lotus Elise...

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
VIDÉO - Suzuki Vision Gran Turismo : 432 ch sous une superbe carrosserie !

VIDÉO - Suzuki Vision Gran Turismo : 432 ch sous une superbe carrosserie !

Et vous pouvez même la conduire ! Virtuellement du moins, dans la mise à jour 1.15 de Gran Turismo® 7.

Tesla proposera une voiture 100 % autonome d’ici 12 mois

Tesla proposera une voiture 100 % autonome d’ici 12 mois

Elon Musk, le patron de Tesla, en fait la promesse !

Maserati MC20 Cielo, Nettuno au grand air !

Maserati MC20 Cielo, Nettuno au grand air !

La MC20 retire le haut en 12 secondes pour profiter pleinement des vocalises du V6 Nettuno de 630 ch !

Honda nous donne des indices sur le prochain CR-V

Honda nous donne des indices sur le prochain CR-V

À commencer par plusieurs images du tout premier plug-in hybride de la marque !

Essais recommandés pour vous

3,8 /5 Essai court : Peugeot 308 SW, toujours au top ?

Essai court : Peugeot 308 SW, toujours au top ?

Après une belle première rencontre dans le sud de la France, nous revoilà devant la Peugeot 308. Il s’agit cette fois du break équipé du diesel de 130 ch. La Française réussira-t-elle encore à nous impressionner dans cette configuration ?

3,2 /5 Essai : MG MG5, le break électrique sans chichi

Essai : MG MG5, le break électrique sans chichi

Les fastueux SUV électriques vous paraissent superfétatoires et hors de prix ? Avec ce premier break électrique « rationnel et abordable », MG pourrait vous séduire !

Audi Q4 e-tron vs Tesla Model Y : armes différentes, mais combat serré !

Audi Q4 e-tron vs Tesla Model Y : armes différentes, mais combat serré !

L’Allemande ne se bat pas avec les même armes que le SUV familial du spécialiste de l’électrique américain. Mais peut-elle quand même espérer l’emporter ?

Essai : Fiat Tipo et 500X hybrides, en valent-elles vraiment la peine ?

Essai : Fiat Tipo et 500X hybrides, en valent-elles vraiment la peine ?

Les deux voitures les plus familiales du constructeur italien reçoivent une motorisation hybride. Surprise, il s’avère que l’on a déjà découvert ce bloc il y a peu ! Mais est-il réellement avantageux sous le capot des Tipo et 500X ?

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Ford teste le "geofencing" pour limiter la vitesse

Ford teste le "geofencing" pour limiter la vitesse

Le système impose automatiquement aux voitures une vitesse maximum dans certaines zones.

Superchargers Tesla ouverts à tous : en Belgique aussi !

Superchargers Tesla ouverts à tous : en Belgique aussi !

La Belgique, l’Autriche, l’Espagne, le Royaume-Uni et la Suède ouvrent également une partie de leurs Superchargeurs à tous les véhicules électriques !

Les 5 Tesla les moins chères disponibles immédiatement sur VROOM.be

Les 5 Tesla les moins chères disponibles immédiatement sur VROOM.be

Envie d’acheter tout de suite une Tesla sans vous ruiner ? Ces 5 Model S sont disponibles immédiatement pour moins d’argent qu’une nouvelle Model 3 !

Voici combien coûte le Volkswagen ID.Buzz

Voici combien coûte le Volkswagen ID.Buzz

Volkswagen a levé le voile sur la réincarnation électrique du légendaire bus il y a maintenant deux mois. Et nous connaissons enfin son prix !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

19 571 €

Essence, Automatique

27 490 €
2022
5 km

Diesel, Automatique

55 990 €
2022
5 km

Essence, Automatique

44 490 €
2022
5 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion
11 200 €
2014
101 631 km

Essence, Automatique

17 790 €
2017
10 571 km

Diesel, Manuelle

12 800 €
2019
124 771 km

Essence, Manuelle

21 999 €
2018
54 490 km