2017 a été une année chargée pour Kia. Avec les Stonic et Stinger, les Coréens ont présenté un crossover compact et un coupé cinq portes. Mais ce ne sont pas les seules nouveautés : la Picanto a également été complètement renouvelée. Voici donc l’essai routier de la petite citadine.





Wim Bervoets
Expert VROOM
02/01/2018
3,4
Score VROOM
2,5
3,5
4
4
3,5
3
3,5
3

Points positifs et négatifs

  • Garantie 7 ans
  • Rapport encombrement/habitabilité
  • Rapport prix/équipement
  • Intérieur triste
  • Personnalisation très limitée
  • Politique d'équipement

Il est révolu le temps où les voitures de ville étaient de banales boîtes à chaussures ! Aujourd'hui, le client qui veut une auto compacte, veut aussi un engin stylé, ce que Kia a bien compris. La précédente Picanto a radicalement rompu avec son prédécesseur en termes de design, ce qui a séduit les clients de Kia. La nouvelle génération continue donc sur cette lancée.

Qu'est-ce qui a changé?

Le point de départ est complètement différent : l'empattement est devenu plus grand. Certes, cela se résume à "à peine" 15 millimètres, mais cela a malgré tout un effet sur l'espace intérieur, d'autant que Kia a repoussé les roues aux quatre coins. La longueur est inchangée, mais le design a été resserré. Ne vous attendez pas à des éléments fantaisistes et accrocheurs sur la carrosserie : la Picanto préserve une certaine modestie.

Est-elle plus frivole à l'intérieur?

C’est la même histoire : le tableau de bord a été mis à jour pour suivre le même langage que les autres modèles Kia. Les matériaux ont été améliorés, l'écran d'infodivertissement se positionne en haut du tableau de bord, mais l'atmosphère reste un peu sombre. Pour plus de couleurs et de dynamisme, vous devez passer à la version GT-Line.

Avez-vous assez d'espace à bord ?

Certainement : l'espace est étonnamment bon pour une voiture de 3,6 mètres de long. À l'avant, il y a suffisamment d'espace, et sur la banquette arrière, deux adultes peuvent s'asseoir relativement confortablement, même si le dégagement pour les jambes à l'arrière n'est bien sûr pas énorme. Mais surtout, le coffre gagne 55 litres avec une volume total de 255 litres. Un double plancher de coffre et une banquette arrière rabattable 60/40 offrent 1.010 litres d'espace de chargement.

Qu'est-ce qui se cache sous le capot ?

Kia propose trois moteurs : deux trois cylindres et un quatre cylindres. Les trois cylindres sont proposés en version atmosphérique (1.0 MPI, 67 ch et 96 Nm) et turbocompressé (1.0 T-GDI, 100 ch et 172 Nm). Nous avons conduit le quatre-cylindre atmosphérique. Ce 1.2 MPI a été transféré de la génération précédente, tout comme le 1.0 MPI, et produit 84 ch et 122 Nm. Dans notre voiture d’essai, il était relié à une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports, mais il existe aussi une classique transmission automatique à quatre vitesses.

Comment fonctionne ce moteur?

Le 1.2 MPI n'est pas un monstre de vitesse bien sûr, mais la performance est correcte pour une voiture de ville classique : 0-100 km / h en 12 secondes et une vitesse maximale de 173 km/h. En ces temps de génération turbo, il faudra vous adapter et anticiper, mais si vous rétrogradez plus souvent, vous pouvez facilement suivre le trafic. Kia annonce une consommation moyenne de 4,5 l/100 km, nous avons consommé deux litres de plus pendant notre semaine d'essai.

Comment roule-t-elle ?

Elle est stable, confortable et agile. La petite Kia n'est pas une machine dynamique, bien sûr, mais dans son habitat naturel, soit en ville, elle s'en sort avec les honneurs. Sur l'autoroute, le bruit du quatre-cylindres atmosphérique ne dérange jamais vraiment, mais il reste clairement présent. Le confort de conduite et d'amortissement est maintenu dans toutes les conditions. Une voiture compacte et économique, en somme.

Combien coûte la Picanto?

Kia affiche le 1.2 MPI atmosphérique à partir de 12.940 €. Un prix attractif, surtout si vous savez que vous êtes immédiatement au deuxième niveau d'équipement. Pour la version avec transmission automatique, vous payez 1.000 € de plus, bien qu'elle soit déjà offerte à un niveau d'équipement inférieur. La version plus sportive, la GT-Line, coûte 14.590 €. Si vous choisissez la peinture métallisée, une couleur différente pour les sièges et un toit ouvrant (sur la GT-Line), vous avez presque toutes les options.

Qu'est-ce que vous obtenez pour cette somme ?

La version Fusion comprend des phares automatiques, un climatiseur manuel, des vitres électriques avant et arrière, un contrôle de la pression des pneus, une caméra de recul et un système d'infodivertissement avec navigation, Apple CarPlay et Android Auto. La GT-Line ajoute en plus de la décoration sportive, des sièges en cuir artificiel, un chargeur à induction pour votre smartphone, des rétroviseurs électriques rabattables et un système de climatisation automatique.

En conclusion ?

La Kia Picanto n'est pas la citadine la plus sexy ou la plus dynamique, mais elle est tout ce qu'une citadine doit être : abordable, pratique, agile et bien équipée. Honnête et correcte : ces mots conviennent aussi au moteur 1.2 MPI. Pour ceux qui préfèrent rouler plus vite, il y a toujours le 1.0 T-GDI.





Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.