Essais

Mercedes Classe S 63 AMG Cabriolet : L’étoile au sommet

Allez, ne chipotons pas : vous désirez le sommet en matière de cabriolet ? Voilà, vous l’avez devant vous ! D’autres questions ? Comment ça roule ? Ben, embarquez avec nous !

  • Piette François
  • 14 septembre 2016
  • MERCEDES-BENZ
  • 6 vues
Avantages et inconvénients
  • Confort absolu
  • Equipement haut de gamme
  • Insonorisation
  • Performances météoriques
  • Sonorité moteur
  • Coffre limité
  • Coffre réduit
  • Encombrement
  • Habitabilité arrière
  • Masse importante
  • Tarif final

Qui l’eut cru, honnêtement ? Tronçonner une Classe S pour en faire un cabriolet… Mercedes a osé et nous sert donc un somptueux paquebot routier. Certes, il existe déjà la SL, mais cette dernière officie dans un autre registre, celui des roadsters deux places à toit en dur escamotable. Cette Classe S, c’est quelque-chose de complètement différent, avec ses quatre places couvertes par une capote souple.

En quelques mots…

Avec une longueur de plus de cinq mètres, la Classe S Cabriolet est tout simplement l’un des cabriolets les plus imposants qui soient. A ses côtés, même une BMW Série 6 cabriolet fait pâle figure… Pour trouver un équivalent, il faut sans doute toquer à la porte de Bentley, qui propose une Continental GTC assez opulente également.

Elégante ?

Avec un tel paquebot, difficile de longer les murs. Pourtant, force est de constater que les designers n’ont pas eu la main trop lourde et ont su préserver une certaine élégance à ce cabriolet, à défaut de légèreté. Epurée, la Classe S Cabriolet l'est également à l’intérieur où elle intègre une planche de bord chipée à la Classe S, ainsi que de somptueux fauteuils en guise de sièges…

Pourtant…

En dépit de ces dimensions impressionnantes, la Classe S Cabriolet n’affiche pas une habitabilité comparable à celle de la berline. Loin s’en faut : les passagers arrière seront d’ailleurs, étonnement à l’étroit. Le coffre n’a pas, non plus, les dimensions de la soute à laquelle nous pourrions nous attendre : avec 350 litres, ce volume est inférieure à celui d’une Golf, par exemple !

Coup d’œil sous le capot ?

Vu qu’il prend une place colossale, jetons un œil sous ce fameux capot. Et là, nous ne sommes pas déçus ! Mercedes n’a retenu que la crème de ses motorisations pour ce cabriolet : deux V8 et un V12, tous biturbo. Nous avons opté pour le « milieu de gamme « , à savoir, accrochez-vous bien, un V8 biturbo de 5,5 litres et 585 chevaux ! Et parce que la masse est conséquente (on parle de près de 2,2 tonnes), il faut du couple. Beaucoup de couple. En chiffres, cela donne 900 Nm ! De quoi animer quelques engins de chantier…

Harmonie ?

Suprêmement raffinée et confortable, la Classe S Cabriolet s’accorde-t-elle harmonieusement avec le blason AMG, souvent synonyme de grondement bestial et de démonstration de force ? Oui, car le V8 sait se faire relativement discret, tant au démarrage qu’à faible allure. Bien sûr, les gargouillis de cette mécanique évoquent une puissance sans limite, mais il s’agit plus d’un feulement que d’un rugissement… Du moins, pour l’instant !

Luxe et confort…

A bord, le programme attendu est délivré : luxe, calme et volupté. En dépit d’une stature plus taillée pour les grands espaces américains, la belle se laisse glisser voluptueusement sur la route. Les irrégularités sont parfaitement effacées et les quatre passagers savourent une climatisation parfaite et une stéréo vous plaçant au cœur du concert. Voilà enfin un cabriolet vraiment confortable. A ce train de sénateur, on oublie complètement le badge AMG pour se laisser dorloter par les sièges massants, chauffants, ventilés et disposant d’un chauffage de nuque…

Capote

Envie de savourer les effluves estivales ? Une pichenette sur la commande pendant 17 secondes suffit à escamoter complètement l’immense capote. Mieux : la manœuvre peut être opérée jusqu’à 60 km/h ! Et pour éviter d’ébouriffer plus que de raison votre délicate chevelure, sachez que Mercedes a intégré deux coupe-vent (un premier sur le pare-brise et un autre entre les appuie-têtes arrière) qui filtrent remarquablement bien les remous. Capote en place, l’insonorisation mérite des éloges ! On pourrait (quasiment) se croire dans le coupé !

AMG ?

Flanquée d’office de la transmission intégrale, la S 63 AMG Cabriolet sait également montrer les crocs lorsque l’envie titille le conducteur. Une flexion brutale du pied droit se traduit par une poussée puissante, colossale, mais pas brutale. Un Airbus A380 au décollage. Face aux chiffres, ce paquebot annonce un 0 à 100 km/h en 3,9 secondes ! Pendant ce temps, le V8 gronde sa fureur et emplit l’atmosphère de sa clameur démoniaque. Décapotée, l’effet est saisissant et les poils se dressent sur les bras. Un monstre qui aboie !

Le comportement routier fait preuve d’un équilibre stupéfiant et, en haussant le rythme, la masse importante n’anéantit pas (trop) l’efficacité. Il est possible de rouler très, très vite avec ce long engin, mais n’oubliez jamais que l’inertie d’une telle masse se fait logiquement sentir au freinage, ainsi que dans les virages. L’amortissement parfait limite les dégâts, mais ne prenez tout de même pas ce long paquebot pour une sportive, façon Lotus Elise. La motricité, avec cette transmission intégrale, est bien entendu excellente.

Budget…

Commençons-nous par les mauvaises ou les très mauvaises nouvelles ? Soit, parlons du prix. S’il existe une Classe S Cabriolet (S500) à partir de 144.232 €, une version S63 AMG réclame quant à elle, en prix de « base », quelque 193.358 €. Fumant… A cela, notre exemplaire a rajouté quelque… 42.000 € d’options ! Faites le calcul et vous obtiendrez l’équivalent d’une charmante petite maison en campagne… A titre informatif, une Bentley Continental de puissance équivalente (W12 – 590 ch) est affichée à 219.494 €. Moins sophistiquée, elle fait toutefois payer ses options à un prix encore supérieur.

A la pompe, évidemment, les choses ne s’améliorent pas vraiment. La recette d’une voiture de 2,2 tonnes, aux quatre roues motrices et animée par un V8 biturbo essence de 585 chevaux n’a jamais donné des résultats très brillants… Mercedes annonce 10,4 l/100 km, mais vous pouvez rajouter trois ou quatre unités à ce chiffre, selon votre style de conduite. Ce qui, si nous relativisons, reste malgré tout assez correct. Au niveau des émissions de CO2, cette Mercedes ne constitue pas la voiture de société idéale : 244 g CO2/km.

Conclusion

Nous nous attendions à une éclatante réussite. Et c’est encore mieux que cela : cette Mercedes représente tout simplement ce qui se fait de mieux en matière de cabriolet à 4 places, en dépit d’une masse et d’un prix conséquents. Cette version AMG rajoute le folklore d’un V8 titanesque, mais n’est en aucun cas obligatoire. Le raffinement général de la voiture ne gagne en effet, pas grand-chose avec une telle ogive nucléaire sous le capot. 

Lire plus:

À propos de l'auteur : Piette François

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Scoop : Hyundai Ioniq 6, la « Taycan » coréenne

Scoop : Hyundai Ioniq 6, la « Taycan » coréenne

La berline-coupé électrique 800 volts signée Hyundai se précise !

17/09/2021 Lire plus
Citroën : une nouvelle C3 « low-cost » !

Citroën : une nouvelle C3 « low-cost » !

Citroën a dévoilé une toute nouvelle C3 au look tirant vers le crossover et aux tarifs qui devraient être contenus. Mais, bien sûr, il y a un hic…

17/09/2021 Lire plus
Polestar 3 : un moteur différent du Volvo XC90 mais un châssis commun !

Polestar 3 : un moteur différent du Volvo XC90 mais un châssis commun !

La filiale chinoise semble jouir d'une étonnante liberté de la part de Volvo (et de Geely).

17/09/2021 Lire plus
Ford Fiesta : souffle de fraicheur

Ford Fiesta : souffle de fraicheur

Ford rafraîchit sa populaire Fiesta en modernisant son style et en étoffant son équipement. Sans oublier de redonner un petit coup de fouet à sa version sportive ST !

16/09/2021 Lire plus

Essais recommandés pour vous

3,9 /5 Essai : Peugeot 308, elle a les crocs !

Essai : Peugeot 308, elle a les crocs !

Le constructeur français a revu la copie de sa berline du segment C. S’il s’agit plus d’une évolution que d’une révolution, les changements vont heureusement tous dans le bon sens pour proposer un produit très convaincant !

17/09/2021 Lire plus
3,6 /5 Essai : Opel Grandland, changements efficaces

Essai : Opel Grandland, changements efficaces

Opel revoit la copie du Grandland et n’y va pas de main morte : nouvelle face avant, intérieur numérisé ainsi qu’un équipement et des motorisations hybrides améliorés. Est-ce suffisant pour rester compétitif face à la concurrence ?

13/09/2021 Lire plus
4,1 /5 Premier essai Tesla Model Y : un best-seller en herbe ?

Premier essai Tesla Model Y : un best-seller en herbe ?

La Tesla Model Y a déjà été dévoilée au printemps 2019, mais elle n'arrive en Europe que maintenant. Cette longue attente a-t-elle permis de développer un produit proche de la perfection ?

09/09/2021 Lire plus
Ford Puma vs Opel Mokka : du dynamisme à revendre !

Ford Puma vs Opel Mokka : du dynamisme à revendre !

L’Opel Mokka joue les outsiders contre le Ford Puma avec des cartes qu’on n’attendait pas spécialement de la part du constructeur allemand : celles de la séduction et de l’émotion ! Mais est-ce suffisant pour détrôner le pétillant Puma ?

30/08/2021 Lire plus

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
5 choses à savoir avant de craquer : Volkswagen Karmann-Ghia Type 14, la Porsche du pauvre ?

5 choses à savoir avant de craquer : Volkswagen Karmann-Ghia Type 14, la Porsche du pauvre ?

Ultra sexy avec ses rondeurs, la Volkswagen Karmann-Ghia n’a absolument rien perdu de son charme. Beaucoup, d’ailleurs, considèrent la VW « Type 14 » comme une Porsche 356 accessible ! Que faut-il savoir avant de craquer ?

10/09/2021 Lire plus
5 choses à savoir avant de craquer : Renault Twingo RS, sa valeur grimpe !

5 choses à savoir avant de craquer : Renault Twingo RS, sa valeur grimpe !

De 2008 à 2014, la Renault Twingo RS constituait le ticket d’entrée dans le monde Renault Sport. Si le prix était accessible, il ne s’agissait certainement pas d’une sportive au rabais, bien au contraire !

03/09/2021 Lire plus
Cette Citroën 2CV est estimée à 70.000 euros pour une bonne raison !

Cette Citroën 2CV est estimée à 70.000 euros pour une bonne raison !

Les amateurs l’auront certainement remarqué : la cote des Citroën 2CV n’a cessé de grimper ces dernières années. Aujourd’hui, pour acquérir un exemplaire en très bon état, il faut compter aux alentours de 10.000 euros ! Mais si c’est cet exemplaire-ci que vous convoitez, il va falloir prévoir une somme entre cinq et sept fois plus importante ! Mais pourquoi ?

24/08/2021 Lire plus
5 choses à savoir avant de craquer : Porsche Boxster 986, dès 7.500 euros !

5 choses à savoir avant de craquer : Porsche Boxster 986, dès 7.500 euros !

Au début des années 90, Porsche est au bord du gouffre. Pour se refaire une santé, la marque lance toutes ses ressources dans un nouveau produit d’appel : le Boxster, une sorte de mini 911 qui suscitera la moue de certains puristes… Mais qui redonnera de l’oxygène aux finances ! Aujourd’hui, certains Boxster s’échangent contre des sommes dérisoires. Est-ce le moment d’en profiter ?

23/08/2021 Lire plus

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

CNG, Automatique

€ 27 799

Essence, Manuelle

€ 21 135
2021

Essence, Automatique

€ 20 999
2020
7 km

Diesel, Manuelle

€ 16 475
2021
10 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Manuelle

€ 8 990
2010
139 990 km

Essence, Manuelle

€ 13 990
2019
21 000 km

Diesel, Manuelle

€ 26 015
2020
40 991 km

Essence, Manuelle

€ 49 999
1996
67 500 km