Essais

Subaru BRZ : C’est dans les vieilles marmites…

A l’heure des sportives aseptisées, turbocompressées, multi-connectées et j’en passe, la Subaru BRZ fait un peu figure de dernier des Mohicans. Un engin qui semble échappé d’une autre époque mais qui n’a qu’un seul objectif : préserver la passion automobile. Mission réussie ?

  • Piette François
  • 22 mai 2017
  • SUBARU
  • 245 vues
2,1
score VROOM
  • 4,0
    Performance
  • 0
    Tenue de route
  • 3,0
    Confort
  • 2,0
    Équipement
  • 0
    Sécurité
  • 4,0
    Prix/Qualité
  • 0
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients

      Entre la Toyota GT86 et la Subaru BRZ, c’est un peu le jeu des sept erreurs. En effet, les deux modèles ont été développés conjointement et les différences techniques, stylistiques et en matière d’équipement sont vraiment minimes. Après avoir fait mumuse sur la glace avec la Toy’, voyons ce que sa sœur jumelle nous réserve sur le vieux tarmac belge…

      Petit rappel…

      Présenté en 2012, ce duo de coupés japonais étonnait par son choix de techniques simples et éprouvées. L’architecture archi classique (moteur avant, roues arrière motrices) est animée par un moteur atmosphérique à 4 cylindres. Subaru oblige, les cylindres sont disposés à plat (architecture Boxer) et cubent 2 litres au total. Face aux plus costauds moteurs turbocompressés dominant largement le marché, ce choix peut paraître curieux… Mais attendez la suite !

      Plus pointu !

      Pour ce millésime, Subaru s’arme à nouveau de la clé à molette et révise la mécanique. Les modifications apportées à la culasse, à l’admission et à l’échappement n’ont rien de tonitruantes, car elles apportent que cinq chevaux supplémentaires ! Cela nous porte le total à 205 chevaux et le couple, à 211 Nm. Des valeurs qui peuvent paraîtres rachitiques face aux dernières pompes à feu actuelles, d’autant qu’elles sont développées au sommet du compte-tours !

      Plus acérée ?

      Question style, les modifications ne sont pas non plus énormes : de nouveaux boucliers, un nouvel aileron, des optiques revues et… c’est à peu près tout ! Cela n’en fait évidemment pas une nouvelle voiture, mais ce regard plus agressif modernise assurément la jolie Nipponne. L’habitacle profite lui aussi d’une cure de rajeunissement avec un écran multimédia tactile, un système de connexion de smartphone et même, une télémétrie embarquée !

      Incontestablement sportive

      La Subaru BRZ est avant tout destinée à donner du plaisir au volant. Et en dépit des efforts de finition et d’équipement, ce ne sont pas ces deux derniers aspects qui sont ses points forts ! Quelques plastiques durs dénotent, alors que le système multimédia, pourtant renouvelé, pêche par une présentation datée et une ergonomie discutable. Quant au système de connexion « Starlink » de votre smartphone, il peine à convaincre face aux derniers systèmes à la mode (Apple CarPlay et Android Auto en tête).

      Nous ne nous attarderons pas non plus sur les aspects pratiques : les espaces de rangement sont ténus, les places arrière sont à réserver à de jeunes enfants (ou à des adultes décapités et amputés) et le coffre souffre d’une hauteur très limitée. Bref, on n’achète pas une Subaru BRZ pour sa fonctionnalité… Quoique son confort de marche reste d’un très bon niveau !

      Une conduite à l’ancienne

      La position de conduite basse, allongée et donnant un beau point de vue sur les galbes du capot est pour le moins prometteuse. Au démarrage, le « flat-four » n’engendre toutefois pas de grosses émotions. Sa sonorité étouffée en dépit des bazookas d’échappement, évoque plus la sage berline que le rageur coupé ! Et une fois en route, les habitués des moteurs turbocompressés actuels seront certainement déçus par le manque de puissance à bas régimes… Bref, au démarrage, le bilan est peu flatteur…

      Chasser la zone rouge

      En effet, cette Subaru, ça se conduit à l’ancienne. Restez sous les 4.500 tr/min et la première petite compacte turbo diesel venue vous en mettra plein la vue. Retour aux vieilles habitudes donc : retroussez vos manches, essorez le compte-tours et faites chanter la mécanique ! A partir de 5.000 tr/min, la mécanique trouve un second souffle et pousse vaillamment jusqu’à 7.500 tr/min dans une sonorité rauque pour le moins entrainante ! Cette Subaru s’adresse donc à une certaine forme de puristes…

      Pour les puristes on a dit !

      Du côté du comportement routier, les puristes seront toujours à la fête ! D’ailleurs, ce modèle 2017 a profité de quelques mises à jour bienvenues, comme une barre antiroulis arrière élargie. Le résultat n’est pas fondamentalement différent de ce qu’il était : la voiture affiche toujours une grande précision et garantit en permanence un équilibre quasi parfait. C’est un vrai régal d’enchainer les routes sinueuses à son volant et de profiter des capacités du châssis. Les réactions sont toujours saines !

      Les amateurs de propulsion vivantes seront également ravis d’apprendre que la voiture nous paraît plus « joueuse » qu’auparavant. L’ESP profite d’un mode « Sport » nettement plus tolérant, qui permet d’ailleurs quelques belles glissades. Certes, le faible couple disponible à bas régimes et la présence d’un autobloquant ne transforment pas cette Subaru en « machine à drift » sur le sec, mais on s’amuse néanmoins beaucoup de la réactivité de l’ensemble. Et l’ergonomie générale vous incite à retrouver vos vieux réflexes, talon-pointe en tête !

      Budget

      La BRZ profite d’un tarif d’attaque de… 410 € inférieur à celui de la GT86 : 32.990 €. La version à boîte automatique réclame 1.500 € supplémentaires. Mais entre nous, coupler cette voiture de puriste à une boîte auto, c’est un peu comme demander le code du WiFi en pleine séance d’alpinisme : incongru et déplacé. Plutôt bien tarifiée, la Subaru reste également sobre à la pompe : le moteur réclame en moyenne 8,5 l/100 km.

      Conclusion

      La Subaru BRZ, avec sa sœur Toyota GT86, est sans doute l’une des sportives les plus pures du marché. Pour en tirer la quintessence, il faut savoir se retrousser les manches et adopter une conduite « à l’ancienne », chassant la zone rouge du coin de l’œil tout en soignant ses freinages et ses mises en appui. Une voiture à mille lieux des sportives habituelles qui débitent des performances cataclysmiques à la première ouverture des gaz et sans effort du conducteur. Une voiture nettement moins démonstrative que les dernières nées dans le secteur… Mais peut-être aussi, tellement plus gratifiante pour les initiés ! Et cerise sur le gâteau : elle ne devient jamais inconfortable…

      Lire plus:

      À propos de l'auteur : Piette François

      Actualité recommandée pour vous

      Plus d'actualités
      Mercedes Vision EQXX : bientôt sur nos routes !

      Mercedes Vision EQXX : bientôt sur nos routes !

      La marque dévoile un deuxième teaser de sa voiture électrique à très grande autonomie.

      Attention les yeux : voici le titanesque BMW Concept XM !

      Attention les yeux : voici le titanesque BMW Concept XM !

      Avec une calandre, un style et une fiche technique pareils, ce super SUV signé BMW M est impossible à rater !

      Tesla Model S Plaid : tournée vers la piste !

      Tesla Model S Plaid : tournée vers la piste !

      En Amérique du Nord, le constructeur propose une nouvelle option qui rend la Model S Plaid plus à l’aise sur la piste.

      Essais recommandés pour vous

      4,0 /5 Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

      Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

      Plus agressive, sportive et dynamique, cette version GT du SUV américain ne se comporte pourtant pas comme le pur-sang indomptable qu’on aurait imaginé…

      Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

      Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

      Pour leur nouvelle vie, les Renault Kangoo et Volkswagen Caddy montent indiscutablement en gamme. De quoi faire oublier leur origine roturière tout en offrant toujours un habitacle modulable et spacieux. Mais à quel prix ?

      3,9 /5 Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

      Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

      Alors que la Série 1 est devenue une sage traction, BMW a conservé une architecture de propulsion sur sa nouvelle Série 2. Mais transmet-elle toujours « le plaisir de conduire » cher à la marque ?

      3,4 /5 Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

      Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

      Pour célébrer l’actuel Ranger et nous rappeler qu’il reste encore et toujours en vente, Ford n’en présente pas moins de 4 éditions spéciales ! Zoom sur les Wolftrack, Stormtrak, Raptor SE et MS-RT !

      Conseils recommandés pour vous

      Plus de conseils
      Pays-Bas : toutes les voitures électriques acceptées dans les Superchargers de Tesla !

      Pays-Bas : toutes les voitures électriques acceptées dans les Superchargers de Tesla !

      Comme promis, Tesla ouvre son réseau de recharge rapide Supercharger aux voitures d'autres marques. Les Texans font un début prudent, avec un projet pilote aux Pays-Bas.

      Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

      Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

      Au salon de Genève en 2007, Lotus présente un engin radical, destiné à limer l’asphalte des circuits : la Lotus 2 Eleven. Chose surprenante pour un engin de ce calibre, certains exemplaires seront homologués pour la route, moyennant un supplément assez raisonnable !

      5 choses à savoir avant de craquer : Range Rover Classic, le plus cool des 4X4 !

      5 choses à savoir avant de craquer : Range Rover Classic, le plus cool des 4X4 !

      Une carrière de 26 ans et la réputation d’avoir inauguré le segment des 4X4 de luxe; aussi à l’aise sur les plus huppées des avenues que dans la brousse: le Range Rover Classic sait absolument tout faire, à commencer par donner un air super cool à son conducteur ! Avant de craquer, que faut-il savoir ?

      Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

      Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

      Les marques japonaises affichent, à nouveau, d’excellents résultats dans cette nouvelle étude de fiabilité.

      Voitures neuves recommandées pour vous

      Plus de voitures neuves

      Diesel, Manuelle

      28 975 €
      2021
      10 km

      Diesel, Manuelle

      28 495 €
      2021
      10 km

      Diesel, Manuelle

      28 495 €
      2021
      10 km

      Diesel, Manuelle

      28 975 €
      2021
      10 km

      Voitures d'occasion recommandées pour vous

      Plus de voitures d'occasion

      Diesel, Automatique

      32 897 €
      2018
      61 000 km

      Diesel, Manuelle

      13 490 €
      2018
      52 966 km

      Essence, Automatique

      12 000 €
      2012
      143 000 km

      Diesel, Automatique

      36 495 €
      2020
      15 694 km