Essais

Essai : Mercedes GLE & GLE Coupé, l’accent américain

Toujours produit aux Etats-Unis, le dernier GLE se veut plus confortable et technologique que jamais. Pour le look, il y a aussi une version « Coupé », plus effilée mais un peu moins pratique.

  • Maloteaux  Olivier Maloteaux Olivier
  • 03 juillet 2023
  • Mercedes-Benz
3,9
score VROOM
  • 4,0
    Performance
  • 3,5
    Tenue de route
  • 4,5
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,5
    Sécurité
  • 3,0
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Technologie de pointe, nombreuses possibilités d’équipement
  • Confort de haut niveau (surtout avec suspension pneumatique)
  • Existe en 7 places (sauf « Coupé » et hybrides plug-in)
  • Prix salé
  • Beaucoup d’options
  • Quelques plastiques bas de gamme

Ce SUV allemand a toujours eu l’accent américain. Depuis sa naissance en 1997 (il s’appelait alors ML), l’engin est en effet exclusivement produit aux Etats-Unis, dans l’usine de Tuscaloosa, en Alabama. Aujourd’hui, le modèle (désormais baptisé GLE) en est à sa 4e génération, lancée en 2018 et légèrement restylée pour le millésime 2023. On traite ici des versions à moteurs thermiques, mais le GLE se décline aussi dans deux variantes hybrides plug-in. 

Normal ou « Coupé » ? 

Pour cette dernière génération, Mercedes a arrondi les angles : ce GLE arbore des lignes plus bombées. La version « Coupé », elle, se distingue par son pavillon plus effilé, lui donnant un air plus dynamique, dans le même genre que le BMW X6. Malgré sa partie arrière tronquée, le « Coupé » offre un coffre légèrement plus grand (+25 litres), du moins banquette en place. Par contre, le « Coupé » n’a plus droit à la configuration 7 places disponible dans le GLE « ordinaire » (mais les hybrides plug-in et l’AMG GLE 63 S 4MATIC+ n’y ont pas droit non plus). Et le « Coupé » est également privé de la banquette arrière coulissante. Il sacrifie donc une partie des aspects pratiques sur l’autel du style…  

Mieux connecté

En grimpant à l’avant, on remarque immédiatement le pavé numérique courant le long de la planche de bord. Ces deux écrans de 12,3 pouces sont entièrement personnalisables. Le GLE propose aussi un énorme affichage tête haute (de 45 x 15 cm) qui « flotte » sur le pare-brise devant les yeux du conducteur. Dès son lancement, ce GLE a également reçu le système multimédia MBUX (Mercedes-Benz User Experience), avec notamment une reconnaissance vocale évoluée qui répond intuitivement aux demandes des passagers. Cette commande vocale a encore été perfectionnée pour le lifting de 2023, avec désormais aussi des mises à jour en ligne (« over the air »). On note encore que les connexions Apple Car Play et Android Auto sont maintenant disponibles sans fil. Le GPS peut également toujours disposer d’une fonction de réalité augmentée : plusieurs éléments virtuels viennent alors s’ajouter sur l’écran affichant la vue de la caméra avant, comme des flèches pour vous indiquer où tourner ou les numéros de maison. Pratique, surtout en ville.

 

Chic et spacieux

A l’avant, les passagers sont très bien installés et disposent de beaucoup d’espace. Le mobilier est stylé et l’ambiance très chic, même si certains plastiques durs ne sont pas dignes de ce niveau de gamme. Soit. Au second rang, l’espace aux jambes est franchement très généreux, plus que dans le BMW X5 concurrent. Mais le passager du milieu doit toujours composer avec un dossier assez ferme. On l’a dit : le GLE « ordinaire » (mais pas le « Coupé ») peut s’équiper d’une banquette coulissante et inclinable (électriquement) et peut s’offrir deux sièges supplémentaires dans le coffre, pour transporter jusqu’à 7 passagers. Mais, vu la faible hauteur sous plafond, ces places sont à réserver à des enfants.  



Micro-hybridation pour tous

À côté des versions hybrides plug-in, la gamme « thermique » du GLE offre un large choix de moteurs, tant à essence que diesel, et comptant 4, 6 ou 8 cylindres. Depuis le millésime 2023, tous les blocs sont secondés par une micro-hybridation par alterno-démarreur 48V, qui crée de l’électricité à la décélération afin de donner un coup de boost au bloc thermique sous forte accélération. Le but étant bien sûr de réduire les émissions de CO2. En essence, la gamme comprend les GLE 450 4MATIC (6-cylindres 3 litres de 381 ch, mais pas disponible dans le « Coupé »), AMG 53 4MATIC+ (6-cylindres 3 litres de 435 ch) et AMG 63 S 4MATIC+ (V8 4 litres de 612 ch). En diesel, on trouve les 300d 4MATIC (4-cylindres 2 litres de 269 ch) et 450 d 4MATIC (6-cylindres 3 litres de 367 ch). Le 4-cylindres diesel est déjà agréable et suffisamment performant, mais les « 6 en ligne » sont plus nobles et plus silencieux. Quant au gros V8 AMG, il pousse vraiment très fort et sa sonorité donne toujours des frissons ! Toutes les moteurs sont associés à une boîte automatique à 9 vitesses.

En route, le GLE privilégie clairement le confort sur le dynamisme. Ce SUV peut disposer (en option sur les premiers niveaux de finition) de ressort pneumatiques (AirMatic) qui bercent les passagers. Toutes les versions disposent de la transmission intégrale et la tenue de route est globalement efficace et sécurisante, mais pas vraiment tranchante. Des roues arrière directrices auraient permis de dynamiser le comportement, mais Mercedes a sciemment privilégié la douceur de conduite plutôt que l’agilité. Un choix assumé.   

Prix Mercedes GLE & GLE Coupé

Comme on peut s’en douter, un SUV aussi chic et technologique est très cher : de 80.500 à près de 155.000 euros hors options. Et ajoutez encore 3.000 euros pour la version Coupé à niveau de finition équivalent (le Coupé n’est proposé qu’à partir de l’AMG Line). Par ailleurs, il n’est pas certain que les gros SUV resteront fort recherchés à terme sur le marché car ils sont décriés par une partie des acheteurs et coûtent cher à l’usage (taxes, consommation, usures plus rapides des consommables). Par ailleurs, pour les indépendants, la déductibilité fiscale se limite actuellement à 50% voire seulement 40% selon la version.  

Notre verdict

Tout comme ses rivaux les BMW X5 & X6, le Mercedes GLE brille par son grand confort et ses équipements de pointe, mais ceux-ci sont facturés en option, ce qui fait gonfler un tarif déjà très élevé à la base. Ceci dit, la remarque vaut également chez BMW et les autres marques premium

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Mercedes GLE ? Choisissez parmi plus de 40.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Mercedes GLE maintenant ici :

Lire plus:

Maloteaux  Olivier
À propos de l'auteur : Maloteaux Olivier Le virus automobile l’a piqué dès l’enfance. La passion pour le journalisme a suivi. Restait à mixer les deux univers. Olivier s’intéresse aux voitures de tous les types et de toutes les époques, quelle que soit la technique qui se cache sous la carrosserie. Avec quand même un penchant particulier pour les coupés et roadsters à moteur de caractère…

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,6 /5 Essai : Nissan Juke 2024, coup de fraîcheur

Essai : Nissan Juke 2024, coup de fraîcheur

Le Nissan Juke reçoit un (très) petit coup de fraîcheur. Outre une nouvelle teinte jaune, l’esthétique ne change quasiment pas. Mais heureusement, l’habitacle se digitalise.

3,8 /5 Essai : Porsche Taycan Turbo GT, plus de 1.000 ch et même pas peur !

Essai : Porsche Taycan Turbo GT, plus de 1.000 ch et même pas peur !

Avec le lifting, la gamme Taycan s’enrichît d’une démoniaque version Turbo GT de plus de 1.000 ch en pic. Voyons si on peut les dompter sans trembler sur un circuit… détrempé !

3,5 /5 Essai : Mercedes Classe B, une familiale polyvalente et injustement sous-estimée !

Essai : Mercedes Classe B, une familiale polyvalente et injustement sous-estimée !

On en a assez peu parlé, mais la Mercedes Classe B a elle aussi, profité d’un récent facelift. Un comble, sachant qu’elle pourrait bien être la meilleure des Mercedes compactes ! Hélas, le plaisir sera de courte durée…

3,7 /5 Essai : Maserati MC20, la supercar du quotidien

Essai : Maserati MC20, la supercar du quotidien

La MC20 marque le grand retour d’une supercar chez Maserati ! Le constructeur au trident se souvent-il encore de la recette pour faire palpiter le coeur des passionnés ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

21 500 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km
52 990 €
2019
105 433 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km