Essais

Essai : MG4 XPower, la super GTI électrique

Le constructeur british’, passé sous pavillon chinois, a boosté son MG4 pour lui faire cracher 435 ch. Mais au tarif d’une compacte électrique deux fois moins puissante ! Alors, miracle ou arnaque ?

  • Maloteaux  Olivier Maloteaux Olivier
  • 21 octobre 2023
  • MG
3,7
score VROOM
  • 4,5
    Performance
  • 3,5
    Tenue de route
  • 3,0
    Confort
  • 3,5
    Équipement
  • 3,5
    Sécurité
  • 4,5
    Prix/Qualité
  • 3,0
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Performances de feu
  • Rapport prix/performances imbattable
  • Châssis équilibré, comportement globalement efficace
  • Look peu démonstratif (dehors comme dedans)
  • Comportement typé GT plutôt que vraiment sportif
  • Aides à la conduite intrusives en conduite nerveuse

Longtemps avant son rachat par le groupe chinois SAIC, MG était surtout connu pour ses modèles sportifs. Le dernier fut l’éphémère coupé SV XPower du début des années 2000, farci d’un bloc V8 de Ford Mustang. La XPower des temps modernes, elle, roule sur pile, sans émettre de bruit ni de fumée (MG lancera aussi l’an prochain le roadster électrique Cyberster).

Cette compacte chinoise veut démocratiser le sport en mode électrique, avec un rapport prix/performances à tout casser. Et sur le marché de la bombinette compacte électrique, elle est actuellement seule en son genre. Voyons ce qui se cache derrière cette offre semblant si alléchante.

Look peu démonstratif

Visuellement, cette XPower est discrète… On pourrait la confondre avec une simple MG4. Elle ne se distingue de ses sœurs moins puissantes que par ses jantes de 18’’ spécifiques et ses caches d’étriers de freins peints en orange. Dans la gamme MG4, c’est aussi la seule ayant droit à la nouvelle teinte mate Hunter Green.



Le châssis n’est pas rabaissé mais profite néanmoins de légères améliorations : triangles avant en alu et non plus en acier, suspension passive raffermie de 25% et disques de freins plus gros (345 mm aux quatre coins).

Sportive pratique

Par rapport aux autres MG4, l’habitacle de cette version XPower ne se démarque que par des sièges recouverts de microfibre et un pédalier en alu. Pour le reste, l’ambiance n’est pas spécialement plus sportive. Mais cet habitacle est bien équipé, pratique et correctement fini. La contenance du coffre est certes plutôt moyenne mais l’habitabilité arrière généreuse. Et les sièges sont particulièrement confortables à toutes les places.



Multimédia à apprivoiser

À l’avant, on trouve un combiné d’instruments digital de 7 pouces et un écran central de 10,25 pouces. Ce dernier commande la plupart des fonctions du véhicule, y compris la climatisation (des boutons séparés sont pourtant plus pratiques…). Un système multimédia à apprivoiser car les menus sont assez complexes. Les liaisons Android Auto et Apple CarPlay sont intégrées, mais par fil uniquement.

MG la plus puissante de tous les temps

Contrairement à ses sœurs à un seul moteur (arrière), cette XPower s’arme de deux propulseurs : un de 245 ch animant les roues arrière et un autre de 204 ch entraînant celles de devant. L’ensemble délivre 435 ch et 600 Nm de couple, ce qui en fait la MG de série la plus puissante de tous les temps. C’est aussi, par exemple, 14 ch et 100 Nm de plus que dans la Mercedes-AMG A 45 S 4MATIC+… coûtant près de deux fois plus cher !

Pour détaler comme une balle, cette XPower dispose d’un launch control. Mode « Sport » enclenché, on enfonce les deux pédales avant de relâcher le frein : l’engin est alors catapulté, la têtes se plaque au siège et le compteur s’affole. Le sprint de 0 à 100 km/h est bouclé en… 3,8 secondes, soit un dixième de moins qu’avec la Mercedes-AMG 45 S. Mais dans la MG, la poussée s’arrête à 200 km/h, pour ne pas trop faire fondre le niveau de la batterie.

En piste à Zandvoort

Pour ce test, nous avons emmené la XPower danser en bord de mer, sur le circuit hollandais de Zandvoort. Un tracé technique et exigeant. Premier constat, cette MG n’est pas chaussée pour la piste (pneus Bridgestone Turanza 245/45 R 18), tandis que sa suspension se révèle un peu trop souple pour cet exercice. La direction est également fort légère pour une sportive, mais néanmoins précise. Et le châssis est très équilibré : cette MG est facile à appréhender et resserre facilement la trajectoire au lâcher d’accélérateur. Car bien qu’on ne puisse pas totalement faire sauter l’ESP, les aides électroniques laissent assez de marge pour nous permettre de jouer avec les transferts de charge, afin de placer l’auto en courbe ou de contrecarrer un sous-virage à la limite.



Sortie de virage en vue, on ouvre grand les gaz et la voiture file à toute allure. Il faut juste bien doser pour éviter d’enclencher les aides électroniques (pas de système mécanique autobloquant pour l’antipatinage, mais une simple action sur les freins avec coupure moteur, ce qui casse alors momentanément le rythme). Durant ces tours de piste, le poids (1.800 kg) de cette compacte électrique n’a pas posé de vrai problème. Certes, les freins ont pris un coup de chaud en fin de session, mais des sportives thermiques auraient sans doute souffert du même mal.

Côté consommation, comptez environ 20 kWh/100 km à rythme ordinaire (soit 300 kilomètres d’autonomie) ou 30 kWh/100 km en conduite plus nerveuse (autonomie d’environ 200 kilomètres) ; mais sur circuit, n’espérez pas faire plus de 100 kilomètres avec un plein de courant.

La batterie (64 kWh bruts/61,7 kWh nets) se recharge à max. 11 kW en AC (environ 6h30 pour une charge complète) et max. 140 kW en DC (environ 30 minutes pour passer de 10 à 80%). À noter que la XPower est la seule MG4 disposant d’un système de régénération « one pedal », permettant de marquer l’arrêt complet sans toucher la pédale de freins.

Le prix de la MG4 XPower

C’est le gros point fort de cette sportive chinoise : 435 ch pour 42.285 €, c’est un rapport prix/performances imbattable ! D’autant que l’équipement est riche et la voiture couverte par une garantie de 7 ans ou 150.000 kilomètres.

Notre verdict

Bon d’accord, cette MG4 n’a pas la finesse et la précision de pilotage d’une Mercedes Classe A AMG, ni d’une traction pointue comme la Honda Type R. Mais sur la route, le châssis équilibré et les performances de feu de cette MG assurent un très grand plaisir. Le tout à prix d’ami. Bref, il n’y a pas d’arnaque et cette catapulte chinoise a toute sa raison d’être sur le segment des bombinettes survoltées.

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une MG ? Choisissez parmi plus de 45.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces MG maintenant ici:

Lire plus:

Maloteaux  Olivier
À propos de l'auteur : Maloteaux Olivier Le virus automobile l’a piqué dès l’enfance. La passion pour le journalisme a suivi. Restait à mixer les deux univers. Olivier s’intéresse aux voitures de tous les types et de toutes les époques, quelle que soit la technique qui se cache sous la carrosserie. Avec quand même un penchant particulier pour les coupés et roadsters à moteur de caractère…

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,9 /5 Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Après 8 ans de carrière, le Volkswagen Tiguan nous revient tout en rondeur, avec une technologie embarquée améliorée et une majorité de motorisations hybrides.

3,8 /5 Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Le Skoda Karoq n'est plus tout jeune et n’est sans doute pas le plus branché de la famille Skoda. Cette force tranquille présente néanmoins de nombreux avantages...

3,8 /5 Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

La variante JCW du nouveau Mini Countryman est-elle toujours aussi fun malgré les dimensions plus imposantes que jamais de cette 3e génération du SUV « compact » ?

3,5 /5 Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

Fini le petit SUV premium, le BMW X2 est désormais devenu la version coupée du SUV X1. Mais est-il également devenu plus alléchant ? La réponse au volant de sa dérivée 100 % électrique iX2.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km
52 990 €
2019
105 433 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km