Essais

Suzuki SV650: Le coming back!

De l'histoire ancienne, Suzuki et sa SV650! Apparue en 1999, elle connaît immédiatement le succès. Un belle réussite, qui lui vaudra de rester dix ans au catalogue, avant de céder la place à la Gladius.

  • Wouters Bruno
  • 20 mai 2016
  • SUZUKI
  • 417 vues
Avantages et inconvénients
  • Comportement rigoureux
  • Facilité de conduite
  • Moteur agréable
  • Finition perfectible
  • Freinage manquant de mordant
  • Style daté

Si la SV650 connût un succès mérité, il n'en fut pas de même avec la mal aimée Gladius, dont le design, jugé peu viril, ne convainquit pas grand monde. Suzuki s'incline enfin et remplace la Gladius par la SV650, histoire de capitaliser sur un patronyme porteur et apprécié.

La SV650 nous revient donc, fraichement estampillée Euro4, et ne renie rien de son passé, avec une silhouette qu'il nous semble avoir toujours connue. Et c'est peut-être là le problème! Comparée à ses concurrentes directes, comme par exemple la Yamaha MT-07, la SV650 peine à convaincre que la nouveauté, c'est elle!

Un air de déjà vu

Avec son gros phare rond, son énorme échappement latéral et sa silhouette qui ne surprendra personne, difficile de croire qu'elle vient d'apparaître dans le catalogue… Un examen détaillé n'infirmera pas cette impression de déjà vu. Si le cadre est repris de la Gladius, le bras oscillant en tubes d'acier fait pâle figure, et l'intégration des câblages ou des durites semble d'un autre âge. De nombreux caches en plastique déforcent encore le tableau et ne semblent, c'est un comble, rien cacher! Le radiateur semble avoir été rajouté par un gars qui est passé dans l'atelier en disant "hé, les mecs, vous avez oublié un truc!", tant on ne voit que lui, ses durites, son ventilateur et son bouchon!

Allez, voyons le bon côté des choses: Suzuki a jeté à la benne ces horribles platines de repose-pieds monobloc qui couraient sur la Gladius des repose-pieds pilote à ceux du passager . Ils les ont sans doute vendus à Ducati… On a maintenant droit à des supports boulonnés à la boucle arrière, ça a tout de suite une autre allure! Terminons notre tour d'horizon par le tableau de bord, un combiné d'instruments full digital, mais heureusement plus lisible que certains déjà vus ailleurs.

On y relève compteur, compte tours, température moteur, jauge, horloge, rapport engagé, odomètre, deux trips et leurs consos moyennes respectives, et l'autonomie restante. Les infos ne défilent hélas que via ces foutus boutons mal fichus sur le combiné. Une aberration: à quoi servent toutes ces infos si elles ne sont que difficilement (et dangereusement!) accessibles en lâchant le guidon d'une main?

V twin

Suzuki est resté fidèle au V-twin, qui développe maintenant un respectable 75 ch et 68 Nm de couple: le passage aux normes Euro4 ne semble pas trop castrateur! La SV reprend dans les grandes lignes le cadre de la Gladius et aussi son empattement, fixé à 1.445 mm. La bonne nouvelle, c'est que le poids en ordre de marche dégringole à 197 kg, avec l'ABS.

La hauteur de selle de la Suzuki la met à portée de toutes les jambes avec 785 mm. De quoi mettre tout le monde à l'aise, et ça semble apparaître comme une priorité, puisque la SV650 est aussi équipée d'un Low RPM Assist et d'un Suzuki Easy Start, de quoi donner confiance aux débutants en leur évitant de caler au démarrage et faciliter la progression à vitesse réduite. Bien vu!

Dans les embarras de la circulation, la Suzuki se révèle immédiatement: équilibrée, agile, conciliante avec ses aides au démarrage citées plus haut, la Suz' met tout le monde en confiance, son poids réduit et sa sveltesse participant à ce ressenti rassurant. On en vient vite à regretter son rayon de braquage un poil trop grand pour obtenir la grande distinction.

Le twin, sans en avoir l'air, figure parmi les atouts de cette machine. Généreux, il accepte de reprendre dès 2.000 trs/min sur le dernier rapport, et ne s'essouffle guère en montant dans les tours. Les vibrations restent modérées et le gros pot "old fashion" sonne joliment, pas assez toutefois pour couvrir les résonnances mécaniques s'échappant du bloc.

Attachante

Sur grand route, la position "dans" la machine et l'agencement du tableau de bord soulagent un brin de la pression du vent. Sur une "naked", c'est toujours ça de pris! Et pas de problème, la Suz' file sans se désunir, avec une stabilité jamais prise en défaut, même à fond les ballons sur l'autobahn…

Sur les petites routes qui le font bien, d'autres se montreront sans doute un peu plus joueuses, nous pensons à la MT-07 par exemple, mais la Suzuki garde pour elle un comportement rigoureux et irréprochable en toutes circonstances, se montrant par la même très agréable au quotidien, hormis pour le duo, par faute de l'absence de poignées de maintien. Le freinage n'appelle pas de critique particulière, même si personnellement nous préférons un mordant plus franc à l'attaque du levier. La consommation lors de notre essai s'est arrêtée à un bon 4,7 L/100km, correct vu le rythme imprimé.

Comme souvent avec Suzuki, c'est à l'usage que la machine se révèle. Pas la plus sexy au premier regard, on dirait presque une "youngtimer", mais une somme de qualités qui se font jour au fil des kilomètres, tant au niveau du châssis, jamais pris en défaut, que du moteur, aussi conciliant que bien rempli. Ce serait donc vrai que c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures?

Lire plus:

À propos de l'auteur : Wouters Bruno Bruno Wouters collabore avec Vroom depuis 2005. Tant qu’il y a des roues et un moteur, c’est un homme heureux.
Et s’il apprécie les progrès technologiques, rien ne le lui plaît plus que de parcourir les routes de campagne au volant d’une Morgan ou d’une moto, pour les sensations!

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

Jan Jambon n’est pas parvenu à convaincre le constructeur suédois.

Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

Toyota continue le développement de ses motorisations thermiques capables de brûler de l’hydrogène. Cette Yaris sportive devrait dès lors donner de l’espoir aux puristes…

Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

Polestar a dévoilé la première image officielle de son futur SUV. Cette Polestar 3 sera fabriquée aux Etats-Unis, au côté du futur Volvo XC90, et est attendue pour 2022.

La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

Un nouveau SUV viendra donc encore gonfler le catalogue de Toyota en Europe. En outre, cette Corolla Cross inaugurera la nouvelle génération de mécanique hybride du spécialiste japonais.

Essais recommandés pour vous

3,9 /5 Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Alors que la Série 1 est devenue une sage traction, BMW a conservé une architecture de propulsion sur sa nouvelle Série 2. Mais transmet-elle toujours « le plaisir de conduire » cher à la marque ?

3,4 /5 Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Pour célébrer l’actuel Ranger et nous rappeler qu’il reste encore et toujours en vente, Ford n’en présente pas moins de 4 éditions spéciales ! Zoom sur les Wolftrack, Stormtrak, Raptor SE et MS-RT !

4,0 /5 Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Plus agressive, sportive et dynamique, cette version GT du SUV américain ne se comporte pourtant pas comme le pur-sang indomptable qu’on aurait imaginé…

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Pour leur nouvelle vie, les Renault Kangoo et Volkswagen Caddy montent indiscutablement en gamme. De quoi faire oublier leur origine roturière tout en offrant toujours un habitacle modulable et spacieux. Mais à quel prix ?

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Au salon de Genève en 2007, Lotus présente un engin radical, destiné à limer l’asphalte des circuits : la Lotus 2 Eleven. Chose surprenante pour un engin de ce calibre, certains exemplaires seront homologués pour la route, moyennant un supplément assez raisonnable !

Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

Le nouveau Jogger sera commercialisé chez nous dès le 24 décembre, pour une arrivée en concession prévue à partir de mars 2022. Mais combien coûte ce nouveau crossover familial imaginé par Dacia ?

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Les marques japonaises affichent, à nouveau, d’excellents résultats dans cette nouvelle étude de fiabilité.

L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

Le spécialiste allemand Schaltkulisse vient d’enrichir son catalogue de vente d’une rarissime EB 112. Seuls 3 exemplaires de cette Bugatti 4 portes ont été assemblés !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Hybride - Essence, Automatique

48 500 €
2021
50 km

Diesel, Manuelle

31 500 €
2021
50 km

Hybride - Diesel, Automatique

59 900 €
2021
50 km

Électrique, Automatique

33 950 €
2020
50 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

37 500 €
2020
13 045 km

Électrique, Automatique

27 750 €
2020
6 018 km

Hybride - Diesel, Automatique

44 650 €
2021
7 982 km

Essence, Automatique

59 990 €
2019
31 685 km