Renault 5 E-Tech electric : ren-e-ssance d’une e-cône

La Renault 5 E-Tech electric se dévoile enfin avec une autonomie maximale de 400 km, jusqu’à 110 kW (150 ch) et 245 Nm ainsi qu’un prix d’appel de moins de 25.000 €.

  • Vanhouche  Sébastien Vanhouche Sébastien
  • 26 février 2024
  • Lancement

C’est désormais officiel, Renault a ressuscité la R5 ! Après avoir été aperçue sur des brevets, la citadine française de 3,92 m de long, 1,77 m de large, 1,5 m de haut et reposant sur un empattement de 2,54 m se dévoile enfin au grand jour. Et la bonne nouvelle, c’est qu’elle conserve pratiquement le même style néo-rétro que le concept du même nom présenté il y a 3 ans déjà ! Y compris les grandes jantes de 18 pouces qui feront partie de la dotation de série de toutes les finitions.



Un look néo-rétro aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur pour la R5 électrique !

Si l’on avait déjà pu apercevoir sa carrosserie, on découvre en revanche pour la première fois son intérieur. Un habitacle qui affiche lui aussi un look néo-rétro notamment grâce à son habillage en tissu 100 % recyclé ainsi que des sièges qui rappellent ceux de la R5 Turbo. Ça c’est pour le côté « rétro », pour ce qui est du « néo », Renault équipe sa citadine d’un combiné d’instruments de 7 ou 10 pouces en fonction du niveau de finition ainsi que d’un écran central de 10 pouces. Ce dernier dispose toujours d’un système d’infodivertissement signé Google, mais gagne un nouvel assistant vocal baptisé Reno. Quant à son habitabilité, Renault l’annonce comme équivalente à celle de l’actuelle Clio qui dépasse pourtant les 4 m de long. Le coffre affiche quant à lui un volume de chargement de 326 l.



Deux batteries pour 300 ou 400 km d’autonomie

Cette Renault 5 E-Tech electric repose sur la nouvelle plateforme AmpR Small, mais que l’on connaissait déjà sous le nom de CMF-B EV. Dédiée aux véhicules électriques du segment B, elle peut recevoir une batterie de 52 kWh ou 40 kWh. La première permet à la Renault 5 E-Tech electric de parcourir jusqu’à 400 km par charge alors que la seconde lui autorise une autonomie maximale de 300 km. Une fois à plat, la citadine française dispose d’une puissance de charge maximale de 11 kW en courant alternatif et de 80 kW en courant continu lorsqu’elle est équipée de la petite batterie ou 100 kW lorsqu’elle dispose de la grosse. Dans les deux cas, cela lui permet de passer de 15 à 80 % de niveau de charge en 30 min. À noter que la Française disposera également d’une fonction Plug and Charge pour ne pas avoir à « badger » sur certaines bornes rapides.

3 moteurs produisant jusqu’à 110 kW (150 ch) et 245 Nm

Renault proposera 3 versions traction de sa R5 E-Tech. En entrée de gamme, la batterie de 40 kWh alimentera un moteur sans aimant permanent et donc sans terre rare de 70 kW (95 ch) et 215 Nm. Cette même batterie pourra également alimenter un moteur de 90 kW (120 ch) et 225 Nm pour mouvoir les 1,35 t de la Française lorsqu’elle est équipée de la batterie de 40 kWh. Finalement, un moteur de 110 kW (150 ch) et 245 Nm uniquement associée à la batterie de 52 kWh lui permettra d’envoyer ses 1,45 t jusqu’à 100 km/h en moins de 8 s et d’atteindre une vitesse de pointe de 150 km/h.

Made in France à partir de moins de 25.000 €

Renault précise également que sa R5 électrique sera confortable et agile. Elle disposera notamment de série d’un train arrière multi-bras, d’un pare-brise acoustique ainsi que d’une pompe à chaleur. La marque au losange annonce également qu’elle disposera d’un diamètre de braquage de 10,3 m ainsi que d’un chargeur bidirectionnel équipé des fonctions V2L (vehicle to load), mais aussi V2G (vehicle-to-grid). Entièrement assemblée à Douai en France, la Renault 5 E-Tech electric sera affichée à partir de moins de 25.000 €. Les premiers exemplaires devraient arriver en concessions à partir de cet automne.

Vous voulez être informé des dernières actualités automobiles ?

Cet article vous a plu et vous souhaitez recevoir les dernières actualités automobiles directement dans votre boîte mail ? Abonnez-vous maintenant gratuitement, tout comme plus de 300.000 amateurs de voitures avant vous :

Lire plus:

Vanhouche  Sébastien
À propos de l'auteur : Vanhouche Sébastien Sébastien a toujours été passionné par le monde de l’automobile, au sens large. Tout l’intéresse dans le domaine, des petits ancêtres à moteur thermique aux mastodontes électriques modernes! Il a cependant toujours eu un petit faible pour les véhicules véloces, mais discrets. Rien de tel qu'un break qui déborde de puissance pour se faire plaisir tout en passant inaperçu!

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Scoop : le Kia EV3 se rapproche…

Scoop : le Kia EV3 se rapproche…

Nos espions ont surpris un véhicule encore largement camouflé mais qui pourrait bien être la version de série du Kia EV3. Une sortie synonyme de présentation imminente ?

Tout ce que vous devez savoir à propos de Lynk & Co

Tout ce que vous devez savoir à propos de Lynk & Co

Peut-être le savez-vous déjà, mais Lynk & Co, c’est bien plus qu’un simple constructeur automobile dont seul le SUV 01 est commercialisé en Europe…

Quel avenir pour la Smart Fortwo ?

Quel avenir pour la Smart Fortwo ?

Le constructeur est à la recherche d’un partenaire industriel pour produire la prochaine génération de sa biplace électrique.

La nouvelle Toyota Land Cruiser en 5 points

La nouvelle Toyota Land Cruiser en 5 points

Les prix belges de la nouvelle Toyota Land Cruiser sont connus. L’occasion de revenir plus en détail sur la dernière génération de ce 4x4 mythique.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

21 500 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Automatique

27 547 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km
52 990 €
2019
105 433 km