Essais

Citroën C3: du funk en ville

Le segment B est un marché très concurrentiel, avec les Renault Clio, Peugeot 208, Ford Fiesta, Opel Corsa et consorts. Pour se faire une place, la nouvelle C3 s’offre une robe moderne et funky, ainsi qu’un gadget très utile. Découverte. 

  • Bervoets Wim
  • 24 octobre 2016
  • Citroen
2,0
score VROOM
  • 2,0
    Performance
  • 0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 3,0
    Équipement
  • 0
    Sécurité
  • 4,0
    Prix/Qualité
  • 0
    Consommation
  • 3,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Confort de roulage
  • Connectedcam originale
  • Equipement sécuritaire complet
  • Moteur 1.2 puretech (82 ch) enthousiaste
  • Style sympathique
  • Boîte automatique eat6 paresseuse
  • Commande de la boîte manuelle
  • Ergonomie du système multimédia
  • Quelques détails de finition

Depuis le lancement de la première génération du modèle en 2002, plus de 3,5 millions de C3 ont été vendues à travers le monde. Pour la 3e génération de ce bestseller, le constructeur français a voulu transformer totalement le modèle. C’est que, dans les 5 ans qui viennent, Citroën veut augmenter ses ventes de 30% et faire partie des trois marques les plus prisées du marché. 

Est-ce un petit Cactus ?

C’est la question que l’on se pose au premier regard, à cause des fameux « airbumps », ces coussins d’airs sur les flancs, que l’on retrouve aussi bien sûr sur le C4 Cactus. De plus, la double rangée de phares est aussi un trait de style des Citroën les plus modernes, dont les nouveaux C4 Picasso et Grand C4 Picasso.

Qu’est-ce qui change ? 

La C3 mesure maintenant 3,99 m de long, 1,75 m de large et 1,47 m de haut. A côté des changements visuels extérieurs, elle est donc devenue aussi un peu plus grande. Et ça se remarque à l’intérieur. A l’avant, on est installés confortablement et il y a de l’espace. On apprécie aussi le joli tableau de bord, qui peut être coloré. La personnalisation tenait en effet une place importante dans le cahier de charge. Ça se remarque tant dehors que dedans. Il y a non moins de 36 combinaisons possibles pour la couleur de la carrosserie et du toit.  

Des points faibles à cette nouvelle conception ? 

Oui. Et ils sautent aux yeux. Exemple : la commande de réglages des rétroviseurs se située à côté de la colonne de direction et pas sur la porte. Par ailleurs, toutes les fonctions de bord se commandent via l’écran tactile du système multimédia (tout comme chez Peugeot, autre membre du groupe PSA). Par exemple, pour régler le chauffage, il faut donc naviguer dans les fenêtres du menu, ce qui détourne notre attention de la route. 

A-t-elle du coffre ?

Citroën nous promet « le plus grand coffre du segment », avec 300 litres. Mais dans la même maison, la Peugeot 208 fait mieux (311 litres). Il y a certes quelques espaces de stockage supplémentaires, d’environ 6 litres en tout. Quoi qu’il en soit, pour un usage courant et pour une voiture compacte, ça nous semble suffisant. Et, bien sûr, les dossiers des sièges arrière peuvent se rabattre, pour augmenter le volume du coffre.   

De nouveaux gadgets technologiques ? 

En option ou de série sur le plus haut niveau d’équipement, on retrouve le système multimédia à écran tactile. Apple CarPlay et MirrorLink pour Android sont bien sûr de la partie. On note aussi une option amusante et pratique : la ConnectedCAM. Le constructeur la présente surtout comme une App permettant de partager des photos sur les réseaux sociaux. Mais en fait, c’est une véritable dashcam intégrée sous le rétroviseur intérieur. 

Dès que la voiture démarre, la caméra filme en continu ce qui se passe devant le véhicule. En poussant sur un bouton situé sur le rétroviseur, on peut prendre une photo ou faire un film. Les images sont ensuite envoyées dans une App sur votre smartphone. En cas d’accident, la caméra enregistre automatiquement les 30 dernières secondes filmées avant le choc et la minute qui suit. 

Quels moteurs sont disponibles ? 

Pour le lancement, Citroën propose trois moteurs à essence et deux diesel. Ils sont tous deux couplés uniquement à une boîte manuelle. Mais, à partir de février, une boîte automatique à 6 rapports sera disponible. En essence, on trouve le bloc 1.2 PureTech à trois cylindres, de 68, 82 ou 110 ch. En diesel, c’est le 1.6 BlueHDi de 75 ou 100 ch.

Comment fonctionnent ces moteurs ?

Lors de la présentation, nous avons pu tester deux versions à essence : les 82 et 110 ch. C’est surtout la moins puissante qui a créé la surprise par son enthousiasme. Malgré sa puissance plus limitée, elle grimpe volontiers dans les tours. Et le moteur est bien isolé, surtout à bas régime. Par ailleurs, ce moteur est à l’aise tant en ville que sur les routes secondaires. Il aime par contre moins les autoroutes et les grandes côtes. La boîte manuelle à 5 rapports à laquelle il est couplé est axée sur le confort et nécessite une main douce. 

La version 110 ch était associée à la boîte automatique à 6 rapports qui arrivera chez nous un peu plus tard. La puissance supplémentaire par rapport à la version 82 ch est apparente, mais la combinaison entre le moteur et la boîte automatique n’est pas parfaite. On reste aussi sur notre faim en ce qui concerne la vitesse de réaction de cette boîte.   

Et les autres sensations de conduite ?

On apprécie surtout le confort : pas uniquement la douceur des commandes comme la direction et la boîte, mais aussi le confort de suspension et le filtrage. La C3 est sans doute l’une des voitures les plus confortables de son segment. C’est un plaisir d’avaler les kilomètres à son volant. Et en même temps, les ingénieurs français ont réussi à lui donner une touche vivante. Elle n’est pas sportive, mais offre un bon compromis entre confort et dynamisme. Un compromis que presque seuls les Français parviennent à atteindre.    

Qu’est-ce que je reçois pour mon argent ?

La moins chère des C3 coûte 12.955 €. À ce prix, vous n’avez droit qu’à la 1.2 PureTech de 68 ch, sans climatisation ou rétroviseurs électriques. Par contre, vous disposez de série de plusieurs équipements de sécurité et assistances, comme le régulateur de vitesse, l’assistant de sortie de voie, la reconnaissance des panneaux de signalisation et le détecteur de fatigue  

Les C3 les plus chères sont les BlueHDi: elles coûtent respectivement 18.995 € pour la version 75 ch et 19.995 € pour la 100 ch. Mais elles disposent de série notamment de la caméra de recul, de l’airco automatique et du système multimédia. 

La consommation reste très acceptable : avec la version 82 ch, nous avons relevé 5,9 l/100 km, contre 7,6 l/100 km pour la variante 110 ch à boîte automatique. Mais il y a moyen de consommer quelques dixièmes de litres en moins avec la 110 ch, car le parcours d’essai nous a amenés sur plusieurs routes de montagne. 

Conclusion ?

Citroën a bien écouté ses clients et leur offre ce qu’ils ont demandé : plus de sécurité, plus de possibilités de personnalisation pour leur C3 et plus de connectivité. Combinez cela à une suspension confortable et un prix raisonnable, et vous obtenez une citadine honnête et funky, qui devrait à nouveau connaître le succès.

Lire plus:

À propos de l'auteur : Bervoets Wim Wim Bervoets est rédacteur chez Vroom depuis 2016. Il s'intéresse à tout, depuis les citadines jusqu'aux voitures de sport, et garde un esprit ouvert sur la mobilité et les carburants du futur.
Mais il rêve encore et toujours d'une Lotus Elise...

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,8 /5 Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

La variante JCW du nouveau Mini Countryman est-elle toujours aussi fun malgré les dimensions plus imposantes que jamais de cette 3e génération du SUV « compact » ?

3,9 /5 Essai : Suzuki Across, un hybride de spécialiste

Essai : Suzuki Across, un hybride de spécialiste

Pour s’offrir un hybride rechargeable de qualité, Suzuki s’est adressé à Toyota, spécialiste du genre. L’Across est le clone du RAV4 plug-in. En mieux ou moins bien ?

3,5 /5 Essai : KGM Tivoli, « nouveau nez »

Essai : KGM Tivoli, « nouveau nez »

SsangYong devient KGM. Pour marquer son nouveau départ, le Tivoli modernise son visage. Un nouveau nez suffisant pour relancer l’intérêt d’un modèle déjà « éculé » ?

3,6 /5 Essai : Citroën C3 Aircross, l’alternative française

Essai : Citroën C3 Aircross, l’alternative française

Si vous êtes à la recherche d’un SUV compact et abordable, le Citroën C3 Aircross n’est peut-être pas le premier modèle auquel vous penserez… A tort? On vous explique pourquoi cette voiture est une une alternative intéressante aux modèles low-cost en provenance de Chine ou de Roumanie.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Automatique

27 547 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion
53 990 €
2019
105 433 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Diesel, Automatique

36 785 €
2020
29 990 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km