Essais

Audi SQ5 vs BMW X6 30d : Être ou paraître?

Le BMW X6 possède des lignes sportives. L’Audi SQ5 lui répond par un moteur bouillonnant. Pour un même tarif, vaut-il mieux opter pour l’ivresse des sens ou la séduction du flacon ?

  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 16 avril 2015
  • BMW
BMW X6
    AUDI Q5

      C’était un coup de poker : marier la carrosserie d’un gros SUV à celle d’un coupé. Mais un coup de poker gagnant : la variante sportive du gros BMW X5, le X6, a trouvé près de 250.000 acquéreurs depuis son lancement en 2008. Un tel succès, à ce niveau de gamme, qu’il s’est vu copier tant en interne, avec un X4 appliquant la même recette à une échelle inférieure, qu’en externe.

      Mercedes commercialisera ainsi d’ici quelques semaines un GLE coupé au profil identique à celui du X6. La rencontre est déjà programmée ! Mais, pour l’heure, le X6 se confronte à un autre best-seller : l’Audi SQ5. Certes, il évolue dans un segment inférieur. Mais l’aura du logo « S » incite plus d’un amateur à descendre d’une catégorie pour goûter à ses accélérations démoniaques.

      Côté tarif

      Compte tenu de son positionnement à la fois sportif et haut de gamme, le BMW X6 ne s’équipe que de mécaniques performantes avec un V8 4.4l essence de 450 ch ou un six cylindres diesel à trois turbo (381 ch) en guise de haut de gamme. Mais les tarifs s’envolent. Pour tenter de conserver un prix d’attaque « raisonnable », autant se tourner vers le six cylindres 3.0l diesel d’accès de 258 ch.

      Prix catalogue d’un tel engin : 67.200€. Soit quasiment le prix d’un Audi SQ5 (63.000€), si l’on ajoute la différence pour les taxes nécessaires à l’immatriculation d’un engin de 313 ch et/ou 179g de CO2/km selon les régions (157g pour le X6 30d)…

      Goliath et David

      Si le moteur de l’Audi joue les gros bras à côté de celui du BMW, pour l’heure, c’est plutôt le SQ5 qui endosse le rôle du petit poucet. Garé à côté du X6, le SUV d’Audi paraît incroyablement rikiki… Il faut dire que le X6 s’est encore étiré dans quasiment toutes les directions lors de son changement de génération.

      Si le style fluide de sa carrosserie fait illusion à l’arrêt, on se rend vite compte de son encombrement XXL dans les endroits étroits. Combinées à une visibilité pas toujours exemplaire, surtout de ¾ arrière, ces dimensions généreuses n’aident pas à se sentir à l’aise. Quand il pleut, c’est encore pire étant donné l’absence d’essuie-glace sur la lunette arrière très inclinée. A côté, le SQ5 donnerait presque l’impression de commander une citadine. Quand on quitte les grands axes, on se sent nettement plus à l’aise à son bord.

      Habitacle généreux

      La bonne nouvelle, c’est que le culte du gigantisme du BMW X6 lui permet d’offrir une habitabilité royale. On pourrait même embarquer trois adultes à l’arrière si la banquette n’était pas dessinée pour faire croire à deux sièges individuels. Contrairement à ce que le profil fuyant pourrait laisser penser, la garde au toit à l’arrière ne pose aucun problème, même aux grands gabarits.

      Le SQ5, un peu moins spacieux, se rattrape grâce à un accès sensiblement meilleur. On ne doit pas baisser exagérément la tête, comme avec le X6, pour s’installer à bord. Petit conseil : évitez de retenir les marchepieds proposés en option sur le BMW. Trop étroits et bas que pour les utiliser comme marche, ils entravent finalement plutôt l’accès quand il faut les enjamber. En outre, ils salissent les bas de pantalon…

      Finition Audi

      Installé à l’avant du X6, on domine la route depuis un poste de conduite moderne et soigné. On dénombre tout de même quelques plastiques creux vraiment décevants à ce niveau de gamme/prix. C’est tout l’inverse à bord du SQ5 : la finition est irréprochable et les matériaux de qualité. Mais la présentation semble juste moins moderne et un peu plus datée (surtout le graphisme de l’infodivertissement).

      Côté coffre, le X6 libère le plus grand volume « brut » : 580l contre 540l pour le SQ5. Mais, à l’usage, on déplorera la hauteur de son seuil de chargement et la relativement faible hauteur disponible sous tendelet.

      Pachydermes de course

      En route, le X6 étonne par son toucher de route conciliant. La « bête » semble pouvoir aussi se montrer docile en offrant un niveau de filtrage inconnu du SQ5. Fidèle à son positionnement sportif, ce dernier impose en effet un amortissement ferme vite fatiguant au quotidien. Dès que l’on décide de s’amuser un peu, par contre, le SQ5 maîtrise sensiblement mieux ses mouvements de caisse et vire quasiment à plat. Mais il n’y a pas de miracle : le poids élevé (1.920 kg) et son centre de gravité haut perché freinera les ardeurs dans les courbes serrées.

      Chez BMW, les conducteurs à la recherche de sensations distillées par un coupé devront retenir les packs « châssis » proposés en option pour disposer d’un X6 plus affûté : pack « châssis adaptatif Confort » (1.835€) avec l’amortissement variable piloté, pack « châssis adaptatif Dynamic » (3.360€) qui s’offre un contrôle dynamique de la transmission via un différentiel piloté à l’arrière ainsi qu’un antiroulis actif, voire la solution destinée aux (riches) indécis : le pack « Châssis adaptatif Professional » (5.190€) qui combine les caractéristiques des packs Confort et Dynamic. Pour les puristes, un pack « châssis M » avec des tarages de suspensions plus fermes existe également.

      Pétrolier

      Côté moteur, on s’en doute : le bloc Audi profite de sa puissance supérieure et la réserve incroyable de couple (650 Nm) pour prendre facilement l’avantage en performance. Mais, franchement, les 258 ch du moteur diesel « de base » du X6 l’aident à avancer sans trainer en route. Le bloc Audi se démarque toutefois par sa sonorité travaillée (en partie artificiellement via les haut-parleurs). Borborygmes et sonorité de pétrolier sont au rendez-vous.

      Le X6 30d se montre nettement moins fantasque sur ce plan. Dans les deux cas, les boîtes automatiques à huit rapports ne souffrent pas la critique en offrant à la fois souplesse de fonctionnement aux allures coulées et rapidité d’exécution en conduite soutenue.

      Conclusion

      Le SQ5 ne ment pas sur la marchandise. Voilà un SUV qui, à défaut d’avoir du sans-plomb qui coule dans les veines, voue un culte certain à la sportivité. Au point de devenir peut-être caricatural voire fatiguant à vivre au quotidien. Le X6 offre plus de nuances. Confortable et discret, il accepte de hausser le tempo à l’occasion. Il profite également de ses dimensions XXL pour se montrer plus polyvalent d’usage malgré un style pour le moins charismatique. Par contre, il n’est vraiment pas à la fête dans les endroits étroits !

      Lire plus:

      Christiaens  Jean-Francois
      À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

      Actualité recommandée pour vous

      Plus d'actualités
      Tesla : le réseau de Supercharger va être triplé en 2 ans

      Tesla : le réseau de Supercharger va être triplé en 2 ans

      Les tarifs seront également modifiés pour éviter les heures de pointe.

      Chevrolet : un nouveau moteur délirant !

      Chevrolet : un nouveau moteur délirant !

      Le ZZ632/1000 cube 10,3 litres de cylindrée et développe plus de 1.000 ch... sans turbo ni compresseur.

      Les 5 secrets de la Lancia Stratos

      Les 5 secrets de la Lancia Stratos

      Reine des rallyes et des salons, la Lancia Stratos est aujourd’hui un mythe qui s’échange contre des sommes hallucinantes. Nous faisons ici un bref retour sur 5 faits qui vous sont peut-être encore méconnus à son sujet.

      Voici par quoi Volvo va remplacer le cuir dans ses habitacles

      Voici par quoi Volvo va remplacer le cuir dans ses habitacles

      Un matériaux à la fois durable et vegan.

      Essais recommandés pour vous

      3,3 /5 Essai : Kia EV6, nouveau genre

      Essai : Kia EV6, nouveau genre

      L’EV6 incarne la nouvelle génération d’électriques chez Kia. Son look donne un coup de vieux au Niro à pile. Voyons si le ramage de cette familiale coréenne électrique est aussi spectaculaire que son plumage.

      3,6 /5 Essai : Cupra Born, une ID pimentée…

      Essai : Cupra Born, une ID pimentée…

      Cupra est la marque sportive de Seat. Et cette Born se profile comme une VW ID.3 recuisinée à la sauce espagnole, avec un caractère dynamique plus relevé. Voyons cela…

      3,7 /5 Essai: Lexus NX, le confort branché

      Essai: Lexus NX, le confort branché

      Lexus présente la seconde génération de son NX. Sans être une révolution, il évolue dans pratiquement tous les domaines. Et pas qu’un peu ! Il propose même une motorisation hybride rechargeable, une grande première pour le constructeur japonais.

      3,5 /5 Essai : MG Marvel R, la bataille continue !

      Essai : MG Marvel R, la bataille continue !

      Le constructeur anglais, devenu chinois, MG lance sa seconde offre électrique après le SUV ZS. Cette fois, elle prend la forme d’un SUV aux dimensions plus imposantes et aux lignes futuristes : le Marvel R. De quoi partir à l’assaut du marché européen ?

      Conseils recommandés pour vous

      Plus de conseils
      Voici pourquoi cette Subaru vaut… 2 Ferrari neuves !

      Voici pourquoi cette Subaru vaut… 2 Ferrari neuves !

      Rallye des 1000 lacs, 1993. Sous le regard médusé des badauds, une Subaru Impreza aux couleurs jaune et bleu virevolte de virage en virage, bondit sur les bosses et rugit de son puissant flat-four. Une légende est née. La Subaru Impreza rentre en effet dans la légende et remplace la performante, mais vieillissante Legacy. L’Impreza Prodrive que vous avez sous les yeux est un petit bout d’histoire !

      5 choses à savoir avant de craquer : Smart Roadster, le cabrio ludique à moins de 5.000 euros !

      5 choses à savoir avant de craquer : Smart Roadster, le cabrio ludique à moins de 5.000 euros !

      Après une improbable Fortwo, Smart se lance sur un marché de niche assez surprenant, à l’aube des années 2000 : celui des roadsters ! Histoire d’enfoncer le clou, la marque ne déboule pas sur le marché avec un, mais bien deux modèles ! Le roadster et le coupé connaissent, aujourd’hui, un grand groupe d’ardents défenseurs. Qu’en penser ? Quel budget prévoir ?

      Voici combien coûte la nouvelle Opel Astra (hybride rechargeable)

      Voici combien coûte la nouvelle Opel Astra (hybride rechargeable)

      Opel a ouvert le carnet de commandes de sa nouvelle Astra, tant en thermique qu’en version hybride rechargeable. À quels prix ?

      5 choses à savoir avant de craquer : Daihatsu Copen, le plus rigolo des roadsters ?

      5 choses à savoir avant de craquer : Daihatsu Copen, le plus rigolo des roadsters ?

      Vous désirez un roadster japonais fiable, mais vous souhaitez vous distinguer des innombrables Mazda MX-5 ? La Daihatsu Copen est une belle alternative ! Avant de craquer, voici 5 choses à savoir !

      Voitures neuves recommandées pour vous

      Plus de voitures neuves

      Essence, Automatique

      € 32 990
      2021
      10 km

      Essence, Automatique

      € 86 490
      2021

      Essence, Manuelle

      € 18 248
      2021

      Essence, Manuelle

      € 20 998
      2021

      Voitures d'occasion recommandées pour vous

      Plus de voitures d'occasion

      Diesel, Automatique

      € 43 500
      2016
      95 000 km

      Diesel, Automatique

      € 8 990
      2014
      188 000 km

      Essence, Manuelle

      € 19 499
      2017
      32 000 km

      Diesel, Manuelle

      € 10 899
      2013
      136 000 km