Essais

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Pourquoi une citadine hybride frugale ne pourrait finalement pas aussi être agréable à regarder et à conduire après tout ?
  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 04 août 2020
  • Toyota
  • 8 502 vues
3,6
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 3,5
    Tenue de route
  • 3,5
    Confort
  • 3,5
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 4,5
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Agrément du châssis
  • Consommation réelle contenue
  • Encombrement
  • Equipement « up to date »
  • Hybridation réussie/agrément
  • Habitabilité moyenne
  • Prix et politique d'options
  • Volume de coffre moyen

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Toyota semble manifestement avoir décidé de remonter le design et l’agrément de conduite de ses modèles dans son échelle de valeur. Et pas seulement avec des modèles sportifs comme la Supra ! Même ses grands classiques, comme la Corolla ou le RAV4, profitent clairement de cette nouvelle stratégie ! Bonne nouvelle : c’est maintenant au tour de la petite Yaris d’en jouir !

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Botte secrète

Pour y arriver, la citadine hérite elle aussi de la plateforme modulaire TNGA de Toyota. Elle en étrenne ainsi sa version compacte baptisée GA-B. Cette base technique offre à la petite franco-japonaise (cette quatrième génération de Yaris est à nouveau fabriquée en France) un centre de gravité abaissé (-12 mm) et une rigidité sensiblement supérieure (+37 %).

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

C’est la sportive ?

En découvrant la Yaris pour cette première prise en main, on a presque l’impression de se retrouver face à sa future version sportive GR. Mais non : il s’agit bien de la « sage » variante hybride. Pourtant, ici aussi, on a droit à une carrosserie aux épaules bodybuildées ! Voilà qui change du look plutôt passe-partout de sa devancière…

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Compromis

Si elle élargit ses épaules (+ 5 cm en largeur), cette nouvelle Yaris n’étire pas sa carrosserie en longueur. Elle se raccourcit même légèrement (-0,5 cm) pour conserver un gabarit très compact pour le segment. Du long de ses 3,94 m, elle reste facile à garer. Mais il faudra se contenter d’une habitabilité assez moyenne à l’arrière malgré un empattement en progrès de 5 cm. Même constat côté coffre d’ailleurs : avec 286 l, il se montre « suffisant ». Mais reste en-deçà du volume offert par les références du segment un peu plus encombrantes.

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Présentation soignée mais…

En se glissant aux places avant, on découvre un tableau de bord à la présentation plutôt originale. On note aussi la présence de quelques matériaux peu flatteurs au toucher. Côté ergonomie, on appréciera la présence de touches de raccourci pratiques pour commander la climatisation ou pour jongler entre les menus de la tablette tactile. En revanche, le système de navigation embarqué semble manquer un peu de précision…

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Trois cylindres

Pour animer cette Yaris, Toyota a développé une nouvelle chaine cinématique hybride articulée cette fois autour d’un bloc trois cylindres à essence. Ce moteur 1.5 l développe 91 ch et 120 Nm et se couple à deux moteurs électriques pour offrir 116 ch en puissance cumulée. Contrairement à sa nouvelle concurrente française, la Renault Clio E-Tech, cette Yaris hybride ne roule pas très longtemps en mode électrique pur. Elle allume en effet assez fréquemment son moteur thermique, même aux basses vitesses malgré la présence d’une nouvelle batterie lithium-ion plus performante que celle de sa devancière.

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Mais dans la pratique, cet ensemble qui jongle rapidement entre les phases thermiques et électriques semble rester très efficace : durant notre première boucle, principalement urbaine, nous avons en effet relevé une consommation moyenne à l’ordinateur de bord de seulement 3,8 l/100 km. Notez d’ailleurs que cette nouvelle génération de Yaris hybride annonce une homologation CO2 particulièrement basse : 64 g/km en NEDC (87 g/km WLTP).

Plus agréable…

Mais le plus appréciable, c’est que cette nouvelle mécanique hybride se montre dorénavant plus agréable aussi en-dehors des centres urbains ! La transmission caractéristique des mécaniques hybrides de Toyota semble nettement moins « pédaler dans la semoule » que par le passé lors des relances. En outre, la durée des accélérations pour se lancer sur des grands axes est sensiblement réduite grâce à des prestations plus toniques. Le 0 à 100 km/h est dorénavant couvert en 9,7 s contre quasiment 12 s pour la précédente Yaris hybride…

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

…et plus dynamique !

La bonne nouvelle, c’est que les liaisons au sol de la Yaris suivent clairement la même voie. Sa nouvelle plateforme permet en effet à la petite citadine hybride de se montrer efficace voire même amusante à manier sur des routes sinueuses malgré un toucher de route qui reste assez confortable. La cerise sur le gâteau vient à nouveau du côté consommation : malgré un rythme un peu plus soutenu durant la seconde boucle de ce premier essai et un parcours moins urbain, nous avons relevé une consommation moyenne totale de seulement 4l/100 km à l’ordinateur de bord sur l’ensemble de notre trajet… Prometteur !

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

21.300 €

La nouvelle Yaris arrive en Belgique à partir de 17.760 € avec son moteur 1.0 l essence 72 ch ou 19.380 € avec son bloc 1.5 l essence de 125 ch. La version hybride proposée ici à l’essai débute quant à elle à partir de 21.300 €. Pour ce tarif, on dispose déjà d’un équipement de série généreux (notamment sur le plan de la sécurité). En fonction de ses attentes, les prix augmentent ensuite avec les lignes Dynamic (22.590€), Iconiq (24.730 €), Style (25.510 €), Elegant (25.930€ ) jusqu’à la version hybride de lancement (Premiere) proposée à 28.8900 €. À titre de comparaison, la Renault Clio E-Tech est proposée chez nous entre 22.100 € et 26.400 €.

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Notre verdict

Grâce à cette nouvelle génération, la Yaris hybride parvient enfin à offrir tant une consommation réelle vraiment réduite qu’un agrément dynamique soigné !

Essai : Toyota Yaris Hybrid, la consécration ?

Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois
À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,7 /5 Essai : Alpine A110 R, ode à la légèreté

Essai : Alpine A110 R, ode à la légèreté

Alpine chapeaute sa gamme A110 d’une version griffée R, comme radicale. Et surtout radicalement légère grâce à l’usage intensif de carbone ! L’apothéose avant… le grand saut vers l’électrique ?

3,7 /5 Essai : Opel Astra GSe, dynamisme onéreux

Essai : Opel Astra GSe, dynamisme onéreux

Le badge GSe s’est mué en « Grand Sport Electric » chez Opel. Mais ces Astra hybrides sont-elles véritablement sportives ?

3,7 /5 Essai : Toyota RAV4 GR Sport, en tenue de gymnastique

Essai : Toyota RAV4 GR Sport, en tenue de gymnastique

Le sage RAV4 hybride enfile sa parure de sportif avec la nouvelle finition GR Sport. Au-delà de l’aspect cosmétique, le SUV hybride japonais durcit aussi ses articulations. Voyons si ça rend son coup de volant plus tranchant.

3,6 /5 Essai : Mercedes EQV 300, expérience VIP

Essai : Mercedes EQV 300, expérience VIP

Quoi de mieux, finalement, qu’une mécanique offrant beaucoup de couple et un silence de cathédrale pour une expérience VIP ? Alors partons à l’aventure avec l’EQV 300, la version exclusivement électrique du transporteur de troupes polyvalent de Mercedes.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

34 950 €
2021
4 km

Essence, Automatique

25 961 €
2021
10 km

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Automatique

40 950 €
2021
4 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Manuelle

6 999 €
2014
214 750 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Manuelle

28 990 €
2021
32 000 km