Essais

Essai : Ford Tourneo Custom, la folie des grandeurs

Le Ford Tourneo Custom monte en gamme pour sa nouvelle vie. Jusqu’à succomber à la folie des grandeurs et devenir une véritable navette VIP ?

  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 12 février 2024
  • Ford
3,8
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 4,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 4,0
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Espace habitable / coffre
  • Modularité
  • Equipement haut de gamme
  • Vaste gamme mécanique
  • Agrément routier général
  • Encombrement conséquent
  • Prix globalement en hausse
  • Poids / performances
  • Boîte automatique parfois hésitante (diesel)

Si les grands monovolumes conventionnels (Galaxy / S-Max) ont aussi progressivement déserté le catalogue Ford, les familles ou clients à la recherche d’un véhicule spacieux peuvent toujours y trouver leur bonheur. Ils peuvent, en effet, toujours lorgner vers les versions dérivées des utilitaires de la famille Transit. Ils répondent alors au nom de « Tourneo ». Et restent disponibles en divers gabarits : le nouveau compact Tourneo Courier (4,34 m) ; le moyen Tourneo Connect (4,50 m ou 4,83 m) et ce rutilant Tourneo Custom. Comme son petit frère, il est aussi décliné en deux longueurs :5,05 m et 5,45 m.

Stylé, mais encombrant

Dérivé étroitement du nouvel utilitaire Transit Custom, ce Tourneo Custom reprend en effet les deux longueurs d’empattement de son jumeau roturier : 3,10 m ou 3,50 m. Dans tous les cas, le Tourneo Custom affiche un style moderne et accepte de transporter jusqu’à 9 passagers. La différence principale entre les deux versions réside dans le volume de chargement qui restera disponible dans le coffre une fois tous les convoyeurs confortablement installés (encore… 1.354 l derrière la troisième rangée sur la version longue !).

Cette nouvelle génération de Tourneo Custom profitant toutefois dorénavant de sièges installés sur des rails coulissants (pour les 2ème et 3ème rangées), on pourra plus facilement moduler la répartition espace habitable / volume de coffre en fonction de ses besoins que par le passé. Du coup, on pourrait se contenter plus facilement de la version courte… Car si la version longue ne réclame qu’un petit effort financier (1.210 €) supplémentaire, il faut bien avouer que ses 40 cm de carrosserie en sus peuvent se montrer encombrants à l’usage. Cela dit, Ford s’est attelé à ce que la hauteur totale du Tourneo Custom reste dorénavant sous la barre des 2 mètres. On peut donc tout de même rentrer sans problème dans la majorité des parkings. Il ne restera « juste » qu’à trouver une place assez longue/large pour abandonner son paquebot.

Habitacle modulable… 

Le Tourneo Custom n’a plus rien d’une camionnette affublée de banquettes basiques. Cela se confirme déjà, on l’a dit, par la nouvelle implémentation de ses sièges arrière. Ils sont tous posés sur des rails et offrent de nombreuses configurations. Les trois sièges de la deuxième rangée peuvent être déplacés / repliés / extraits individuellement. La troisième banquette est fractionnée, quant à elle, en deux parties asymétriques (1/3-2/3).

On appréciera également la possibilité de retourner les sièges du deuxième rang (qui disposent de ceintures intégrées) pour créer un « salon mobile ». En fonction de ses besoins, on optera pour un siège passager avant simple (qui facilite les « déplacements » à bord) ou dédoublé en petite banquette à deux places. Le Tourneo Custom offre alors au choix 8 ou 9 vraies places.

… et VIP !

Certes, le vrai luxe, c’est l’espace. Mais on peut aussi se réjouir de voir que le Tourneo Custom accompagne sa refonte de nombreux équipements de confort. De quoi lui permettre, sur ses versions les plus huppées, de tirer vers le statut de « transporteur VIP ». Portières latérales coulissantes électriques à ouverture mains libres, système audio B&O haut de gamme, toit panoramique vitré XXL, climatisation à trois zones, éclairage d’ambiance LED, sièges en similicuir Sensico (avec chauffage aussi sur les places latérales au rang 2), etc.

Poste de conduite ergonomique

Aux places avant, on apprécie l’ergonomie du nouveau poste de conduite. La nouvelle plateforme développée pour ces Transit / Tourneo Custom a, en effet, permis aux roues avant d’être légèrement déplacées vers l’avant. De quoi non seulement libérer un meilleur accès à bord mais aussi de présenter un repose-pied plus confortable. Au-delà de ce changement, le poste de conduite dans son ensemble profite d’une refonte impressionnante. Pour profiter au maximum de cette nouvelle ergonomie, on optera pour une boîte automatique. En plus d’un frein de stationnement électrique, on profitera alors d’un levier de sélection de marche sur la colonne de direction pour libérer totalement le plancher. Cela dégage plus de place pour les genoux du convoyeur central avant et libère aussi un accès plus aisé vers le rangement et les connectiques USB / 12 volts intégrées au centre de la planche de bord. Avec la boîte manuelle, le levier de vitesses tombe un peu comme un cheveu dans la soupe…



Tablette XXL

Le contenu technologique proposé sur ce nouveau Tourneo Custom nous éloigne aussi de l’univers utilitaire. Les deux grands écrans de la planche de bord flattent l’œil. Celui du cockpit numérique, de 12 pouces, comprend notamment un ordinateur de bord très complet. Quant à celui trônant au centre de la planche de bord, une tablette tactile de 13 pouces en format paysage, il intègre le système d’info-divertissement dernier cri (SYNC 4) de Ford et offre toutes les attentions attendues à bord d’un véhicule moderne (Apple CarPlay / Android Auto sans fil, mises à jour à distance OTA, etc.).

Sur un plan plus pratique, on appréciera aussi la présence de nombreuses et vastes zones de rangement. On n’a pas pu tester son intérêt sur notre modèle d’essai qui en était dépourvu, mais signalons tout de même que le Tourneo Custom peut également être équipé d’un volant « basculant » qui peut se transformer en support d’ordinateur ou en petite table.

Motorisations à la carte

Comme son frère Transit utilitaire, ce Tourneo Custom profite de sa nouvelle base technique pour offrir une palette de motorisations particulièrement large. On pourra, en effet, le commander prochainement en version électrique pure E-Tourneo Custom. Mais ce grand minibus est également déjà disponible en version hybride rechargeable. Cette version articulée autour d’un bloc 2.5 l essence offre une puissance combinée de 232 ch et une batterie de 16,5 kWh. Cette dernière permet de revendiquer une autonomie électrique officielle de 52 km. Mais aussi d’alimenter des accessoires électriques jusqu’à la puissance de 3,2 kW avec sa fonction « Pro Power Onboard ».

Cette nouvelle génération de Tourneo Custom conserve toutefois plus classiquement un bloc diesel 2.0 EcoBlue. Il se décline en 136 ch ; 150 ou 170 ch. En fonction de la version retenue, il est possible de disposer d’une boîte manuelle (6 rapports) ou automatique (8 rapports), d’une motricité renforcée à l’aide d’un différentiel à glissement limité mécanique ou même d’une transmission intégrale ! Difficile de ne pas trouver la motorisation adaptée à ses besoins, donc…

Confort à la hauteur

En route, le Tourneo Custom se montre à la hauteur de son nouveau positionnement plus haut de gamme. Il est plutôt bien insonorisé (même si son bloc diesel est parfois un peu sonore dans l’effort) et les liaisons au sol de sa nouvelle plateforme assurent un bon confort d’amortissement général. On appréciera également son « comportement dynamique », du moins pour un véhicule de ce gabarit bien sûr ! Ce Tourneo Custom se profile en tous les cas comme un excellent compagnon de voyage, avec des commandes bien calibrées et un maintien de caisse efficace. Et plutôt sobre : dans sa version de 170 ch / boîte automatique / empattement long mise à notre disposition, nous avons relevé une moyenne de +- 9l/100 km. Pas mal, au vu du poids (2.352 kg) et du volume déplacé. En revanche, pour une motorisation « de pointe », les performances générales restent assez moyennes. On notera d’ailleurs que, finalement, les trois déclinaisons de puissance du moteur diesel affichent des couples assez proches :360 Nm pour les 136 et 150 ch ou 390 Nm pour le 170 ch. En outre, la boîte automatique cafouille parfois un peu entre ses 8 rapports.

Prix Ford Tourneo Custom (2024)



La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de profiter des qualités intrinsèques du Tourneo Custom dès sa version d’accès. Soit à partir de 52.272 € (L1, 136 ch, boîte manuelle, Trend). Mais, bien sûr, si on craque pour ses versions plus huppées, le tarif suit la même « folie des grandeurs » et dépasse rapidement les 60.000 € : 63.162 €, par exemple, en L2, 170 ch, boîte automatique, 4 roues motrices, Titanium. On reste néanmoins un gros cran en dessous des concurrents premium. Un Mercedes Classe V oscille, par exemple, entre +- 65.000 € à plus de 100.000 €. Si on lorgne vers sa version PHEV, notons que le prix de base du Tourneo Custom glisse aussi vers la barre des 60.000 €.

Notre verdict

Le Tourneo Custom a toutes les cartes en main pour devenir le nouvel ami des familles ou des chauffeurs de « shuttle ». Il se montre plus convaincant et soigné que les modèles « généralistes » du genre. Mais aussi plus abordable que les navettes les plus huppées proposées jusqu’ici sur le marché. Le tout en laissant un vaste choix au niveau mécanique.

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Ford Tourneo Custom ? Choisissez parmi plus de 40.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Ford Tourneo Custom maintenant ici:

Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois
À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,7 /5 Essai : Skoda Kodiaq 2024, aucune crise du logement à bord !

Essai : Skoda Kodiaq 2024, aucune crise du logement à bord !

La deuxième génération du Skoda Kodiaq enfonce encore le clou par rapport à son prédécesseur, en offrant davantage d'espace ! En outre, il offre quelques fonctionnalités bien pratiques, ainsi qu’une motorisation hybride rechargeable. Peut-on encore lui reprocher quelque chose ?

3,5 /5 Essai : Audi A3, surélevée par son facelift

Essai : Audi A3, surélevée par son facelift

Après les Sportback et berline, l’Audi A3 gagne une nouvelle variante allstreet à l’occasion de son récent facelift. Mais cette carrosserie est-elle le seul ajout intéressant au sein du catalogue de la compacte allemande ?

3,3 /5 Essai : Volkswagen Polo, toujours pas une mini-Golf…

Essai : Volkswagen Polo, toujours pas une mini-Golf…

La 6e génération de la Volkswagen Polo est-elle suffisamment armée grâce à son facelift pour sortir de l’ombre de sa grande sœur, l’iconique et légendaire Golf ?

4,0 /5 Essai : Porsche Macan, l’électricité lui va-t-elle bien ?

Essai : Porsche Macan, l’électricité lui va-t-elle bien ?

Pour sa nouvelle génération, le Macan passe au tout électrique. Voyons si ce SUV sans échappement, carburant exclusivement au courant, conserve un agrément de conduite enthousiasmant.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

21 500 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Automatique

27 547 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km
52 990 €
2019
105 433 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km