Essais

révolution dynamique

Alors que la précédente mouture avait principalement séduit pour son habitabilité et ses nombreux côtés pratiques, voilà que la toute nouvelle Mazda 2 entend donner la priorité à l’agrément de conduite et au dynamisme. Deux notions qui vont souvent de pair mais qui sont rarement associées à une représentante du segment des citadines.
  • Piette François
  • 09 octobre 2007
  • Mazda
Avantages et inconvénients
  • Comportement routier épatant
  • Equipement disponible
  • Finition
  • Habitabilité, espace à bord
  • Ligne réussie
  • Poids contenu
  • 1.3 l de 75 ch trop faible
  • Moteurs creux (86 et 105 chevaux)
  • Pas de protection de carrosserie

Présentation

Cette révolution dans la philosophie même du concept du véhicule transparaît d’abord au niveau du style. On peut dire adieu aux formes cubiques et sans âme de la version précédente. La nouvelle est une pure réussite esthétique. Dynamique, ses lignes sont tantôt formées de traits nets et nerveux, tantôt de courbes athlétiques mais néanmoins harmonieuses. Prise dans son ensemble, cette Mazda 2 exprime le mouvement, même à l’arrêt.

Alors que la tendance actuelle, et même à ce niveau de gamme, va vers des produits plus gros et donc plus lourds, Mazda va à l’encontre en proposant une 2 plus petite, plus basse et, surtout, plus légère que l’ancienne. Quelle que soit la motorisation retenue (seuls des moteurs essence sont pour l’instant disponibles), la masse est inférieure à la tonne. Une évolution que l’on aimerait bien voir se généraliser dans tout le segment. Cela permet en effet, de tabler sur des consommations (et donc des émissions) en baisse et des performances en hausse. La ligne plus affinée et plus basse permet également de faire des progrès sur ce point.

Au niveau des motorisations, trois moteurs essence sont pour l’instant disponible. Le premier, cubant 1.3 l, développe 76 ou 85 chevaux. Le second, d’une cylindrée de 1.5 l fournit quelque 105 chevaux aux roues avant. Tous ces moteurs sont accouplés à une boîte de vitesses mécanique à 5 rapports. Enfin, un diesel est prévu pour la première moitié de l’année 2008. Il s’agira du bien connu 1.4 HDi de 69 chevaux.

Tarifs

Les tarifs débutent à 11.900 euros pour la version Challenge équipée du 1.3 essence 75 chevaux. Trois versions sont disponibles : Challenge, Active et Sport. Si la première offre déjà l’ABS-EBD-BAS, la radio MP3, les commandes au volant et les lève-vitres et rétros électriques avant, l’Active ajoute les airbags latéraux avant et rideaux, deux haut-parleurs supplémentaires (ce qui fait 4) et la climatisation manuelle. Enfin, la version Sport agrémente le tout de jantes alu de 16 pouces, de l’ordinateur de bord, le volant et pommeau en cuir, les 4 lève-vitres électriques, 6 haut-parleurs, la climatisation automatique, les capteurs de pluie et phares automatiques, les antibrouillards,… Un équipement complet mais une liste d’options assez mince : seuls la peinture métallisée (325 €), la climatisation manuelle (pour la Challenge) et un pack sport sont proposés. Curieusement, la 1.3 l 86 chevaux n’est disponible qu’avec la finition la plus élevée, à savoir la Sport, à 14.490 €. Quant à la 1.5 de 105 chevaux, les prix débutent à 13.990 € pour l’Active et grimpent à 15.490 € pour la Sport. Quant à la version diesel, appelée à entrer en concession dans la première moitié de l’année 2008, les prix débutent à 13.290 € pour la Challenge.

Enfin, une série spéciale « Extran » offre un avantage client assez intéressant, de l’ordre de 725 euros (uniquement sur la 1.3 l 75 ch), avec des jantes alliage et une couleur verte métallisée offertes. Et ce n’est pas tout, le paquet bonus offert avec le véhicule se compose d’un sac de sport, d’un T-shirt, deux essuies et 24 bouteilles de la boisson énergisante « Extran » !

Impressions

Essayée sur les routes sinueuses de Toscane, cette Mazda 2 nous a très agréablement surpris. Son châssis semble taillé pour les parcours tourmentés. Saine et efficace, elle ne rechigne pas à se placer idéalement au freinage, sa direction légère et précise permettant de la diriger avec une grande rigueur en virage. Le freinage, assuré par deux disques avant et des tambours à l’arrière s’est révélé suffisant et endurant. Seuls les moteurs nous ont un peu déçus : si le moteur de base se révèle franchement à la peine avec ses 75 chevaux (quoique plus rond que les deux autres moteurs disponibles), les autres sont bien trop pointus et réclament une utilisation intensive du levier de vitesse. Si l’étagement de cette boîte est perfectible (trou perceptible entre la deuxième et la troisième vitesse), sa commande est, en revanche, remarquable d’agrément.

Côté pratique, la nouvelle 2 est très habitable, tant l’avant qu’à l’arrière, même si les possesseurs de l’ancienne mouture verront une petite régression à ce niveau. Le volume du coffre a lui aussi diminué, mais n’en reste pas moins suffisant. Enfin, on apprécie les nombreux rangements disponibles et la finition, de très belle facture. L’habitacle, s’il n’est pas franchement gai, présente bien et la console centrale aux formes rondes donne une touche d’originalité à cet intérieur.

Dernière petite remarque, on regrettera, pour une voiture à la vocation urbaine, l’absence de protection de carrosserie.

Conclusion

Excellente surprise que cette Mazda 2. Celle-ci rompt clairement les liens avec l’ancienne et mise sur un dynamisme qui lui va bien. Sa ligne, son comportement routier et sa finition sont de réels atouts dans ce segment. Seuls les moteurs nous ont un peu déçu, car manquant de couple. Il ne nous reste dès lors plus qu’à attendre la version diesel, qui sera équipée de l’excellent 1.4 HDI de 69 chevaux.

Lire plus:

À propos de l'auteur : Piette François
Photos ©: François Piette. Source ©: Mazda.

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,7 /5 Essai : Skoda Kodiaq 2024, aucune crise du logement à bord !

Essai : Skoda Kodiaq 2024, aucune crise du logement à bord !

La deuxième génération du Skoda Kodiaq enfonce encore le clou par rapport à son prédécesseur, en offrant davantage d'espace ! En outre, il offre quelques fonctionnalités bien pratiques, ainsi qu’une motorisation hybride rechargeable. Peut-on encore lui reprocher quelque chose ?

3,3 /5 Essai : Volkswagen Polo, toujours pas une mini-Golf…

Essai : Volkswagen Polo, toujours pas une mini-Golf…

La 6e génération de la Volkswagen Polo est-elle suffisamment armée grâce à son facelift pour sortir de l’ombre de sa grande sœur, l’iconique et légendaire Golf ?

3,5 /5 Essai : Mercedes Classe B, une familiale polyvalente et injustement sous-estimée !

Essai : Mercedes Classe B, une familiale polyvalente et injustement sous-estimée !

On en a assez peu parlé, mais la Mercedes Classe B a elle aussi, profité d’un récent facelift. Un comble, sachant qu’elle pourrait bien être la meilleure des Mercedes compactes ! Hélas, le plaisir sera de courte durée…

3,9 /5 Essai : Audi SQ8 Sportback e-tron, règne en péril ?

Essai : Audi SQ8 Sportback e-tron, règne en péril ?

La SQ8 Sportback e-tron détient officiellement le titre de SUV électrique de pointe dans la famille Audi. Un rang qu’elle pourra encore tenir même avec l’arrivée de la SQ6 e-tron ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Manuelle

21 500 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km
52 990 €
2019
105 433 km