Essais

Timide, en apparence...

Nissan a fait preuve d’un grand conservatisme au moment de dessiner son nouveau X-Trail. Pourtant, à bien y regarder, il s’agit d’une toute autre voiture.
  • Piette François
  • 20 juin 2007
  • Nissan
Avantages et inconvénients
      En découvrant les photos du nouveau X-Trail, vous devez probablement vous dire qu’il s’agit d’un simple face-lift. En réalité, il n’en est rien puisqu’il repose sur une toute nouvelle plate-forme (inaugurée par le Qashqai) et que pas un seul panneau de carrosserie n’est repris de son prédécesseur. Pourtant, sa ligne semble inchangée, à quelques détails près. Et c’est voulu puisque, à en croire les responsables de la marque, les clients ne voulaient surtout pas que le X-Trail prenne des airs de « SUV des villes », chasse gardée du Qashqai au sein de la gamme du constructeur nippon. Trop étroit Le nouveau X-Trail ressemble donc à… l’ancien. Certes, il a grandi (+ 17,5 cm en longueur !), mais il a conservé sa ligne de pavillon parfaitement droite et ses volumes cubiques. Notez au passage que les voies n’ont pratiquement rien gagné en largeur ce qui, en raison de l’évolution des autres dimensions, donne à la voiture des airs de sauterelle haute sur pattes. Parmi les timides évolutions esthétiques, citons la forme en « D majuscule » des vitres de ¾ arrière, ce qui allège sensiblement l’aspect visuel des piliers D. Les feux arrière ont été redessinés (ils n’englobent plus les feux de recul), et le troisième feu stop a été déplacé au sommet du hayon, ce qui permet d’équiper la voiture de vitres fumées (indisponibles auparavant). Plus important : le hayon a été nettement agrandi, et le seuil de chargement abaissé. Du coffre D’ailleurs, c’est principalement au niveau du coffre que le nouveau X-Trail fait la différence avec son prédécesseur. Grâce au déplacement du silencieux d’échappement, à l’inclinaison des amortisseurs arrière et à l’augmentation de la longueur hors-tout, le volume minimal passe de 410 litres à 603 litres (+ 50% !). Ledit coffre bénéficie en outre d’un double-fond compartimenté accueillant un astucieux tiroir de rangement. Bien vu aussi : le revêtement en plastique lavable qui remplace avantageusement la moquette salissante du précédent modèle. Comme auparavant, les dossiers des sièges arrière (scindés en 40/20/40 pour un maximum de souplesse d’utilisation) sont inclinables en plusieurs positions sur 12°. Les nombreux espaces de rangement (dont une boîte à gants de 16 litres et un espace réfrigéré pouvant contenir 4 canettes de 33 cl) et le toit ouvrant panoramique en verre (8à cm de long) finiront de combler les familles. 4x4 « intelligent » Mais un X-Trail se doit de répondre à bien d’autres attentes que celles des bambins. C’est aussi un véritable 4x4 que 30% de ses utilisateurs (soit bien plus que la moyenne du marché) utilisent hors de l’asphalte. Du coup, ceux qui opteront pour la version à quatre roues motrices (une version 4x2 existe aussi, mais contrairement à la plupart de ses concurrents, le X-Trail se vend surtout en 4x4) pourront bénéficier, dès le niveau de finition intermédiaire, du nouveau « All Mode 4x4i ». Le « i », c’est pour « intelligent », car il utilise les capteurs de l’ESP (accélérations latérales et longitudinales, angle de lacet et de braquage) pour répartir au mieux le couple et anticiper les pertes d’adhérence. Ce système « i » offre aussi un Contrôle de Vitesse en Descente (CVD) qui maintient automatiquement la vitesse à 7 km/h. L’aide au démarrage en côte (qui maintient la voiture pendant 4 secondes) est également de la partie. Une fois installé derrière le volant, une petite molette permet de sélectionner manuellement le mode de transmission : « Auto » pour la répartition automatique du couple, « Lock » pour une répartition figée à 50/50 et « Traction » pour évoluer en deux roues motrices (avant). Sous-virage La première chose qui frappe après quelques kilomètres à bord, c’est le silence de fonctionnement. A 120 km/h, le bruit a été diminué de moitié (3 Db) par rapport au précédent X-Trail. Seconde constatation : le confort de suspension est excellent, notamment sur route dégradée. Par contre, le fameux système « 4x4i » qui est censé limiter drastiquement le sous-virage m’a laissé un peu sur ma faim. Du moins en usage routier, où la voiture est plutôt paresseuse du train avant. Car en tout-terrain, et même avec des pneus « route » dans la boue ruisselante des montagnes de la frontière gréco-albanaise, le X-Trail s’est montré plutôt convaincant. Il faut dire que son châssis a gagné 30% en rigidité, et que le couple du nouveau 2.0 dCi d’origine Renault (320 Nm pour la version 150 chevaux) est omniprésent. Combiné à la boîte à 6 rapports (manuelle ou automatique en option), il permet de se faire vraiment plaisir, que ce soit sur la route ou en dehors.

      Lire plus:

      À propos de l'auteur : Piette François
      Photos ©: Manufacturer. Source ©: Nissan.

      Essais recommandés pour vous

      Plus d'essais
      3,8 /5 Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

      Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

      Le Skoda Karoq n'est plus tout jeune et n’est sans doute pas le plus branché de la famille Skoda. Cette force tranquille présente néanmoins de nombreux avantages...

      3,5 /5 Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

      Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

      Fini le petit SUV premium, le BMW X2 est désormais devenu la version coupée du SUV X1. Mais est-il également devenu plus alléchant ? La réponse au volant de sa dérivée 100 % électrique iX2.

      3,9 /5 Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

      Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

      Après 8 ans de carrière, le Volkswagen Tiguan nous revient tout en rondeur, avec une technologie embarquée améliorée et une majorité de motorisations hybrides.

      3,8 /5 Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

      Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

      La variante JCW du nouveau Mini Countryman est-elle toujours aussi fun malgré les dimensions plus imposantes que jamais de cette 3e génération du SUV « compact » ?

      Voitures neuves recommandées pour vous

      Plus de voitures neuves

      Essence, Manuelle

      23 748 €

      Essence, Manuelle

      23 599 €
      7 km

      Essence, Automatique

      27 547 €

      Diesel, Manuelle

      32 584 €

      Voitures d'occasion recommandées pour vous

      Plus de voitures d'occasion

      Essence, Automatique

      23 500 €
      2020
      30 212 km

      Essence, Automatique

      28 995 €
      2011
      65 000 km
      52 990 €
      2019
      105 433 km

      Diesel, Automatique

      52 900 €
      2021
      1 500 km