Essais

Essai : Suzuki Across, un hybride de spécialiste

Pour s’offrir un hybride rechargeable de qualité, Suzuki s’est adressé à Toyota, spécialiste du genre. L’Across est le clone du RAV4 plug-in. En mieux ou moins bien ?

  • Maloteaux  Olivier Maloteaux Olivier
  • 15 février 2024
  • Suzuki
3,9
score VROOM
  • 4,5
    Performance
  • 3,5
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,0
    Prix/Qualité
  • 4,0
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Douceur de conduite
  • Confort global de suspension
  • Bonne autonomie électrique
  • Emballement moteur désagréable sous forte accélération
  • Pas de version hybride « autorechargeable »
  • Peu d’intérêt par rapport au Toyota RAV4

Non, vous ne rêvez pas : cette Suzuki a bien un air de Toyota… Et un gros : l’Across est tout simplement le clone du RAV4. Pour relever les défis de l’électrification, Suzuki s’est associé en 2016 au géant Toyota. Et en 2019 sortait cet Across. Il laisse de côté les propulseurs hybrides « autorechargeables » de son donneur d’organes, pour ne conserver qu’une seule version : l’hybride plug-in. Sur le segment des SUV familiaux hybrides rechargeables issus de constructeurs généralistes, les concurrents sont assez nombreux : outre le Toyota RAV4, on trouve aussi les versions plug-in des Citroën C5 Aircross, Cupra Formentor, Ford Kuga, Honda CR-V, Hyundai Tucson, Kia Sportage, Lynk & Co 01, Mazda CX-60 et MG HS.

Intérieur solide mais terne

Légèrement restylé en 2023, l’Across ressemble très fort au Toyota RAV4, tant dehors que dedans. L’habitacle est cossu, arborant un mobilier de qualité et bien assemblé, mais plutôt sombre et terne. Les sièges se couvrent de série d’un revêtement tissu/similicuir, mais du cuir véritable reste proposé en option.

Tout comme le Toyota RAV4, le Suzuki Across a reçu en 2023 un écran central tactile plus grand (10,5 pouces contre 9), pilotant un nouveau système multimédia. Ce dernier fait le job mais n’est ni le plus moderne ni le plus ergonomique du marché. Les connexions Bluetooth, Android Auto et Apple CarPlay sont de série, avec même une liaison sans fil pour Apple CarPlay depuis le lifting. Le combiné d’instrumentation numérique a aussi grandi en 2023, passant de 7 à 12,3 pouces. Mais ses possibilités de personnalisation restent limitées : on ne peut par exemple pas afficher la carte de navigation en grand derrière le volant.



De l’espace mais pas de 7 places

Avec 4,64 mètres de long, l’Across fait partie des plus grands gabarits de son segment. Mais ce n’est pas le plus spacieux pour autant... À l’arrière, l’espace est correct, sans plus, mais on apprécie les dossiers inclinables. Quant au coffre, son volume est suffisant. Rappelons que l’Across (tout comme le RAV4) est un strict 5 places : pas d’option 7 places ici, contrairement à certains (rares…) concurrents.



La plus puissante des Suzuki

Si le Toyota Rav4 est proposé au choix en hybride « autorechargeable » (traction ou 4x4) ou « plug-in (4x4), l’Across ne retient que cette dernière possibilité. Il dispose donc d’office de deux moteurs électriques (dont un animant l’essieu arrière) qui épaulent un gros 2.5 litres atmosphérique à essence. Quand tout ce petit monde fonctionne de concert, la cavalerie combinée atteint 306 ch. De quoi faire de l’Across la plus puissante des Suzuki. De fait, les performances sont de très bon niveau, avec un 0 à 100 km/h bouclé en 6 secondes seulement et d’excellentes reprises.

Ceci dit, ce SUV n’incite pas à la conduite dynamique. D’abord car sa boîte-pont (chère à Toyota…) fait toujours trop mouliner le moteur sous forte accélération, et ensuite car le châssis est plus typé familial que sportif : la tenue de route est sécurisante et efficace, mais peu vivante. D’autant que la transmission intégrale privilégie nettement le train avant (l’arrière n’est animé que par un moteur électrique).

60 kilomètres réels en électrique

Tout comme son donneur d’organe, ce SUV hybride s’apprécie surtout en conduite calme, pour sa douceur (la boîte-pont distille les mêmes sensations qu’une transmission de scooter et fonctionne donc sans aucun à-coups) et son silence en mode électrique. Batterie remplie (18,1 kWh), Suzuki annonce une autonomie électrique de 75 kilomètres. En pratique, nous avons plutôt bouclé un gros 60 kilomètres. C’est déjà pas mal. Et, bonne nouvelle, ce plug-in consomme assez peu batterie vide : nous avons relevé un appétit d’environ 7 l/100 km d’essence en moyenne durant nos tests.

La batterie ne peut se recharger qu’en courant alternatif (AC) mais, pour 2023, l’Across a reçu un chargeur deux fois plus puissant (6,6 kW contre 3,3 auparavant) : une charge complète prend donc désormais environ 3 heures sur une borne adéquate. Vous pouvez aussi charger la pile sur une prise domestique classique, mais l’opération prend alors environ 9 heures.

Prix Suzuki Across 2024



Le Suzuki Across n’est proposé qu’en une seule exécution, coûtant 62.000 €. C’est un peu plus que le Toyota RAV4 plug-in de base. L’équipement est très complet (avec notamment l’entrée-démarrage mains libres, le volant et les sièges chauffants, le hayon automatique, etc.), mais on ne peut pas choisir d’options à la carte et les possibilités de personnalisation sont moins nombreuses que chez Toyota, qui offre par ailleurs une garantie de 10 ans/200.000 kilomètres contre 7 ans/150.000 km ici. Côté fiscalité, ce plug-in reste encore déductible à 100% pour les indépendants en 2024, mais cette déductibilité sera ensuite dégressive.

Notre verdict

Le Suzuki Across est un SUV familial hybride plug-in réussi. Logique, puisqu’il a puisé sa technique à bonne source, chez Toyota... Mais il est un brin plus cher que le RAV4 et uniquement disponible en « plug-in », alors que Toyota propose aussi une version « autorechargeable » (coûtant un gros 10.000 € de moins à équipement équivalent, elle constitue une offre plus intéressante pour le client privé). L’Across, lui, n’offre pas cette alternative…

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Suzuki ? Choisissez parmi plus de 40.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Suzuki maintenant ici:

Lire plus:

Maloteaux  Olivier
À propos de l'auteur : Maloteaux Olivier Le virus automobile l’a piqué dès l’enfance. La passion pour le journalisme a suivi. Restait à mixer les deux univers. Olivier s’intéresse aux voitures de tous les types et de toutes les époques, quelle que soit la technique qui se cache sous la carrosserie. Avec quand même un penchant particulier pour les coupés et roadsters à moteur de caractère…

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,6 /5 Essai : Nissan Juke 2024, coup de fraîcheur

Essai : Nissan Juke 2024, coup de fraîcheur

Le Nissan Juke reçoit un (très) petit coup de fraîcheur. Outre une nouvelle teinte jaune, l’esthétique ne change quasiment pas. Mais heureusement, l’habitacle se digitalise.

3,8 /5 Essai : Porsche Taycan Turbo GT, plus de 1.000 ch et même pas peur !

Essai : Porsche Taycan Turbo GT, plus de 1.000 ch et même pas peur !

Avec le lifting, la gamme Taycan s’enrichît d’une démoniaque version Turbo GT de plus de 1.000 ch en pic. Voyons si on peut les dompter sans trembler sur un circuit… détrempé !

3,7 /5 Essai : Maserati MC20, la supercar du quotidien

Essai : Maserati MC20, la supercar du quotidien

La MC20 marque le grand retour d’une supercar chez Maserati ! Le constructeur au trident se souvent-il encore de la recette pour faire palpiter le coeur des passionnés ?

3,5 /5 Essai : Mercedes Classe B, une familiale polyvalente et injustement sous-estimée !

Essai : Mercedes Classe B, une familiale polyvalente et injustement sous-estimée !

On en a assez peu parlé, mais la Mercedes Classe B a elle aussi, profité d’un récent facelift. Un comble, sachant qu’elle pourrait bien être la meilleure des Mercedes compactes ! Hélas, le plaisir sera de courte durée…

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

21 500 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion
52 990 €
2019
105 433 km

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km