Essais

Essai : Tesla Model 3 Highland, la même en (encore !) mieux

La Tesla Model 3 profite d’une profonde mise à jour de mi-carrière. Baptisée Highland, elle apporte de nombreuses et importantes améliorations à la berline électrique.

  • Vanhouche  Sébastien Vanhouche Sébastien
  • 28 novembre 2023
  • Tesla
4,1
score VROOM
  • 4,0
    Performance
  • 4,0
    Tenue de route
  • 3,5
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,5
    Sécurité
  • 4,5
    Prix/Qualité
  • 4,5
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Compromis confort/dynamisme
  • Prix de départ et dotation de série
  • Finitions, matériaux et insonorisation dignes du premium
  • Réseau de Superchargeurs
  • Pas de réelle évolution de l’autonomie
  • Plus aucun commodo…

Après 6 ans de commercialisation, la Tesla Model 3 profite enfin d’une importante mise à jour ! Baptisé Highland, ce facelift se traduit à l’extérieur par des optiques et jantes inédites, l’apparition du nom Tesla écrit en toutes lettres à l’arrière, mais surtout par une toute nouvelle face avant. Plus aérodynamique, cette dernière fait grandir l’électrique américaine de 2,5 cm pour un total de 4,72 m de long, 1,85 m de large, 1,44 m de haut. Ce nouveau bouclier lui confère également davantage de maturité, un trait de caractère que l’on retrouve également à l’intérieur.

Une nouvelle Tesla Model 3 à l'extérieur et à l'intérieur

Une fois à bord, on retrouve la même présentation générale que dans n’importe quelle Model Y ou ancienne Model 3. Tout se fait via l’écran central de 15,4 pouces dont l’interface n’a pas changé et ne se connecte donc toujours pas à Android Auto ou Apple CarPlay. Toujours pas la moindre commande physique en vue, non plus. Il y en a d’ailleurs encore moins qu’avant ! Les commodos ont en effet disparu au profit de boutons situées sur un nouveaux volant. Oui, y compris les clignotants qui se situent d’ailleurs tous les deux à gauche de ce dernier. Quant à la commande de sélection de marche, elle apparaît à l’arrêt sur le côté gauche de l’écran central. Deux nouveautés que l’on avait déjà pu tester sur la nouvelle Model S et… qui sont tout sauf pratiques ! Si les clignotants sont supposés se désactiver tout seul et la voiture deviner s’il faut passer la marche avant ou la marche arrière, dans la pratique, indiquer sa sortie d’un rond-point et effectuer des manœuvres sont un calvaire… 

La berline américaine désormais véritablement… premium ?

Heureusement, cette mise à jour apporte aussi du bon. Et pas qu’un peu ! L’entièreté des matériaux et finitions ont fait un impressionnant bond en avant ! La Model 3 a également gagné des sièges ventilés et une fine barre lumineuse faisant tout le tour de l’habitacle au passage. Résultat, la berline américaine pourrait désormais davantage prétendre au titre de véhicule premium que par le passé.

Encore plus agréable à l’intérieur

Les passagers arrière ne manquent pas de place à bord de cette nouvelle Model 3 qui repose toujours sur un empattement de 2,88 m. Tesla a d’ailleurs pensé à eux en équipant le dos de la console centrale d’un écran 8 pouces. Ils n’ont désormais plus besoin de demander aux passagers avant pour activer ou désactiver la ventilation ou leur siège chauffant. Voilà qui est plus pratique. On peut vraiment dire que tout a évolué à bord, y compris le volume de chargement. Si le coffre avant mesure toujours 88 l, celui situé à l’arrière peut désormais embarquer jusqu’à 594 l pour un total de 682 l, soit 33 l de mieux qu’auparavant.



Propulsion et Grande Autonomie, ou presque… 

Si ce facelift Highland a pratiquement tout amélioré à bord de la Model 3, il a en revanche fait purement et simplement disparaître la version Performance du catalogue. La berline électrique américaine n’est désormais plus disponible qu’en deux variantes : Propulsion et Grande Autonomie. Grâce à son unique moteur arrière, la première atteint 100 km/h en 6,1 s et revendique jusqu’à 513 km d’autonomie. En revanche, comme par le passé, elle doit se contenter d’une puissance de charge limitée à 170 kW. La version Grande Autonomie s’équipe d’un second moteur pour devenir 4 roues motrices et abattre le 0 à 100 km/h en 4,4 s. Elle profite également d’une plus grande batterie pour revendiquer un rayon d’action maximal de 629 km et même 678 km une fois montée sur les jantes de 18 pouces ! Sa puissance de charge augmente également pour atteindre 250 kW. De quoi regagner jusqu’à 282 km d’autonomie en seulement 15 minutes !

En réalité, pour atteindre de telles autonomies, il faut se trouver dans des conditions absolument parfaites. Au volant de la version propulsion, nous avons mesuré un minimum de 10,4 kWh/100 km en ville par une température extérieure d’une bonne dizaine de degrés. Et un maximum de 15,7 kWh/100 km sur autoroute par 7 degrés. Autrement dit, sachant que la batterie de la variante à un moteur mesure 60 kWh, il est préférable de tabler sur une centaine de kilomètre de moins qu’annoncé avant de devoir faire le plein. Heureusement, lorsque c’est le cas, il y a toujours un Superchargeur Tesla pas loin. Mais si les améliorations ne sont pas si conséquentes en termes d’autonomie, elles le sont dans bien d’autres domaines.

Plus confortable et toujours aussi dynamique 

Lors de la présentation de ce facelift Highland, Tesla promettait plus de confort, mais également une meilleure insonorisation à bord de sa Model 3. Eh bien le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est le cas ! La berline américaine est désormais équipée de double vitrage et ça s’entend. Ou plutôt ça ne s’entend plus, puisqu’on perçoit significativement moins de bruit de vent et de roulement à bord. Il en va de même pour la suspension qui gère beaucoup mieux les défauts et aspérités du bitume. Qu’on soit bien d’accord, la Model 3 Highland ne s’est certainement pas transformée en Rolls-Royce, Mercedes Classe S, BMW Série 7 ou encore Audi A8. Mais les progrès qu’a fait Tesla en termes de confort et d’insonorisation sont véritablement conséquent.

Heureusement, ce confort supplémentaire n’a absolument pas altéré les qualités dynamiques de la Model 3. Certes, sa direction n’est toujours pas communicative pour un sou, mais elle reste vive, précise et agréable à prendre en main. Les mouvements de caisse sont eux toujours parfaitement maitrisés malgré les 1,8 t de l’engin et les accélérations restent franches même à bord de la « simple » version propulsion. On peut désormais aussi bien se détendre que s’amuser à son volant. Du beau boulot, il faut le reconnaître.

Combien coûte la Tesla Model 3 Highland ?

Autre chose qui n’a pas changé malgré l’arrivée de ce facelift Highland, c’est son prix ! Malgré toutes ses nouveautés, la Tesla Model 3 propulsion est toujours affichée à partir de 45.970 € alors que la variante Grande Autonomie débute encore à partir de 53.970 € ! Et comme toujours tout est inclus de série : les sièges chauffants et désormais ventilés, le toit panoramique, l’éclairage intérieur, la conduite autonome…



Notre verdict

Les améliorations apportées par cette mise à jour Highland à la Tesla Model 3 sont pour le moins conséquentes. Mieux insonorisée, plus confortable, mieux équipée, mais élégamment mieux finie et équipée de matériaux de meilleure qualité, la berline américaine est aujourd’hui plus mature et plus alléchante que jamais ! Dommage que son autonomie ne progresse pas autant que tout le reste de ses composants. Cela dit, son rayon reste tout de même plus que conséquent pour son prix, sans oublier qu’elle profite d’un accès complet au réseau de Superchargeur de la marque…

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Tesla ? Choisissez parmi plus de 45.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Tesla maintenant ici :

Lire plus:

Vanhouche  Sébastien
À propos de l'auteur : Vanhouche Sébastien Sébastien a toujours été passionné par le monde de l’automobile, au sens large. Tout l’intéresse dans le domaine, des petits ancêtres à moteur thermique aux mastodontes électriques modernes! Il a cependant toujours eu un petit faible pour les véhicules véloces, mais discrets. Rien de tel qu'un break qui déborde de puissance pour se faire plaisir tout en passant inaperçu!
Photos ©: Sébastien Vanhouche.

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,8 /5 Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Le Skoda Karoq n'est plus tout jeune et n’est sans doute pas le plus branché de la famille Skoda. Cette force tranquille présente néanmoins de nombreux avantages...

3,8 /5 Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

La variante JCW du nouveau Mini Countryman est-elle toujours aussi fun malgré les dimensions plus imposantes que jamais de cette 3e génération du SUV « compact » ?

3,5 /5 Essai : KGM Tivoli, « nouveau nez »

Essai : KGM Tivoli, « nouveau nez »

SsangYong devient KGM. Pour marquer son nouveau départ, le Tivoli modernise son visage. Un nouveau nez suffisant pour relancer l’intérêt d’un modèle déjà « éculé » ?

3,9 /5 Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Après 8 ans de carrière, le Volkswagen Tiguan nous revient tout en rondeur, avec une technologie embarquée améliorée et une majorité de motorisations hybrides.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km
53 990 €
2019
105 433 km

Diesel, Automatique

36 785 €
2020
29 990 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km