Essais

Essai : Volvo XC90, praticité intemporelle

Le XC90 mérite-t-il toujours qu’on s’y intéresse alors que l’EX90 100 % électrique pointera prochainement le bout de son nez ? La réponse au volant de la variante T8 hybride rechargeable.

  • Vanhouche  Sébastien Vanhouche Sébastien
  • 23 octobre 2023
  • Volvo
3,6
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 3,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,5
    Sécurité
  • 3,0
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • 7 vraies places 
  • Modularité 
  • Style scandinave intemporel 
  • Confort 
  • Cher
  • Consommation 100 % thermique 
  • Plus que 2 moteurs essence à 4 cylindres… 

Savez-vous que le Volvo XC90 entrera bientôt dans sa 9e année d’existence ? Force est de reconnaître que l’imposant SUV scandinave n’a pratiquement pas pris une ride. D’accord, malgré ses 4,95 m de long, 2,01 m de large et 1,78 m de haut, personne ne se retourne sur son passage, mais il est également difficile de croire qu’il soufflera bientôt ses 10 bougies ! Enfin, s’il est encore commercialisé d’ici-là. Très légèrement mis à jour pour ce millésime 2023, le XC90 ne sera malheureusement pas renouvelé pour une troisième génération. Il laissera plutôt sa place à l’EX90 100 % électrique avec qui il va d’ailleurs coexister un temps avant de disparaître. 



Google à la rescousse du Volvo XC90 ! 

À l’intérieur en revanche, les années commencent tout doucement à se faire sentir. Malgré qu’il ait été lancé en 2015, le poste de conduite du XC90 est aujourd’hui équipé d’un combiné d’instruments digital de 12 pouces épaulé en option par un affichage tête haute. Cela dit, tous deux ne sont pas des plus personnalisables ce qui donne un premier indice de l’âge du SUV scandinave. Mais ce qui le trahit véritablement, c'est son écran central vertical de seulement 9 pouces dont le système d’infodivertissement n’est ni le plus récent, ni le plus sexy du marché. Il reste cependant suffisamment réactif et plus ou moins facile d’utilisation malgré des boutons parfois un peu petits. Autre indice de son ancienneté : Apple CarPlay qui n’est disponible que via un fil. 



Malgré tout, le système d’infodivertissement du XC90 reste on ne peut plus compétent grâce à l’ajout récent de Google ! Non content d’offrir le meilleur assistant vocal, il est également possible de profiter d’applications comme Spotify ou YouTube via le Google Play Store. Et puis il est également équipé du meilleur système de navigation du marché : Google Maps. À titre informatif, le XC90 est l’une des (très) rares voitures dans laquelle nous n’avons même pas chercher à répliquer notre smartphone. Ok Google, bien joué. Mais voyager à bord du XC90 ne se limite pas à jouer avec son système d’infodivertissement. On profite également de finitions et de matériaux d’une qualité exemplaire ainsi que de sièges très confortables. 

De la modularité et 7 vraies places 

Grâce à son empattement de 2,98 m, on ne manque pas non plus de place à bord du XC90 et ce où que l’on soit installé. Les passagers de la seconde rangée profitent même de 3 sièges capables de coulisser et d’incliner leur dossier individuellement. Si l’assise centrale est effectivement plus étroite que les autres, elle compense ce bémol grâce à un réhausseur intégré. Et n’oublions pas que le XC90 est un véhicule disposant de série de 7 vraies places ! Son coffre évolue quant à lui de 680 litres en configuration 5 places à 1.856 litres une fois toutes les assises rabattues. Et lorsque tous les sièges sont relevés, on peut encore compter sur un peu plus de 300 litres de coffre. Trois volumes amputés de seulement 40 litres dans la version PHEV. Bref, le XC90 est un excellent véhicule familial ! 



4 cylindres essence à hybridation légère ou rechargeable

Volvo ayant récemment arrêté purement et simplement la vente de voitures diesel, le XC90 n’est plus disponible qu’en deux motorisations. La première est un 4 cylindres essence à hybridation légère de 2 litres qui développe 184 kW (250 ch) et 350 Nm de couple. Une puissance suffisante pour envoyer les 2.105 kg du SUV suédois jusqu’à 100 km/h en 7,7 s tout en affichant une consommation moyenne évoluant entre 8,7 et 9,6 l/100 km. 

La seconde est également un 4 cylindres essence de 2 litres, mais hybride rechargeable cette fois. Une motorisation qui affiche un total de 335 kW (455 ch) et 709 Nm de couple et qui permet au XC90 d’atteindre 100 km/h en 5,4 s malgré les 192 kg supplémentaires de sa batterie. Cette dernière mesure 18,8 kWh dont 14,7 sont réellement utilisables pour parcourir 66 km en tout électrique selon Volvo. Et le constructeur suédois n’est pas loin de la réalité puisque nous avons atteint 61 km avant de tomber à court d’ions. Pas mal. Après quoi, nous avons consommé 7,7 l/100 km sur un parcours varié, mais en restant doux avec l’accélérateur. Et pour refaire le plein de la batterie, un peu plus de 3h sont nécessaires via le chargeur embarqué de 6,4 kW. 

Plaisant dans la détente et le relâchement 

Dans la situation hypothétique où l’on se retrouverait au pied d’un col de montagne et que l’on devait arriver le plus vite possible au sommet, on ne prendrait certainement pas le volant d’un Volvo XC90. En revanche, si l’on devait enchainer confortablement et calmement les kilomètres en ligne droite, le SUV scandinave serait un excellent choix. Une fois en mouvement, sa suspension pneumatique gomme les défauts et aspérités du bitume pour que tous les occupants puissent se détendre et se relâcher dans un habitacle bien insonorisé. Oui, même le conducteur qui peut profiter d’une bonne assistance à la conduite de niveau 2 bien que cette dernière ne permette pas de changer de voie en enclenchant le clignotant comme certains concurrents. Notre motorisation PHEV va même encore un peu plus loin. Elle peut d’abord compter sur sa conduite 100 % électrique on ne peut plus silencieuse, mais également sur un vrai mode une pédale très agréable en milieu urbain. 

Si le XC90 est un véhicule confortable qui s’apprécie tout particulièrement lorsqu’on a le temps de voyager, il n’est pas chaotique pour autant si l’on est une fois pressé à son volant. Sa direction légère n’est certes ni vive, ni communicative, mais son train avant n’est pas sous vireur pour autant. Les mouvements de caisse sont également bien contrôlés pour un SUV de plus de 2 tonnes. Bref, même en étant pressé, le XC90 ne finit pas dans le fossé au premier virage venu. Mais, à choisir, on préfère tout de même partir quelques minutes à l’avance afin de profiter davantage du trajet. 



Combien coûte le Volvo XC90 ? 

En Belgique, le Volvo XC90 débute à partir de 79.240 € en motorisation essence B5. La variante hybride rechargeable T8 est quant à elle disponible à partir de 91.440 €. Notre véhicule d’essai équipé de cette motorisation PHEV, de la finition haut de gamme « Ultimate » et encore de quelques options supplémentaires est finalement affiché à 114.760 € ! Voilà qui est cher, très cher même, et ce peu importe le niveau de finition ou la motorisation pour laquelle on opte. Cela dit, c’est toujours moins cher qu’un Volvo EX90… 

Notre verdict

Le Volvo XC90 est-il toujours intéressant malgré l’arrivée imminente de l’EX90 aux côtés duquel il devrait tout de même coexister un temps ? Oh que oui ! Le SUV suédois est un excellent véhicule premium et familial au style intemporel pour ceux qui recherchent confort, praticité et modularité tout en étant guidé par Google. Il s’agit également d’une excellente alternative pour ceux qui ne souhaitent pas patienter jusqu’à l’arrivée de l’EX90 (qui se fait d’ailleurs attendre), mais aussi pour ceux qui ne souhaitent pas encore passer au 100 % électrique. 

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez un Volvo XC90 ? Choisissez parmi plus de 45.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Volvo XC90 maintenant ici :

Lire plus:

Vanhouche  Sébastien
À propos de l'auteur : Vanhouche Sébastien Sébastien a toujours été passionné par le monde de l’automobile, au sens large. Tout l’intéresse dans le domaine, des petits ancêtres à moteur thermique aux mastodontes électriques modernes! Il a cependant toujours eu un petit faible pour les véhicules véloces, mais discrets. Rien de tel qu'un break qui déborde de puissance pour se faire plaisir tout en passant inaperçu!

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,8 /5 Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Le Skoda Karoq n'est plus tout jeune et n’est sans doute pas le plus branché de la famille Skoda. Cette force tranquille présente néanmoins de nombreux avantages...

3,9 /5 Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Après 8 ans de carrière, le Volkswagen Tiguan nous revient tout en rondeur, avec une technologie embarquée améliorée et une majorité de motorisations hybrides.

3,5 /5 Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

Fini le petit SUV premium, le BMW X2 est désormais devenu la version coupée du SUV X1. Mais est-il également devenu plus alléchant ? La réponse au volant de sa dérivée 100 % électrique iX2.

3,8 /5 Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

La variante JCW du nouveau Mini Countryman est-elle toujours aussi fun malgré les dimensions plus imposantes que jamais de cette 3e génération du SUV « compact » ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Automatique

27 547 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km
52 990 €
2019
105 433 km