Gloire du passé : Mercedes 190 SL, tout ce qui brille n’est pas d’or

C’est sans doute grâce au marché américain que les plus belles voitures ont vu le jour. En effet, c’est pour ce marché que Mercedes décida de produire la somptueuse 300 SL… mais aussi sa petite sœur moins connue, mais plus répandue : la 190 SL.

  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 14 décembre 2018

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Max Hoffman avait des arguments pour convaincre ! Importateur de voitures européennes de luxe aux Etats-Unis, il connaissait son marché sur le bout des doigts et disposait d’un gros portefeuille de clients fortunés. Au début des années 50, il n’a pas eu trop de mal à convaincre Mercedes de mettre en production sa dernière voiture de course, la 300 SL. Auréolée de sa victoire à la Carrera Panamericana, la voiture de série rencontra effectivement un succès certain ! Mais l’histoire n’allait pas s’arrêter à cette seule légende sur roues…

Une SL « light »

En effet, rapidement germe l’idée de commercialiser une voiture plus facile au quotidien et plus abordable que la dispendieuse 300 SL. Mercedes est enthousiaste à cette idée et développe une version « bon marché » de celle-ci. Pour faire vite et bon marché, la 190 SL se dispense de l’onéreux châssis tubulaire et du complexe moteur 6 cylindres à injection directe de sa grande sœur. En lieu et place, elle repose sur une plateforme dérivée de la berline 180 et embarque un moteur 4 cylindres de 1,9 litre, lui aussi repris de la grande série, mais quelque peu musclé avec deux carburateurs double corps qui lui permettent de développer 105 chevaux.

Succès commercial immédiat !

Présentée en 1955, la voiture a immédiatement reçu un accueil chaleureux du public américain ! Il faut dire que ses courbes avantageuses font directement penser à la 300 SL, que sa finition est au meilleur niveau et qu’elle est nettement moins chère. Sur le Vieux Continent, en revanche, c’est une autre histoire : même tarifiée à une fraction du prix de la 300 SL, la 190 SL reste trop chère pour un public se remettant douloureusement de la Seconde Guerre mondiale. Sur la route, la 190 SL est une bonne fille, facile à prendre en main et relativement performante, mais elle n’offre ni l’agrément, ni l’ambiance de ses concurrentes britanniques… Nettement plus « artisanales » et fragiles, il est vrai !

Aujourd’hui

Une ligne ravageuse, un côté « mini 300 SL » qui permet d’accéder au mythe sans en payer le prix ou l’entretien, et un réseau de spécialistes extrêmement large comptant d’ailleurs le constructeur lui-même : tout ceci explique la valeur très élevée du modèle sur le marché des véhicules de collection, avec la plupart des voitures vendues entre 90.000 et 120.000 €. Si environ 80 % de la production a été exportée aux Etats-Unis, de nombreux exemplaires furent importés en Europe ces dernières années. A l’usage, la Mercedes est facile à vivre, à l’exception de ses carburateurs Solex difficiles à régler. Ils sont d’ailleurs régulièrement remplacés par des Weber.

Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois
À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Focus sur la nouvelle Jeep Avenger 4xe

Focus sur la nouvelle Jeep Avenger 4xe

Au programme : une transmission intégrale combinée à la technologie Mild-Hybrid 48 V.

MG3 : la citadine hybride plus…

MG3 : la citadine hybride plus…

La MG3 affiche un nouveau look et sera désormais commercialisée dans toute l’Europe avec une motorisation hybride de 143 kW (194 ch) et 425 Nm, mais pas uniquement…  

Fiat : 4 nouveaux modèles d'ici 2027

Fiat : 4 nouveaux modèles d'ici 2027

Fiat prépare une grande offensive de nouveaux modèles ! Pour nous faire patienter, la marque nous donne déjà un petit aperçu avec ces 5 concept-cars, reprenant tous, d’une manière ou d’une autre, l’ADN de la Panda.

Voici la voiture de l’année 2024 !

Voici la voiture de l’année 2024 !

Le Renault Scénic E-Tech s’est imposé face aux BYD Seal, BMW Série 5, Kia EV9, Peugeot (e-)3008, Toyota C-HR et Volvo EX30.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

23 748 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Essence, Automatique

27 547 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Diesel, Automatique

36 785 €
2020
29 990 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km
53 990 €
2019
105 433 km