Lorsqu’il s’agit de renouveler un modèle, Audi est plutôt subtil avec les retouches esthétiques… Mais on vous rassure, cela ne veut pas dire que les dessous restent inchangés ! Bien au contraire…

Francois Piette
04-01-17 18:05:00

Esthétiquement parlant, la nouvelle A5 ressemble très fort à… la précédente A5 ! Ce qui est un compliment pour cette dernière car elle fût lancée en 2007. Dix ans plus tard, le dessin est retouché avec délicatesse : quelques traits anguleux modernisent l’ensemble alors que la calandre devient plus menaçante que jamais. Mais dans l’ensemble, nous retrouvons les mêmes proportions…

Une nuance de taille !

Cela ne saute pas immédiatement aux yeux, mais reposant sur une nouvelle plateforme, cette mouture-ci est plus longue d’environ 5 cm que la précédente. Cela signifie une longueur hors tout de 4,67 mètres, mais surtout, un habitacle plus généreux pour les occupants et un coffre plus vaste pour les bagages. Dans ce dernier cas, le volume grimpe de 10 litres et promet 465 litres d’espace de chargement. Et pour parfaire le constat, Audi rajoute une banquette arrière rabattable et formant un plancher plat, ainsi qu’une malle de coffre pouvant s’ouvrir automatiquement depuis un mouvement de pied sous le pare-chocs arrière.

Habitabilité

Dans l’habitacle, l’habitabilité progresse donc quelque peu. Soyons honnêtes : il s’agit d’un coupé et il serait indécent d’inviter votre belle-mère à s’installer aux places arrière. A ces places, l’habitabilité est correcte pour des gabarits inférieurs à 1m75, mais surtout, l’accessibilité est forcément un rien acrobatique. Après tout, on n’achète pas un coupé pour jouer les transporteurs de troupe ! A l’avant, l’espace est royal !

Finition au meilleur niveau

La spécialité Audi, c’est la finition. Et de fait, cette A5 ne déçoit absolument pas : matériaux de très belle facture, impression de robustesse, ajustements parfaits et présentation moderne et technologique, à défaut d’être guillerette. L’instrumentation peut être entièrement digitale en option (Virtual Cockpit), mais notre modèle 2.0 TDI en était dépourvue et s’en remettait donc à de classique aiguilles. Et honnêtement, le « cockpit virtuel » ne nous a pas manqué.

Multimédia

L’écran multimédia posé sur la planche de bord se commande vocalement, via le pavé tactile ou via une molette. Dans tous les cas, la fluidité est irréprochable et l’ensemble se montre assez intuitif. Bien entendu, le système dispose de toutes les dernières évolutions en date, en ce compris la connexion Internet, Apple Car Play, Android Auto et même… Apple TV pour ceux qui ne veulent plus quitter leur voiture !

Moteurs

Audi propose lors de ce lancement une gamme composée de deux diesels (2.0 TDI 190 ch et 3.0 TDI de 218 ch) et autant de moteurs essence (2.0 TFSI de 190 ou 252 ch). Parce que nous jouons les prolongations des périodes de fête, ce n’est pas une, mais bien deux motorisations que nous vous proposons à l’essai !

Commençons par le 2.0 TDI, accouplé dans notre cas, à la boîte S-Tronic automatique à 7 rapports. Les 190 chevaux et surtout, le couple de 400 Nm assurent des prestations de premier plan. Des prestations quasi sportives à en juger le chrono : 238 km/h et 7,7 secondes au 0 à 100 km/h. Remarquablement assourdi, ce moteur évite également les vibrations et autres nuisances.

Face à ce très beau constat, qu’est-ce que le V6 3.0 TDI peut-il rajouter ? Pas grand-chose, à vrai dire. Sur le papier, il annonce 218 ch et un 0 à 100 km/h en 6,2 secondes. Mais son couple de 400 Nm est identique au 2.0 TDI : honnêtement, il ne semble donc pas beaucoup plus hargneux que son frère à 4 cylindres. Mais il a tout de même un atout pour lui : une douceur, une onctuosité et un silence de fonctionnement qu’aucun 4 cylindres, aussi assourdi soit-il, ne pourra jamais concurrencer. Il s’agit d’ailleurs, de l’un des V6 diesels les plus « crémeux » du marché.

Comportement

Notre version 2.0 TDI envoyait sa cavalerie sur les roues avant. Bon à savoir : une version Quattro associée à ce moteur est également disponible. Mais cela ne nous semble pas nécessaire : le comportement est sain et sécurisant en toutes circonstances. La direction est agréablement précise et permet de commander un train avant plus tranchant qu’auparavant. Notre 3.0 TDI Quattro, avec ses 4 roues motrices, rajoute évidemment en efficacité et en sécurité, avec une adhérence parfaite dans toutes les circonstances.

Confort

Superbement insonorisée, les A5 se profilent vraiment comme d’excellents vaisseaux pour avaler les kilomètres. Ce qui est d’autant plus vrai que la suspension se montre tolérante et préserve les occupants des cahots. Un meilleur point encore : les sièges sont excellents et maintiennent idéalement le corps.

Budget

Avec sa palette de motorisations élitiste démarrant à 190 chevaux, l’A5 coupé n’est pas exactement une voiture populaire… Les tarifs démarrent à 39.990 € (2.0 TDI, boîte mécanique) et culminent à 51.250 € pour la version 3.0 TDI Quattro S-Tronic. A ce prix-là, hélas, la dotation de série se révèle encore un peu pingre. Audi réclame en effet des suppléments pour des rangements (oui, oui), les capteurs de parking, l’ordinateur de bord en couleur (296,45 € !), l’assistance au démarrage (96,80 €), le régulateur de vitesse (356,95 €)…

Consommation

A la pompe, Audi n’annonce une différence que de 0,5 litre entre le 2.0 TDI et le 3.0 TDI. Annoncé à 4,2 l/100 km, le premier des deux n’aura consommé que 5,6 l/100 km de moyenne. Un beau résultat, réalisé sur axes rapides il est vrai. Le V6, quant à lui, nous aura bluffés avec une moyenne de 6,4 l/100 km. Pour un moteur à 6 cylindres, c’est un exploit ! D’autant que sur autoroute, il est parfaitement possible de descendre sous la barre des 6 l/100 km.

Conclusion

D’accord, il est difficile de déceler une âme de révolutionnaire dans ce modèle. Mais en peaufinant absolument tous les domaines, Audi a rendu à cette A5 toute l’aura qu’elle dégageait en 2007, lors de la présentation du premier modèle. Ni plus, ni moins. Voilà donc une voiture intelligente, sensiblement plus haut de gamme que jadis, dynamique et confortable qui saura convaincre ceux qui recherchent un modèle stylé et de qualité pour les trajets du quotidien. Bien vu Audi, mais cela devait-il forcément passer par des tarifs dissuasifs ?

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.