Salon Auto Bruxelles 2017
  • Nissan Micra : Changement de cap !
  • Nissan Micra : Changement de cap !

    nissan micra
    nissan micra
    nissan micra
    nissan micra
    nissan micra
    nissan micra
    nissan micra

    Arrivée à sa cinquième génération, la Nissan Micra en profite pour changer radicalement d’enveloppe ! C’en est fini de la bouboule souriante, place aujourd’hui à une voiture nettement plus dynamique. La voie du succès ?
      • Comportement dynamique
      • Confort/Insonorisation
      • Equipement/Technologie embarquée
      • dCi souple et rond
      • Style réussi
      • Habitabilité arrière
      • Boîte à 5 rapports only (boîte auto pour plus tard)
      • Détails de finition
      • Evolution à basse vitesse un peu délicate (TCe90)

    Ce changement de philosophie, Nissan le doit à… nous, Européens. En effet, le Vieux Continent absorbe environ 45 % des voitures du segment B et Nissan a dès lors trouvé logique de concocter une Micra qui séduira d’abord, son plus gros marché. Et les Européens, en indécrottables clients difficiles qu’ils sont, exigent de la qualité, de la connectivité et du dynamisme. Voilà pourquoi la précédente Micra n’a pas connu le succès chez nous et surtout, voilà la raison d’être de cette nouvelle venue !

    Cours de stretching

    Destinée à l’Europe, la nouvelle Micra peut prendre quelques libertés avec ses dimensions. Ainsi, elle est plus grande aujourd’hui que jamais auparavant. S’étalant sur 4 mètres de long, la nouvelle venue affiche un style rompant radicalement avec les modèles précédents : c’en est fini des arrondis, place aux traits plus anguleux, plus musclés et évoquant une certaine sportivité !

    Bienvenue à bord

    Dessinée en Europe pour l’Europe, la production de la petite Japonaise se voit donc ramenée sur le Vieux Continent : la Micra n’est plus assemblée en Inde, mais en France ! Voilà qui paraît prometteur pour le bond en qualité et c’est effectivement le cas : la planche de bord est digne du segment supérieur, avec des plastiques moussés, des inserts contrastés et des surpiqûres du plus bel effet. Le tout paraît moderne et chaleureux. Dommage toutefois que Nissan se soit surtout concentré sur les éléments centraux, car les plastiques fort « cheap » des panneaux de porte contrastent avec le reste.

    De la place pour quatre ?

    Si la Micra a grandi, cela ne se ressent pas immédiatement dans l’habitacle. Certes, l’espace destiné aux passagers avant est largement suffisant et le coffre affiche un généreux volume de 300 litres extensible par une banquette rabattable en 1/3 – 2/3 (sans former de plancher plat, toutefois), mais l’habitabilité arrière reste fort étriquée. A ce niveau, la Nippone semble hélas plus taillée pour les gabarits sevrés aux sushis qu’à ceux imbibés de steaks T-Bone ! Tant la garde aux jambes que la garde au toit sont insuffisantes. Dommage : c’est là le plus gros grief de ce nouveau modèle.

    Equipement de première classe

    Revenons à l’avant : la Micra se met à jour d’un point de vue technologique et embarque un système multimédia dernier cri, supportant notamment l’interface Apple CarPlay. Rajoutons à cela la vision 360 degrés pour des créneaux faciles, l’alerte de collision et de changement de voie et même, pour les mélomanes avertis, une très belle stéréo Bose dotée d’haut-parleurs intégrés aux appuie-tête. Joli !

    Moteurs

    Avant de partir faire un tour, découvrons avec vous les mécaniques. Nissan propose dans un premier temps, trois motorisations : deux essence (1.0 atmosphérique de 73 ch et 0.9 TCe turbo de 90 ch) et un diesel (1.5 dCi de 90 chevaux). Si tous ces moteurs sont, lors du lancement, uniquement proposés avec une boîte manuelle à 5 rapports, Nissan annonce déjà l’arrivée d’une boîte automatique. Nous supposons également que d’autres motorisations suivront.

    A l’usage, le moteur TCe fait preuve d’un certain allant, surtout si vous le poussez au-delà des 3.000 tr/min, auquel cas il s’exprime d’une voix rauque frétillante et pas désagréable. Un moteur qui n’a pas l’onctuosité du petit tricylindre Ford Ecoboost, mais qui fait honnêtement son boulot. Dommage toutefois que sa gestion ne le rende pas plus doux à basse vitesse et que la boîte ne compte que cinq rapports, ce qui implique un étagement qui ne fait pas honneur aux capacités du petit moulin.

    Le diesel, pour sa part, nous aura surtout impressionnés par sa… discrétion ! Un silence de fonctionnement qui ne rime pas avec un caractère absent : rond et disponible à bas régimes, il adore flâner entre 2.000 et 2.500 tr/min. Au-delà de 3.000 tr/min, en revanche, il se fait tirer l’oreille et réclame le rapport suivant.

    On ne nous a pas mentis !

    Nombreux sont les constructeurs à nous promettre une voiture dynamique qui, dans les faits, se révèle plutôt banale sur ce point. Aucune déception ici : la Micra affiche un comportement routier au meilleur niveau ! Très agile et équilibrée, la Japonaise se régale des changements de direction, vire bien à plat et fait preuve d’une efficacité bluffante dans les virages. Cerise sur le gâteau : outre une stabilité de roc, son amortissement ne fait jamais preuve d’inconfort. Avec un tel châssis, on se dit que la petite puce mériterait bien une sportive version Nismo, histoire d’exploiter au mieux son potentiel. Nissan avoue explorer cette piste, sans avoir pris de décision.

    Budget

    Nissan affiche sa nouvelle Micra à partir de 13.990 € en essence. Pas moins de cinq niveaux de finitions sont proposés pour les particuliers, mais contrairement à ce que propose la majorité des voitures japonaises, ce modèle-ci peut être largement personnalisé via une grande palette d’options comprenant de nombreux packs. Merci la production en France ! Pour info, le modèle haut-de-gamme, la dCi90 en finition Tekna, est affiché à 20.690 €.

    Conclusion

    En devenant européenne, la Micra nous séduit plus que jamais. Certes, on ne la reconnaît plus du tout, mais cette révolution a du bon : cessons de la considérer pour ce qu’elle fût et apprécions-la pour ce qu’elle est. A savoir, une petite voiture compacte, pleine de vie, technologiquement aboutie et proposant un très bel agrément de conduite. Un cocktail savoureux qui ne pêche finalement que sur un seul point : l’habitabilité arrière.

    “Visitez

    Texte :

    Donnez votre avis!

    Actualités et essais