Home
  • Leasing
  • Leasing

    Le Leasing, de quoi s’agit-il au juste ?

    Très répandu dans notre pays, le leasing est devenu une règle pour bien des sociétés. 
    Mais de quoi s’agit-il au juste ?

    Tout d’abord, il faut savoir que le leasing est une forme de financement faisant la différence entre la propriété du bien et l’utilisation de ce dernier. Il peut s’agir d’un bien meuble ou immeuble. Dans un contrat de leasing, trois parties sont concernées : l’emprunteur, la société de leasing ainsi que la société qui fournit le bien.

    Concernant la société de leasing, trois cas de figure sont possibles : il peut s’agir d’une banque, d’une société indépendante, voire du constructeur même. Il n’existe pas de règle absolue pour savoir si une solution est meilleure qu’une autre. Tout dépend de l’utilisation qui sera faite du bien. Autant donc se renseigner auprès des trois partenaires probables et d’en déterminer la meilleure offre.

    Les deux principales formules de leasing

    On distingue deux formules de leasing : le leasing opérationnel et le leasing financier.

    Le leasing opérationnel

    Ce dernier se prête davantage à quiconque souhaite uniquement utiliser son bien, sans en envisager l’acquisition. Dans ce cas, plusieurs services sont couramment offerts et permettent, notamment, de souscrire à un montant mensuel qui couvre les frais d’entretien, d’assurances et autres. Un procédé qui permet de ne se soucier que de la simple utilisation du véhicule et du carburant nécessaire !

    Le leasing financier

    Celui-ci relève d’une autre optique. En effet, ce dernier s’assimile davantage à un financement du véhicule. Dans ce cas-ci, l’utilisateur compte, à terme, se rendre propriétaire du véhicule. Généralement, une fois le véhicule arrivé au terme de son leasing, il peut être acheté à bon compte. Bien entendu, l’achat n’est aucunement obligatoire.

    Le leasing, combien ça coûte ?

    Plusieurs facteurs entrent en compte lorsqu’il s’agit de déterminer le montant de la location du leasing.

    Bien entendu, le prix d’achat a son importance, mais également la valeur résiduelle. Késako ? La valeur résiduelle est la valeur de revente estimée d’un bien. Sur base de plusieurs facteurs (type de carburant, modèle recherché ou non, indice de fiabilité, teinte…), la société de leasing estime donc le prix auquel le véhicule sera affiché lorsqu’il arrivera en fin de bail.

    Le coût de revient kilométrique est également d’une grande importance ! Ainsi, les frais de garage, la fréquence des entretiens, le prix des pneus ainsi que la consommation sont prises en compte. Voilà qui explique quelques phénomènes qui apparaissent étranges de prime abord, comme un véhicule plus cher à l’achat, mais dont les mensualité de leasing sont inférieures à un modèle moins onéreux sur catalogue !