Ce sont les spécialistes du centre allemand de Rüsselsheim qui seront chargés de développer la future famille de moteurs à essence pour l’ensemble des marques du groupe PSA. Une famille destinée à être « électrifiée » et attendue pour 2022.

Jean-François Christiaens
14/06/2018

Le centre technique de Rüsselsheim aura la responsabilité du développement de la prochaine génération de moteurs à essence dits à haut rendement pour toutes les marques du groupe PSA nous apprend Opel. Des moteurs attendus donc sous le capot des futurs Peugeot, Citroën, DS Automobiles, Opel et Vauxhaull.

Hybridation

Une nouvelle génération de quatre-cylindres à essence optimisée pour fonctionner en combinaison avec des moteurs électriques afin d’être exploitée au sein de groupes motopropulseur hybrides. D’après les premières informations publiées à son sujet, cette future famille devrait arriver sur le marché en 2022.

Amérique du Nord !

On épinglera également qu’Opel précise dans son communiqué que ces futurs moteurs sont destinés à évoluer tant sur le Vieux-Continent qu’en Chine mais également… en Amérique du Nord. Ce qui confirme l’intérêt grandissant pour le groupe PSA de préparer son retour aussi de l’autre côté de l’Atlantique !

1.6l en alu

Concrètement, les ingénieurs d’Opel développeront cette future génération de moteurs à essence sur base des blocs quatre cylindres actuels, tout en aluminium, 1.6l PureTech de PSA. « Les blocs profiteront des toutes dernières technologies comme l’injection directe, la suralimentation et le calage variable des soupapes » précise Opel. Avant d’ajouter que « les moteurs se montreront extrêmement efficients et offriront de faibles valeurs de consommation et d’émissions de CO2 ».

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.