L’Audi e-tron voit son autonomie augmentée !

Grâce à quelques ajustements sur le hardware et le software, les modèles de la famille Audi e-tron profitent d’une autonomie un peu plus généreuse.

  • Troubleyn  Bert Troubleyn Bert
  • 28 novembre 2019
  • Électrique
  • 1 252 vues

Lors du lancement de son e-tron Sportback, Audi s’est penché sur la motorisation et a découvert qu'il était possible d’encore peaufiner les réglages. Grâce aux modifications apportées au hardware et aux logiciels, l’autonomie (normes WLTP) augmente d'environ 25 kilomètres. Ainsi, l'e-tron 55 quattro atteint désormais 436 kilomètres selon ce cycle de mesure assez réaliste. La plus grande amélioration concerne la collaboration entre les deux moteurs électriques.

L'e-tron utilise des moteurs asynchrones : contrairement à un moteur synchrone, le champ magnétique du moteur peut être complètement coupé. En conséquence, le moteur offre peu de résistance. Jusqu'à présent, l'e-tron utilisait toujours une partie du champ magnétique au niveau de son moteur avant, même lorsque seul le moteur arrière était utilisé pour l'entraînement. Ce n’est plus le cas avec cette mise à jour.

Freins

De plus, les freins ont également été revus. Lorsque vous freinez puis relâchez la pédale, il faut un certain temps pour que les plaquettes se détachent complètement des disques. C'est ce qu'on appelle le couple résiduel, ce qui entraîne une légère augmentation de la consommation. Audi a adapté son système de freinage pour que ce couple résiduel puisse être considérablement réduit.

Enfin, la gestion de la température du groupe motopropulseur et la fonction de régénération ont également été améliorées. Ces changements sont d’application sur tous les e-tron qui sortent de la chaîne de production, mais ils ne peuvent être adaptés aux voitures qui ont déjà été produites. Une bonne nouvelle : le prix du SUV électrique ne change pas.

Lire plus:

Troubleyn  Bert
À propos de l'auteur : Troubleyn Bert La passion de Bert Troubleyn pour les voitures lui vient de sa mère. Il est particulièrement passionné par l'innovation technologique et les véritables évolutions qui se cachent derrière les effets d'annonce.
Cela se traduit par un garage où se tiennent une voiture électrique contemporaine et une BMW Série 8 de 1992.

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Volkswagen a écouté ses clients pour mettre à jour l'ID.3 !

Volkswagen a écouté ses clients pour mettre à jour l'ID.3 !

Le facelift de la compacte électrique est attendu pour le printemps 2023.

Airbus et Renault s’unissent pour concevoir les batteries de demain

Airbus et Renault s’unissent pour concevoir les batteries de demain

Objectif : parvenir à stocker plus d’énergie tout en réduisant la masse des batteries.

Opel Rocks e-xtreme : vraiment… extrême !

Opel Rocks e-xtreme : vraiment… extrême !

C’est à un concours de design que l’on doit ce nouveau look pour le cousin germain de la Citroën Ami. Et Opel compte bien le construire...

Youngtimers : la cote des BMW « M » des années 80 et 90 explose-t-elle ?

Youngtimers : la cote des BMW « M » des années 80 et 90 explose-t-elle ?

Les valeurs atteintes par certaines BMW lors d’une récente vente aux enchères ont de quoi donner le tournis !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

34 950 €
2021
4 km

Essence, Automatique

40 950 €
2021
4 km

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Automatique

25 961 €
2021
10 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Essence, Automatique

37 990 €
2021
20 000 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Diesel, Automatique

43 985 €
2020
29 840 km