Progressivement, Audi dévoile de plus en plus de détails à propos de son SUV électrique e-tron. Maintenant, on apprend notamment que le SUV possède une « botte secrète », sous sa pédale de frein, pour aller le plus loin possible avec une seule charge !

Jean-François Christiaens
08/08/2018

La présentation officielle du SUV e-tron d’Audi se rapproche et la campagne marketing autour de ce lancement important pour la marque allemande continue de battre son plein ! Après nous avoir dévoilé son inédit système de rétroviseurs latéraux remplacés par des caméras, Audi livre maintenant quelques détails à propos de son système de freinage. Enfin plutôt du « concept de récupération de l’énergie le plus innovant par rapport à la concurrence » pour reprendre les termes exacts de la maison allemande ! Un système qui permet de gagner jusqu’à 30% d’autonomie par recharge.

70% de sa puissance

Concrètement, cela signifie qu’avec ce système de freinage régénératif, le SUV e-tron peut récupérer jusqu’à 300 Nm de couple et 220 kW de puissance électrique lors des ralentissements. Soit plus de 70% de sa puissance de fonctionnement. Un niveau record pour un modèle électrique. Jusqu’à 0,3 g, l’Audi e-tron récupère l’énergie seulement par ses moteurs électriques, donc sans intervention des freins conventionnels. Ceci représente plus de 90 % de toutes les décélérations précise Audi. Par conséquent, l’énergie est renvoyée dans la batterie lors de presque tous les freinages classiques, ce qui permet de « conduire à une seule pédale » dans la pratique. Pour moduler efficacement le système, le conducteur pourra néanmoins jongler entre trois niveaux de régénération via les palettes fixées derrière le volant.

Pédale découplée

Mais ce qui rend le système retenu par Audi différent de celui que l’on retrouve sur les modèles électriques actuels proposés sur le marché, c’est que sa pédale de frein est découplée du système hydraulique classique. Concrètement, lorsque le conducteur ralentit avec la pédale de frein de plus de 0,3 g le système dit « d’activation électrohydraulique » entre en service. Selon la situation, le système de contrôle des freins détermine alors pour chaque essieu si le véhicule ralentira via le moteur électrique, les freins des roues ou par les deux à la fois. Ce qui permet à l’e-tron d’également récupérer de l’énergie cinétique à destination de ses batteries lors des freinages plus appuyés.

Show à l’américaine !

Dans les situations les plus favorables, cela permet de récupérer un kilomètre d’autonomie… par kilomètre parcouru annonce Audi. Mais pour cela, il faut s’attaquer à la descente d’un col de montagne ! Comme celui de Pikes Peak, aux Etats-Unis, où Audi est allé démontrer le potentiel de cette technologie… en partant du sommet situé à 4.302 m d’altitude ! Ce qui ne risque pas d'arriver très souvent aux conducteurs belges...

Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Veuillez mettre à jour votre navigateur.
Vous utilisez une ancienne version de Safari et/ou iOS. Veuillez mettre à jour votre navigateur.