Les 5 secrets de la Peugeot 205

Souvenez-vous, c’était il n’y a pas si longtemps : on en voyait partout ! Sur ses 16 années de carrière, la Peugeot 205 a tout motorisé : de l’étudiant fauché à Bernadette Chirac, en passant par... les baguettes du boulanger et le grand champion Ari Vatanen ! Retour sur une surdouée, un « sacré numéro » à la carrière phénoménale...
  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 21 septembre 2020
  • Divers

Après les 5 secrets de la Citroën 2 CV, de la Fiat Nuova 500, de la Mini classique, de la VW Golf , de la Porsche 911 ,de la Ferrari 250 GTO , de la Mercedes 300 SL, de la Lamborghini Countach, du Range Rover, de la Renault 4 , de la Ferrari Testarossa , de la McLaren F1, de la Citroën DS, de la Jaguar Type E , de la Volkswagen Coccinelle, de la Willys MB et de la Citroën Traction, continuons notre petite série en nous penchant cette fois sur 5 « secrets » d’une autre icône automobile : la Peugeot 205 !

Les 5 secrets de la Peugeot 205

1. 4 ans de développement

Le premier prototype annonciateur remonte à... 1977 ! Baptisé M24, ce dernier préfigure dans les grandes lignes la 205. Il faut dire que la tâche est immense : Peugeot doit remplacer la 104 par un modèle qui va le sauver financièrement. Autant dire que le travail ne fut pas bâclé !

Les 5 secrets de la Peugeot 205

2. Elle sauva la marque

Au début des années 80, Peugeot se retrouve dans une situation financière délicate. Quelques experts pensent d’ailleurs que la marque ne se remettra jamais et que la mise en liquidation ne saurait tarder... Ultime espoir de la marque : la nouvelle 205, présentée en 1982. Et immédiatement, c’est un succès fou, bien au-delà des prévisions, la petite citadine devenant la voiture la plus vendue de France en 1984 et 1985. En 16 années de production, ce sont plus de 5,2 millions d’exemplaires qui furent produits. La 205 a sauvé Peugeot.

Les 5 secrets de la Peugeot 205

3. De la fourgonnette au monstre du Groupe B

Peugeot a décliné sa petite 205 en une impressionnante quantité de dérivés, qui vont de la fourgonnette au cabriolet, en passant par les versions à 3 et 5 portes. Du côté des sportives, la palette des variantes est également large, avec les XS, Rallye, GTI et Turbo 16 ! Cette dernière servit à l’homologation en groupe B d’un modèle de compétition (qui permit à Peugeot de rafler le titre de champion du monde des rallyes en 1985 et 1986 !) et différait complètement de la 205 de série : moteur central arrière, 200 chevaux et transmission intégrale ! Mais il s’agit encore d’une toute autre histoire...

Les 5 secrets de la Peugeot 205

4. Un diesel quasi sportif !

En 1983, les petites citadines sont encore à grande majorité animées par des moteurs essence. Peugeot se lance toutefois dans une voie assez peu fréquentée, celle du diesel ! Et là encore, c’est le succès. Il faut dire que le moteur mazouté est réussi, proposant des performances équivalentes à celles des moteurs essence, mais avec une consommation très réduite.

Les 5 secrets de la Peugeot 205

5. PTS

Il faut bien l’avouer, de la 205, on se souvient surtout de la version GTI. On devrait d’ailleurs utiliser le pluriel, tant la GTI se présente sous diverses formes : 1.6 l de 105 puis 115 ch, et 1.9 l de 130 puis 122 chevaux. Mais la plus recherchée, c’est celle dotée du kit PTS (Peugeot Talbot Sport). Ce kit permettait de faire grimper la puissance du 1.6 l à 125 chevaux, grâce à un travail portant essentiellement sur la culasse. Quant aux sportifs purs et durs, eux, ils ne jurent que par la version Rallye, aux 103 chevaux délivrés à près de 7.000 tr/min ! Nettement plus radicale et délicate à conduire et entretenir, cette version a connu une sacrée carrière en compétition...

Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois
À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
La nouvelle Toyota Land Cruiser en 5 points

La nouvelle Toyota Land Cruiser en 5 points

Les prix belges de la nouvelle Toyota Land Cruiser sont connus. L’occasion de revenir plus en détail sur la dernière génération de ce 4x4 mythique.

Quel avenir pour la Smart Fortwo ?

Quel avenir pour la Smart Fortwo ?

Le constructeur est à la recherche d’un partenaire industriel pour produire la prochaine génération de sa biplace électrique.

5 voitures méconnues pourvues d’un moteur V10

5 voitures méconnues pourvues d’un moteur V10

Il fut un temps où la consommation et les émissions de CO2 avaient peu d’importance…

Tout ce que vous devez savoir à propos de Lynk & Co

Tout ce que vous devez savoir à propos de Lynk & Co

Peut-être le savez-vous déjà, mais Lynk & Co, c’est bien plus qu’un simple constructeur automobile dont seul le SUV 01 est commercialisé en Europe…

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

21 500 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km
52 990 €
2019
105 433 km

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km