Renault : un futur électrique… mais aussi thermique !

La marque française cherche à renforcer l'électrification de sa gamme avec une division "Ampère". Les moteurs thermiques ne sont pas oubliés non plus : Renault veut étoffer son offre en la matière avec… Geely !

  • Henckaerts  Arnaud Henckaerts Arnaud
  • 10 novembre 2022
  • Secteur
  • 1 700 vues

Renault veut modifier sa manière d’opérer à l’avenir. Dans le cadre d'une nouvelle extension de son plan "Renaulution" visant à rendre ses activités plus rentables, l'entreprise sera divisée en cinq divisions, chacune ayant une mission principale. En plus d'Alpine qui sera 100 % électrique, et de Mobilize qui se consacre aux solutions de mobilité, une nouvelle division 100 % électrique appelée Ampère verra le jour. Elle devra être plus "disruptive" et donc être capable de développer des voitures électriques plus rapidement. Cette division sera cotée en bourse et devrait donc apporter des liquidités supplémentaires. La quatrième division, c’est "The Future is Neutral" qui se concentrera sur le recyclage et l'économie circulaire.

"Power" avec Geely

Et la cinquième division ? Elle concernera les voitures ordinaires. Baptisée "Power", cette division constitue le cœur de métier traditionnel de Renault : elle poursuivra le développement de véhicules à moteur thermique et de véhicules hybrides à faibles émissions sous les marques Renault, Dacia et Renault véhicules utilitaires, chacune avec son organisation et sa gouvernance spécifiques. Renault n’envisage donc pas un passage complet au 100 % électrique dans l’immédiat. En effet, il existe encore des marchés ailleurs qu’en Europe où les voitures thermiques sont encore autorisées sans échéance.

A l'avenir, Renault ne construira pas seul des voitures thermiques. Curieusement, la marque coopérera avec la société chinoise Geely, qui regroupe, entre autres, Volvo, Lotus, Polestar, Lynk & Co et Zeekr, des marques très orientées vers les voitures électriques. Renault et Geely seront tous deux propriétaires à hauteur de 50 % d'une entreprise commune.

Fournisseur autonome pour ses propres marques

La nouvelle entreprise promet « des groupes motopropulseurs hybrides de nouvelle génération et développant des technologies décarbonées et à faibles émissions depuis cinq centres de R&D mondiaux. » Les clients de "Power" sont les marques de Geely, le groupe Renault et les partenaires de l'alliance Nissan et Mitsubishi.

La nouvelle coentreprise exploitera 17 usines mécaniques sur trois continents au début de l'année prochaine, employant quelque 19.000 personnes au total. Tout cela s'ajoute à une capacité annuelle combinée de plus de 5 millions de transmissions, de moteurs à combustion, de moteurs hybrides et de moteurs hybrides rechargeables, pour desservir plus de 130 pays dans le monde. La nouvelle société affirme qu'elle pourrait fournir des solutions pour 80 % du marché mondial des moteurs à combustion interne.


Vous voulez être informé des actualités automobiles ?

Cet article vous a plu et vous souhaitez recevoir les dernières actualités automobiles directement dans votre boîte mail ? Abonnez-vous maintenant gratuitement, tout comme plus de 300.000 amateurs de voitures avant vous : 

Lire plus:

Henckaerts  Arnaud
À propos de l'auteur : Henckaerts Arnaud Qu'il s'agisse d'une citadine, d'une sportive ou d'une voiture de collection, Arnaud a un faible pour les voitures de caractère... Il possède à ce titre une... Fiat Panda d'une quarantaine d'années ! En bon Limbourgeois, il préfère le chemin le plus sinueux à la route la plus rapide pour rentrer à la maison.
Photos ©: Renault.

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
AC Schnitzer donne 610 ch et 750 Nm à la M3 Touring !

AC Schnitzer donne 610 ch et 750 Nm à la M3 Touring !

De quoi lui faire gagner quelques places dans le top des breaks les plus rapides…

Porsche a restauré la 959 de Jacky Ickx

Porsche a restauré la 959 de Jacky Ickx

Au moment de souffler ses 75 bougies, Porsche a décidé de bichonner la 959 arrivée en seconde position après les 14.000 km du Paris-Dakar de 1986.

Nissan Ariya : un dérivé unique et bestial !

Nissan Ariya : un dérivé unique et bestial !

Ce Nissan Ariya sera utilisé lors d’une expédition partant du pôle Nord pour rejoindre le… pôle Sud !

Ford : un brevet pour embarquer… des drones ?

Ford : un brevet pour embarquer… des drones ?

Des chercheurs de la marque ont imaginé des concepts pour améliorer la sécurité et même se faire livrer au volant !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

40 950 €
2021
4 km

Essence, Automatique

34 950 €
2021
4 km

Essence, Automatique

25 961 €
2021
10 km

Essence, Manuelle

23 748 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Essence, Manuelle

28 990 €
2021
32 000 km

Essence, Manuelle

6 999 €
2014
214 750 km