Essais

Essai : Citroën C3 Aircross, l’alternative française

Si vous êtes à la recherche d’un SUV compact et abordable, le Citroën C3 Aircross n’est peut-être pas le premier modèle auquel vous penserez… A tort? On vous explique pourquoi cette voiture est une une alternative intéressante aux modèles low-cost en provenance de Chine ou de Roumanie.

  • Möller  Yeelen Möller Yeelen
  • 16 février 2024
  • Citroen
3,6
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 3,5
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 3,5
    Équipement
  • 3,5
    Sécurité
  • 4,0
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Confort d'assise et de suspension
  • Coffre généreux
  • Prix intéressant
  • Habitabilité arrière
  • Intérieur fort « plastique »
  • Moteur essence un peu faible

Si le Dacia Duster est le SUV compact et abordable par excellence, sachez que de nos jours, il existe de nombreuses alternatives sur le marché, à commencer par certaines voitures chinoises, comme chez MG (ZS), voire quelques japonaises, à l’instar des Suzuki Vitara et S-Cross. Citroën, qui se positionne de plus en plus comme une marque offrant un bon rapport qualité-prix au sein du groupe Stellantis, entend également se faire une place sur ce segment avec ce C3 Aircross. Le modèle fut présenté en 2017, mais il a profité d’un facelift en 2021. Aujourd’hui, avec un prix particulièrement compétitif, qu’offre-t-il comme qualités ? 

Une chouette allure, mais peu de teintes disponibles

Ce SUV compact à l'allure joyeuse voit ses possibilités de personnalisation assez réduites, Citroën ayant décidé de simplifier sa gamme. Ainsi, le C3 Aircross (4,16 m de long, 1,76 m de large et 1,64 m de haut, barres de toit comprises), n'est plus disponible qu'en six coloris, dont quatre dans des nuances de noir et de blanc. Pourtant, ce SUV ne manque pas de charme, avec des proportions réussies et une proue rajeunie depuis le facelift.

Une version de base assez triste !

A bord, l'ambiance est plutôt morose, surtout si vous décidez de vous contenter de l'intérieur gris de série. Dans ce cas, les plastiques durs et sombres envahissent le tableau de bord, les panneaux de porte, la console centrale, etc. En ce qui nous concerne, autant opter pour le look « Metropolitan Graphite », ce qui élargit non seulement la palette de couleurs, mais vous donne également accès aux sièges Advanced Comfort, au volant en cuir, à l’accoudoir pour le siège conducteur, au siège passager rabattable, aux pochettes de rangement au dos des sièges avant et à la banquette arrière coulissante. Hélas, ce pack n’est disponible que sur les finitions Plus ou Max (mais il ne coûte alors que respectivement 550 € ou 400 €).



Advanced Comfort : on y croit !

Si l'on peut faire abstraction des plastiques durs (qui n’ont rien d’étonnant à ce niveau de prix), le C3 Aircross impressionne par son confort et son volume utile. Les sièges Advanced Comfort mentionnés ci-dessus, sont agréables, moelleux et devraient vous éviter les crampes, y compris sur les longs trajets. Il y a toutefois un revers de la médaille : le soutien latéral est assez médiocre... 

A l'arrière, tout va bien, à condition de ne pas être trop grand : les adultes de plus de 1,80 m s’y sentiront à l’étroit, surtout si les places avant sont occupées par des personnes de grande taille. Le coffre présente un volume de 410 litres, extensible à 520 litres grâce à la banquette arrière coulissante, voire à 1.289 litres si vous rabattez cette dernière (en deux parties).

Pas la plus moderne

Sur le plan technologique, le C3 Aircross dispose du minimum syndical. Les compteurs sont analogiques et cernent un vieil écran LCD affichant les données de l'ordinateur de bord. Bon à savoir, les infos les plus pertinentes sont aussi reprises sur l’affichage tête haute. L'écran tactile central est toujours celui de la génération précédente, mais il dispose d'Apple CarPlay et d'Android Auto (avec câble), ainsi que d'une navigation intégrée. Hélas, il intègre également les commandes de climatisation qui ne restent pas en permanence sur l'écran.

Essence ou diesel ?

Sous le capot, le Citroën C3 Aircross propose un choix classique entre deux moteurs essence et un diesel. En essence, on retrouve le trois cylindres turbo 1.2 PureTech, avec 110 ch et une boîte manuelle à 6 vitesses, ou dans une version poussée à 130 ch et accouplée à une boîte automatique à 6 vitesses. Si le moteur d'entrée de gamme est suffisamment puissant pour animer le poids plume de ce C3 Aircross (à peine 1250 kilos en ordre de marche), il pénalisé par une boîte de vitesses à la commande imprécise et aux rapports très longs, ce qui a forcément un impact sur les reprises. Si vous pouvez vous permettre les 2.000 euros réclamés, sachez que la version avec boîte automatique avance un bien plus grand confort de conduite. 

Le diesel, cubant 1,5 litre et offrant 110 ch, est toujours associé à une boîte manuelle. Ce moteur nous semble toutefois moins pertinent : si ses performances sont similaires au PureTech 110, il est légèrement plus cher (y compris en taxes) et la différence de consommation se limite à environ un litre aux 100 km : il est en effet tout-à-fait possible de consommer moins de 6 l/100 km avec le moteur essence. Nous ne nous prononcerons pas ici sur les différences de fiabilité entre les deux moteurs....

Douceur et vivacité

Sur la route, le Citroën C3 Aircross est plutôt confortable, avec une suspension très souple qui autorise d’amples mouvements de carrosserie. La masse réduite permet néanmoins à ce petit SUV de rester assez vif, affichant une certaine agilité autour des ronds-points et dans les centres urbains. Avec un moteur un peu plus nerveux et des rapports de boîte raccourcis, cette petite française pourrait même se révéler amusante !

Le C3 Aircross est moins à son aise sur autoroute, avec un moteur essence trop juste et des bruits de vent et de roulement trop présents dans l'habitacle. En outre, le radar qui surveille la distance qui vous sépare de la voiture précédente semble un brin trop zélé, se manifestant non seulement sur l'affichage tête haute, mais également sur l'ensemble de l'écran central. Pas facile de garder son calme dans ces conditions…

Prix du Citroën C3 Aircross 2024

Il suffit toutefois de lorgner sur les prix de ce Citroën C3 Aircross pour oublier ces menus défauts... Proposé à partir de 21.650 euros chez nous, il profite de remises régulières : pendant la période salon qui est prolongée jusqu'à fin février 2024, son prix de départ est d’ailleurs raboté à 18.940 euros. 

L'équipement de série est correct, avec un système d'infodivertissement compatible Apple CarPlay/Android Auto, la climatisation, les capteurs de stationnement arrière, le régulateur de vitesse, les rétroviseurs extérieurs électriques, etc. Pour la version Plus (climatisation automatique, détecteur de pluie, jantes en alliage et permettant l’accès à l'option sur l’upgrade intérieure), il faut débourser 1.700 € supplémentaires. La Max (assistance au freinage d'urgence, antibrouillards avant, caméra de recul, accès et démarrage sans clé, prise 12 V à l'arrière, écran tactile 9 pouces, toit noir, jantes 17 pouces...) réclame pour sa part, 2.000 euros de plus.

Notre verdict

Le Citroën C3 Aircross est une alternative intéressante pour ceux qui ne veulent pas d’une Dacia ou de l’une de ces (nouvelles) marques asiatiques. Confortable, pratique et présentant un excellent rapport qualité/prix, il se destine aux (jeunes) familles qui n’ont que faire du plaisir de conduire !

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Citroën C3 Aircross ? Choisissez parmi plus de 40.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Citroën C3 Aircross maintenant ici:

Lire plus:

Möller  Yeelen
À propos de l'auteur : Möller Yeelen Yeelen est un passionné de voitures depuis l'époque où les monoplaces rouges gagnaient encore la Formule 1, et depuis 2018, il en a fait son métier. S'il le pouvait, il remplirait un hangar d'une collection éclectique allant des jolies citadines aux supercars emblématiques, mais pour l'instant, il ne peut réaliser ce rêve que via Gran Turismo...

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,7 /5 Essai : Skoda Kodiaq 2024, aucune crise du logement à bord !

Essai : Skoda Kodiaq 2024, aucune crise du logement à bord !

La deuxième génération du Skoda Kodiaq enfonce encore le clou par rapport à son prédécesseur, en offrant davantage d'espace ! En outre, il offre quelques fonctionnalités bien pratiques, ainsi qu’une motorisation hybride rechargeable. Peut-on encore lui reprocher quelque chose ?

4,0 /5 Essai : Porsche Macan, l’électricité lui va-t-elle bien ?

Essai : Porsche Macan, l’électricité lui va-t-elle bien ?

Pour sa nouvelle génération, le Macan passe au tout électrique. Voyons si ce SUV sans échappement, carburant exclusivement au courant, conserve un agrément de conduite enthousiasmant.

3,3 /5 Essai : Volkswagen Polo, toujours pas une mini-Golf…

Essai : Volkswagen Polo, toujours pas une mini-Golf…

La 6e génération de la Volkswagen Polo est-elle suffisamment armée grâce à son facelift pour sortir de l’ombre de sa grande sœur, l’iconique et légendaire Golf ?

3,5 /5 Essai : Audi A3, surélevée par son facelift

Essai : Audi A3, surélevée par son facelift

Après les Sportback et berline, l’Audi A3 gagne une nouvelle variante allstreet à l’occasion de son récent facelift. Mais cette carrosserie est-elle le seul ajout intéressant au sein du catalogue de la compacte allemande ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

23 748 €

Essence, Manuelle

21 500 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Automatique

27 547 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km
52 990 €
2019
105 433 km

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km