Essais

Essai : Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDi 130 et 2.0 BlueHDi 180, un regard différent

Jusqu'il y a quelques années encore, Citroën se tenait un peu à l’écart de la mode des SUV. Mais regardez aujourd'hui : nous comptons la C3 Aircross, la C4 (anciennement connue sous le nom de Cactus) et ce C5 Aircross. Ce dernier, avec ses moteurs diesel, est-il le confortable dévoreur de kilomètres que les Français nous annoncent ? Nous allons le découvrir.


  • Bervoets Wim
  • 10 juin 2019
  • CITROEN
  • 6 vues
3,7
score VROOM
  • 3,5
    Performance
  • 3,0
    Tenue de route
  • 4,5
    Confort
  • 3,5
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Confort de qualité
  • Intérieur modulable
  • Style sympathique
  • Comportement peu dynamique
  • Quelques détails ergonomiques mal pensés
  • Surcoût en diesel

Essai : Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDi 130 et 2.0 BlueHDi 180, un regard différent

Linda Jackson, PDG de Citroën, nous annonçait au Salon de l'auto en début d'année : "SUV, SUV, SUV". Sa réalisation la plus importante de ces dernières années, a été de faire passer le cap à Citroën plutôt que de rester les bras croisés. Et avec succès : la C3 Aircross est devenue la voiture familiale VAB de l'année, la C4 Cactus est meilleure que jamais depuis qu’elle s’appelle C4, et ce C5 Aircross doit devenir un vaisseau amiral mondial. En Chine, il a été introduit en 2017, alors qu'il a fallu attendre la fin de l'année dernière pour le voir chez nous.

Essai : Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDi 130 et 2.0 BlueHDi 180, un regard différent
Essai : Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDi 130 et 2.0 BlueHDi 180, un regard différent

Concept

Le résultat de cette attente peut être quelque peu prévisible, mais ce n'est pas du tout négatif. Le style doux avec des formes gaies et des courbes modérées est un succès, et il est donc logique que les Français étendent ce design à tous les modèles, en ce compris l’éternel Berlingo. Le C5 Aircross, long de 4,50 mètres, s’intercale parfaitement entre la Peugeot 3008 et la 5008 avec laquelle il partage sa base. Il est cependant, immédiatement reconnaissable comme Citroën. À l'avant, on voit deux rangées de phares, des couleurs contrastées dans les pare-chocs et sur les côtés, et des montants C noirs brillants qui donnent l'impression d’un toit flottant.

Les Citroën modernes sont devenues des voitures agréables à vivre, et cela se confirme avec ce C5 Aircross. Les matériaux et les tissus sont doux et agréables au toucher, les sièges sont un peu hauts et plats, mais semblent plus que confortables. Le tableau de bord a un look moderne avec des rectangles arrondis et de nombreux écrans. Un peu trop même, car pour le fonctionnement de la climatisation, il faut s’en référer à l'écran multimédia, comme c'est souvent le cas avec les véhicules français. Et cela détourne inutilement votre attention de la route… Il est également dommage que les boutons des modes de conduite soient un peu maladroitement dissimulés sur la console centrale. Le tableau de bord numérique, pour sa part, est un bijou.

L'intérieur du Citroën C5 Aircross est un peu plus petit que l'extérieur. Du moins, si le véhicule est doté d’un toit panoramique. Dans ce cas, la garde au toit à l'arrière est réduite, mais la banquette arrière compense cet inconvénient. Celle-ci se compose de trois sièges séparés, qui peuvent être coulissés. Le volume de coffre varie donc de 580 à 720 litres avec le dossier de la banquette arrière relevé. Si vous rabattez les dossiers, vous libérez 1.630 litres.

%dpbox_4%%

Le banc d'essai

Citroën nous a proposé deux versions diesel, le 1.5 BlueHDi de 130 ch et le 2.0 BlueHDi de 180 ch. Tous deux étaient équipés de la transmission automatique EAT8, qui est optionnelle sur le 1.5 et de série sur le 2.0. Sur le papier, ce dernier est deux secondes plus rapide sur le 0 à 100 km/h (8,6 secondes contre 10,6 secondes), mais dans la pratique, même le plus petit moteur diesel au caractère lisse convainc. Pour la plupart des utilisateurs, le 1.5 BlueHDi sera plus que suffisant.

Les deux moteurs sont d'ailleurs remarquablement bien isolés, ce qui, combiné à la boîte automatique à huit rapports et à la suspension confortable, assure une conduite détendue. A ce sujet, Citroën utilise sa suspension dite " Advanced Comfort ", avec des butées hydrauliques progressives. Elles permettent une bonne absorption des chocs les plus violents et assurent un grand confort de conduite. Mais la suspension n'est pas infaillible : des arêtes plus vives et des bosses provoquent parfois des réactions désagréables.

La suspension souple et confortable assure une conduite moins dynamique que des ressorts rigides qui maintiennent la carrosserie bien en ligne. Mais c'est aussi l'intention de Citroën : la sportivité n’est pas vraiment la bienvenue… La direction est légère et la carrosserie est sujette aux mouvements. Voilà qui n’est pas idéal pour les conducteurs sportifs, mais cela est parfaitement adapté aux situations plus détendues.

Essai : Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDi 130 et 2.0 BlueHDi 180, un regard différent

Les équipements de sécurité

Citroën propose ici ce qui est habituel sur ce segment : régulateur de vitesse, assistance au changement de voie, reconnaissance des panneaux de signalisation et assistance au freinage d'urgence de série. En option, nous retrouvons une caméra 360° avec une aide au stationnement et un avertisseur d'angle mort, bien qu'ils soient de série sur les versions les plus chères. Pour ces versions, Citroën propose également le système Grip Control avec aide à la descente. Ce système rend la conduite sur des terrains plus difficiles plus accessibles, grâce au système antipatinage adaptatif.

Essai : Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDi 130 et 2.0 BlueHDi 180, un regard différent

Les gadgets

L'écran multimédia de 8 pouces est de série, les versions plus chères incluent Apple CarPlay et Android Auto, et la navigation. La radio numérique, un chargeur à induction pour votre smartphone et la dashcam intégrée (" ConnectedCAM " en langage Citroën) sont en option.

Essai : Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDi 130 et 2.0 BlueHDi 180, un regard différent

Le compte

Le prix de base du Citroën C5 Aircross est affiché à 24.150 €, mais il s’agit alors du moteur de base essence, le 1.2 PureTech de 130 ch dans la version de base, Start. Le 1.5 BlueHDi 130 est disponible à partir de la deuxième version (Live) contre 29.350 €. Pour la boîte automatique, vous payez un supplément de 2.150 €. Le 2.0 BlueHDi est disponible à partir de la version Feel, avec un prix plus costaud : 36.500 €.

En ce qui concerne la consommation de carburant, Citroën annonce le 1.5 BlueHDi avec une moyenne de 4 à 4,2 l/100 km et des émissions de CO2 de 105 à 109 g/km, selon les jantes et les pneus choisis. Le 2.0 BlueHDi est annoncé avec une consommation de 4,7 à 4,9 l/100 km et des émissions de CO2 de 124 à 128 g/km. Nous avons ajouté environ deux litres aux deux moteurs.

Le verdict

Le Citroën C5 Aircross est un SUV qui se veut différent des autres. Là où les marques allemandes - et même le cousin Peugeot - visent la dynamique de conduite, ce Français opte résolument pour le confort. Il le fait avec un style visuel distinctif et offre à la place, un confort de conduite élevé. Les moteurs diesel font leur travail silencieusement et en douceur, mais coûtent un peu plus cher que leurs équivalents essence, ce qui rend ces derniers plus intéressants pour la plupart des acheteurs privés.

Essai : Citroën C5 Aircross 1.5 BlueHDi 130 et 2.0 BlueHDi 180, un regard différent

Lire plus:

À propos de l'auteur : Bervoets Wim Wim Bervoets est rédacteur chez Vroom depuis 2016. Il s'intéresse à tout, depuis les citadines jusqu'aux voitures de sport, et garde un esprit ouvert sur la mobilité et les carburants du futur.
Mais il rêve encore et toujours d'une Lotus Elise...

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Ford Fiesta : souffle de fraicheur

Ford Fiesta : souffle de fraicheur

Ford rafraîchit sa populaire Fiesta en modernisant son style et en étoffant son équipement. Sans oublier de redonner un petit coup de fouet à sa version sportive ST !

16/09/2021 Lire plus
Volkswagen en passe de dépasser Tesla

Volkswagen en passe de dépasser Tesla

D'ici 2025, le géant allemand pourrait devenir le premier constructeur mondial de voitures électriques.

16/09/2021 Lire plus
Le Toyota RAV4 prêt pour l’« Adventure »

Le Toyota RAV4 prêt pour l’« Adventure »

Le RAV4 va bientôt profiter de légères mises à jour. Et en profiter pour s’offrir une nouvelle déclinaison « Adventure » au look spécifique.

15/09/2021 Lire plus
Mercedes tire la prise de ses hybrides rechargeables

Mercedes tire la prise de ses hybrides rechargeables

Bien que le constructeur ait récemment annoncé un certain nombre de nouveaux modèles PHEV, le développement de ce type de motorisation est interrompu.

15/09/2021 Lire plus

Essais recommandés pour vous

3,6 /5 Essai : Opel Grandland, changements efficaces

Essai : Opel Grandland, changements efficaces

Opel revoit la copie du Grandland et n’y va pas de main morte : nouvelle face avant, intérieur numérisé ainsi qu’un équipement et des motorisations hybrides améliorés. Est-ce suffisant pour rester compétitif face à la concurrence ?

13/09/2021 Lire plus
4,1 /5 Premier essai Tesla Model Y : un best-seller en herbe ?

Premier essai Tesla Model Y : un best-seller en herbe ?

La Tesla Model Y a déjà été dévoilée au printemps 2019, mais elle n'arrive en Europe que maintenant. Cette longue attente a-t-elle permis de développer un produit proche de la perfection ?

09/09/2021 Lire plus
Ford Puma vs Opel Mokka : du dynamisme à revendre !

Ford Puma vs Opel Mokka : du dynamisme à revendre !

L’Opel Mokka joue les outsiders contre le Ford Puma avec des cartes qu’on n’attendait pas spécialement de la part du constructeur allemand : celles de la séduction et de l’émotion ! Mais est-ce suffisant pour détrôner le pétillant Puma ?

30/08/2021 Lire plus
3,6 /5 Essai : Skoda Fabia IV, une cousine encombrante…

Essai : Skoda Fabia IV, une cousine encombrante…

Clone technique de la Polo, la Fabia est traditionnellement un peu moins raffinée et plus abordable. Mais cette nouvelle génération s’embourgeoise et grandit fortement, pour faire de l’ombre à sa cousine de chez VW.

23/08/2021 Lire plus

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
5 choses à savoir avant de craquer : Volkswagen Karmann-Ghia Type 14, la Porsche du pauvre ?

5 choses à savoir avant de craquer : Volkswagen Karmann-Ghia Type 14, la Porsche du pauvre ?

Ultra sexy avec ses rondeurs, la Volkswagen Karmann-Ghia n’a absolument rien perdu de son charme. Beaucoup, d’ailleurs, considèrent la VW « Type 14 » comme une Porsche 356 accessible ! Que faut-il savoir avant de craquer ?

10/09/2021 Lire plus
5 choses à savoir avant de craquer : Renault Twingo RS, sa valeur grimpe !

5 choses à savoir avant de craquer : Renault Twingo RS, sa valeur grimpe !

De 2008 à 2014, la Renault Twingo RS constituait le ticket d’entrée dans le monde Renault Sport. Si le prix était accessible, il ne s’agissait certainement pas d’une sportive au rabais, bien au contraire !

03/09/2021 Lire plus
Cette Citroën 2CV est estimée à 70.000 euros pour une bonne raison !

Cette Citroën 2CV est estimée à 70.000 euros pour une bonne raison !

Les amateurs l’auront certainement remarqué : la cote des Citroën 2CV n’a cessé de grimper ces dernières années. Aujourd’hui, pour acquérir un exemplaire en très bon état, il faut compter aux alentours de 10.000 euros ! Mais si c’est cet exemplaire-ci que vous convoitez, il va falloir prévoir une somme entre cinq et sept fois plus importante ! Mais pourquoi ?

24/08/2021 Lire plus
5 choses à savoir avant de craquer : Porsche Boxster 986, dès 7.500 euros !

5 choses à savoir avant de craquer : Porsche Boxster 986, dès 7.500 euros !

Au début des années 90, Porsche est au bord du gouffre. Pour se refaire une santé, la marque lance toutes ses ressources dans un nouveau produit d’appel : le Boxster, une sorte de mini 911 qui suscitera la moue de certains puristes… Mais qui redonnera de l’oxygène aux finances ! Aujourd’hui, certains Boxster s’échangent contre des sommes dérisoires. Est-ce le moment d’en profiter ?

23/08/2021 Lire plus

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

CNG, Automatique

€ 27 799

Essence, Manuelle

€ 21 135
2021

Essence, Automatique

€ 20 999
2020
7 km

Diesel, Manuelle

€ 16 475
2021
10 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Manuelle

€ 8 990
2010
139 990 km

Essence, Manuelle

€ 13 990
2019
21 000 km

Diesel, Manuelle

€ 26 015
2020
40 991 km

Essence, Manuelle

€ 49 999
1996
67 500 km