Essais

Confrontation électrique

Ce n’est plus une vue de l’esprit : les voitures électriques constituent aujourd’hui bel et bien une réalité. C’est bien… Encore faut-il voir si, elles sont prêtes à s’adapter à notre réalité quotidienne ! Quoi de mieux pour le vérifier qu’un petit match, sous haute tension, entre deux berlines à la fibre électrique développée ?

  • Piette François
  • 15 août 2012
  • OPEL
  • 0 vues
Avantages et inconvénients
  • Autonomie électrique pour des petits trajets quotidiens - renault : performances convaincantes
  • Opel : adieu l’angoisse de la panne électrique !
  • Prix contenu au vu de la technologie
  • Opel : compatibilité avec les installations électriques
  • Stricte 4 places - renault : autonomie de la batterie sur les grands axes
  • Temps de recharge longuet

Même si les ex-marques sœurs, Opel et Chevrolet, communiquent depuis 2007 sur leur technologie Voltec, une petite piqûre de rappel est toujours bonne à prendre. Utilisant deux sources d’énergie différentes pour se mouvoir, l’Ampera n’est pas à proprement parler une voiture électrique (c’est plutôt une hybride…). Une nuance qui induit une première différence de taille par rapport à la Fluence ZE 100% électrique : l’Ampera ne peut pas prétendre à l’alléchante déduction fiscale de 30% offerte par l’Etat pour les voitures électriques et doit donc se payer plein pot (46.000€) !

Génératrice embarquée

S’il empêche de bénéficier de largesse de l’Etat, le 1.4l essence embarqué permet tout de même à l’Ampera de produire, en cas de besoin, sa propre électricité. De quoi rendre son usage plus polyvalent. On peut ainsi effectuer ses trajets quotidiens (moins de 60 km) en mode purement électrique et engloutir des centaines de kilomètres pour se promener ou partir en vacances en été (+-500km avec un plein d’essence). Autre avantage de cette architecture : elle permet de se contenter d’une batterie beaucoup plus compacte. Et donc moins chère…

Lithium en stock

Chez Renault, on se passe de cette solution « intermédiaire » et on se jette complétement à l’eau. La Fluence embarque ainsi 250 kg de batteries dans sa malle arrière. Quasiment de l’or en barre compte tenu du cours du lithium à l’heure actuelle. Du coup, pour éviter de grever le prix d’achat de sa Fluence ZE (26.150€), Renault a décidé de rester propriétaire des batteries et de les proposer à la location (environ 80€/mois).

« Porte-affreux »

Pour arriver à caser l’encombrant « cube électrique » tout en ménageant tout de même un coffre minimum (317l), Renault a décidé d’allonger le porte-à-faux arrière de la Fluence de 13 cm. Question look, on a déjà connu plus flatteur !

En plus de devoir accueillir un bloc de batterie beaucoup moins encombrant, l’Ampera profite quant à elle de sa structure particulière (en forme de « T ») pour ne pas empiéter sur son coffre. Même si son volume est un peu inférieur à celui de la Fluence (310l), ce dernier reste néanmoins plus exploitable grâce à ses dossier rabattables (ils restent fixes dans la Fluence). Revers de la médaille tout de même : l’Ampera n’est qu’une stricte quatre places.

Futuriste ou classique ?

Votre voiture électrique, vous la préférez futuriste avec un look de vaisseau spatial, parsemée d’écrans multipliant les animations et adeptes de sons divers et variés ? Ou plutôt classique, avec une ligne de trois volumes passe-partout et un tableau de bord quasiment identique à celui d’une version thermique ?

On retrouve la même simplicité d’esprit au moment de démarrer la Fluence ZE : il suffit de tourner la clé, positionner le levier de vitesse sur « D » et roule ma poule ! La manœuvre est identique à bord de l’Ampera. Mais, en plus, il est possible de choisir entre différents modes de propulsion : « Normal », « Sport », « Montagne » ou « Maintien de charge ». Un dernier mode assez pratique pour conserver sa batterie chargée si la fin de son périple traverse une ville ou une zone réservée aux véhicules à zéro émission.

Sueurs froides

Pour ramener la Fluence ZE depuis l’importateur Renault à mon domicile, le trajet comporte 105 km… avec 100 km d’autoroute ! Si le constructeur français annonce une autonomie théorique de 185 km, cette valeur peut chuter, dans le pire des cas (c’est-à-dire sur l’autoroute, quand il fait chaud…) à 85 km ! Alfred Hitchcock aurait adoré la tension dramatique de la scène : il va falloir jouer serré pour éviter de devoir appeler le dépanneur sur l’autoroute. Pour info, tout de même, son intervention est comprise dans le prix de la location mensuelle des batteries !

Happy-end

L’exercice est finalement réussi haut la main (en roulant paisiblement à 100km/h tout de même…). Après 105 km parcourus, l’ordinateur de bord de la Fluence annonce encore 25 km d’autonomie. Le même exercice à bord de l’Ampera permet de couvrir une soixantaine de kilomètres (61,2 pour être exact) avant que le moteur thermique ne rentre en action.

Au final, la consommation d’essence pour couvrir ces 105 km ne dépasse toutefois pas les 2,5l (il faut tabler sur une consommation d’environ 6l/100km pour les 40km restants sur l’autoroute). Après cet exercice de « fond », on s’attaquera aux déplacements urbains demain. Mais avant, il ne faut pas oublier de recharger ces deux véhicules sur le secteur (entre 10 et 6 heures pour la Fluence, en fonction de l’installation contre 4 à 5 heures pour l’Ampera).

Déplacements quotidiens

Sur un parcours mixte, la Fluence s’en sort avec les honneurs au quotidien. Elle se conduit simplement, ne fait pas de bruit et conserve des accélérations rassurantes jusqu’à 70 km/h. Au-delà, ses performances baissent légèrement jusqu’à être plafonnées à 135 km/h. Grâce au système de recharge des batteries au lever de pied assez efficace (avec un peu d’habitude, on ne touche plus du tout la pédale de frein), la Renault accepte de rouler pendant environ 160 km avant de quémander sa recharge.

Moins de 4l/100 km

Développant 150 ch (contre 95 ch pour la Fluence) et surtout un généreux couple de 370 Nm (226 Nm pour la Renault), le moteur électrique de l’Ampera lui assure d’excellentes performances malgré ses 1.715 kg (contre 1.605 kg pour la Fluence). L’Ampera peut même atteindre les 160 km/h. En moyenne, sur un parcours mixte, on couvre entre 60 et 70 km en mode 100% électrique. Après, le moteur thermique s’allume de manière presque imperceptible. En rechargeant le plus souvent possible les batteries sur le réseau, à la fin de la semaine, notre Ampera nous a auréolé d’une consommation moyenne d’essence de 3,8l/100 km.

Lire plus:

À propos de l'auteur : Piette François

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Ford Fiesta : souffle de fraicheur

Ford Fiesta : souffle de fraicheur

Ford rafraîchit sa populaire Fiesta en modernisant son style et en étoffant son équipement. Sans oublier de redonner un petit coup de fouet à sa version sportive ST !

16/09/2021 Lire plus
Volkswagen en passe de dépasser Tesla

Volkswagen en passe de dépasser Tesla

D'ici 2025, le géant allemand pourrait devenir le premier constructeur mondial de voitures électriques.

16/09/2021 Lire plus
Le Toyota RAV4 prêt pour l’« Adventure »

Le Toyota RAV4 prêt pour l’« Adventure »

Le RAV4 va bientôt profiter de légères mises à jour. Et en profiter pour s’offrir une nouvelle déclinaison « Adventure » au look spécifique.

15/09/2021 Lire plus
Mercedes tire la prise de ses hybrides rechargeables

Mercedes tire la prise de ses hybrides rechargeables

Bien que le constructeur ait récemment annoncé un certain nombre de nouveaux modèles PHEV, le développement de ce type de motorisation est interrompu.

15/09/2021 Lire plus

Essais recommandés pour vous

3,6 /5 Essai : Opel Grandland, changements efficaces

Essai : Opel Grandland, changements efficaces

Opel revoit la copie du Grandland et n’y va pas de main morte : nouvelle face avant, intérieur numérisé ainsi qu’un équipement et des motorisations hybrides améliorés. Est-ce suffisant pour rester compétitif face à la concurrence ?

13/09/2021 Lire plus
4,1 /5 Premier essai Tesla Model Y : un best-seller en herbe ?

Premier essai Tesla Model Y : un best-seller en herbe ?

La Tesla Model Y a déjà été dévoilée au printemps 2019, mais elle n'arrive en Europe que maintenant. Cette longue attente a-t-elle permis de développer un produit proche de la perfection ?

09/09/2021 Lire plus
Ford Puma vs Opel Mokka : du dynamisme à revendre !

Ford Puma vs Opel Mokka : du dynamisme à revendre !

L’Opel Mokka joue les outsiders contre le Ford Puma avec des cartes qu’on n’attendait pas spécialement de la part du constructeur allemand : celles de la séduction et de l’émotion ! Mais est-ce suffisant pour détrôner le pétillant Puma ?

30/08/2021 Lire plus
3,6 /5 Essai : Skoda Fabia IV, une cousine encombrante…

Essai : Skoda Fabia IV, une cousine encombrante…

Clone technique de la Polo, la Fabia est traditionnellement un peu moins raffinée et plus abordable. Mais cette nouvelle génération s’embourgeoise et grandit fortement, pour faire de l’ombre à sa cousine de chez VW.

23/08/2021 Lire plus

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
5 choses à savoir avant de craquer : Volkswagen Karmann-Ghia Type 14, la Porsche du pauvre ?

5 choses à savoir avant de craquer : Volkswagen Karmann-Ghia Type 14, la Porsche du pauvre ?

Ultra sexy avec ses rondeurs, la Volkswagen Karmann-Ghia n’a absolument rien perdu de son charme. Beaucoup, d’ailleurs, considèrent la VW « Type 14 » comme une Porsche 356 accessible ! Que faut-il savoir avant de craquer ?

10/09/2021 Lire plus
5 choses à savoir avant de craquer : Renault Twingo RS, sa valeur grimpe !

5 choses à savoir avant de craquer : Renault Twingo RS, sa valeur grimpe !

De 2008 à 2014, la Renault Twingo RS constituait le ticket d’entrée dans le monde Renault Sport. Si le prix était accessible, il ne s’agissait certainement pas d’une sportive au rabais, bien au contraire !

03/09/2021 Lire plus
Cette Citroën 2CV est estimée à 70.000 euros pour une bonne raison !

Cette Citroën 2CV est estimée à 70.000 euros pour une bonne raison !

Les amateurs l’auront certainement remarqué : la cote des Citroën 2CV n’a cessé de grimper ces dernières années. Aujourd’hui, pour acquérir un exemplaire en très bon état, il faut compter aux alentours de 10.000 euros ! Mais si c’est cet exemplaire-ci que vous convoitez, il va falloir prévoir une somme entre cinq et sept fois plus importante ! Mais pourquoi ?

24/08/2021 Lire plus
5 choses à savoir avant de craquer : Porsche Boxster 986, dès 7.500 euros !

5 choses à savoir avant de craquer : Porsche Boxster 986, dès 7.500 euros !

Au début des années 90, Porsche est au bord du gouffre. Pour se refaire une santé, la marque lance toutes ses ressources dans un nouveau produit d’appel : le Boxster, une sorte de mini 911 qui suscitera la moue de certains puristes… Mais qui redonnera de l’oxygène aux finances ! Aujourd’hui, certains Boxster s’échangent contre des sommes dérisoires. Est-ce le moment d’en profiter ?

23/08/2021 Lire plus

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

CNG, Automatique

€ 27 799

Essence, Manuelle

€ 21 135
2021

Essence, Automatique

€ 20 999
2020
7 km

Diesel, Manuelle

€ 16 475
2021
10 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Manuelle

€ 8 990
2010
139 990 km

Essence, Manuelle

€ 13 990
2019
21 000 km

Diesel, Manuelle

€ 26 015
2020
40 991 km

Essence, Manuelle

€ 49 999
1996
67 500 km