Essais

Essai : Opel Corsa Électrique restylée, rentrée dans le rang

La petite Opel électrique profite d’un lifting, s'alignant en outre sur le reste de la troupe Stellantis, avec une nouvelle motorisation permettant une autonomie annoncée à 405 km ! La Corsa peut-elle cependant se distinguer de ses cousines ?

  • Möller  Yeelen Möller Yeelen
  • 16 octobre 2023
  • Opel
3,6
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 3,5
    Tenue de route
  • 3,5
    Confort
  • 3,5
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 4,0
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Moteur sobre
  • Style sobre mais réussi
  • Silence à bord
  • Version de base de 136 ch peu intéressante
  • Compteurs digitaux inesthétiques
  • Chère pour une citadine

La sixième génération de l'Opel Corsa a été lancée en 2019 et est fort différente de ce qu'Opel avait initialement envisagé. En effet, la marque allemande était déjà bien avancée dans le développement de sa nouvelle citadine sous le contrôle de General Motors, avant la reprise par PSA ! Mais lorsque ce dernier a repris les rênes, le groupe a imposé à Opel l’utilisation de la plateforme CMP de la Peugeot 208. Ce choix s'est avéré judicieux, car la Corsa F actuelle s'est révélée plus légère et plus compacte que ce qu’Opel avait initialement projeté, offrant en outre la possibilité d'intégrer une version électrique à la gamme.

Ne dites pas « e », mais « Electric »

C'est cette Corsa électrique reliftée que nous examinons aujourd'hui. A ce sujet, ne dites plus Corsa e, mais Corsa Electric. Opel a en effet harmonisé toute la gamme Corsa, en reprenant la face avant « Vizor » qui a fait ses débuts sur le Mokka et qui se reconnaît à la signature lumineuse des feux de jour. Les blocs optiques profitent désormais de la technologie LED, avec en option un éclairage matriciel, ce dernier faisant la fierté d'Opel. Les feux arrière, assombris, ont également été renouvelés, tandis que le nom du modèle est désormais inscrit en toutes lettres sur le hayon.



Tout digital 

À bord, les changements sont plutôt discrets, la principale nouveauté étant un écran d'infodivertissement agrandi et mesurant désormais 10 pouces. Ce dernier a en outre bénéficié d'une mise à jour de ses logiciels. Derrière le volant, on trouve une instrumentation digitale de 7 pouces, dont… la forme rectangulaire est plutôt mal intégrée dans son boîtier arrondi ! Si l’écran tactile ne nous a guère impressionnés par sa rapidité ou son ergonomie, on peut se féliciter de la présence de série d’Apple CarPlay et Android Auto (sans fil) pour pallier ce défaut.



La Corsa telle que vous la connaissez 

Mis à part quelques nouveaux tissus pour l'habillage des sièges et de nouvelles jantes, rien ne change vraiment en termes look ou d’habitacle, pour cette nouvelle Corsa Electric. Elle mesure toujours 4,06 mètres de long, 1,77 mètre de large et 1,44 mètre de haut, avec un empattement de 2,55 mètres. Son coffre offre un volume allant de 267 à 1.042 litres, mais le seuil de chargement très bas le fait paraître plus spacieux qu’il ne l’est réellement. À l'avant, les sièges sont confortables, offrant même une fonction massage en option. À l'arrière, l'espace aux jambes est suffisant sauf si vous êtes assis derrière un conducteur de grande taille. La place du milieu à l'arrière est utilisable, sachant toutefois que sur les côtés, l'assise est plus longue et qu’il n'y a pas de tunnel central entre vos jambes.

Plus sobre, plus puissante et profitant d’une plus grande autonomie

La grande nouveauté de la nouvelle Corsa Electric se cache toutefois sous son capot. Le terme « nouveauté » est toutefois inadéquat, car ce nouveau moteur électrique M3 de 156 ch, nous l’avons déjà essayé sur les Astra Electric, Peugeot e-2008, Fiat 600e. Stellantis l’a en outre repris sur la quasi-totalité de ses voitures électriques de petite et moyenne taille. Ce moteur reste néanmoins le bienvenu : plus léger et générant moins de friction, il annonce une consommation d’environ 14 kWh/100 km. En combinaison avec la nouvelle batterie de 51 kWh (plus légère que l'ancienne et d’une capacité accrue de 1 kWh), la Corsa offre une autonomie de 405 km selon la norme WLTP. Et ce, tout en étant, plus puissante de 20 ch que son prédécesseur (156 ch, soit 110 kW) !

Nous étions déjà convaincus par les différents modèles équipés de ce moteur, et sur cette Corsa Electric, ce nouveau moteur électrique de 156 ch ne déroge pas à la règle. Il est d'un silence monacal, délivre sa puissance de manière linéaire et ne consomme qu'une infime quantité d'électricité. Nous n'avons pas pu atteindre les chiffres officiels, mais une consommation de 15 à 16 kWh/100 km nous semble tout à fait réalisable, même en empruntant régulièrement l'autoroute. De manière réaliste, vous pouvez dès lors tabler sur une autonomie de 350 km pour la Corsa Electric... Long Range.

Également disponible avec 136 ch 

En effet, on parle ici d’une version « Long Range », car Opel a décidé de conserver dans sa gamme l’ancien duo moteur/batterie de 136 ch (100 kW) et 50 kWh. Cette version constitue l'entrée de gamme et propose une autonomie théorique annoncée à 354 km. Cependant, compte tenu de la différence en termes de confort et de coûts d'utilisation, nous opterions directement pour la version Long Range. Et cela, sans même évoquer la puissance supplémentaire, bien que cette Corsa électrique soit loin d'être une sportive. Pour cela, elle manque clairement de punch (le moteur électrique ne délivre pas toute sa puissance d'un coup) et la direction est avare en retours d'informations. Si elle peut passer rapidement dans les virages, on prend toutefois peu de plaisir à la conduire. En revanche, la Corsa Electric est aussi silencieuse que stable sur l'autoroute, offrant une expérience de conduite que l’on pensait incompatible avec ce segment jusqu’il y a peu !

Prix de l'Opel Corsa Electric

Comme mentionné, l'Opel Corsa Electric se décline en deux versions : l’Electric 50 kWh et l’Electric Long Range 51 kWh. La version de base de 136 ch est disponible à partir de 36.350 euros avec le niveau de finition Corsa, et la version GS est facturée 800 euros de plus. La Long Range n'est disponible qu'en finition GS et coûte 38.450 euros. Un surcoût raisonnable étant donné le gain en performances et la plus grande autonomie. Cependant, la Corsa Electric reste chère par rapport à la version essence qui démarre à 20.300 euros. En Flandre, le modèle profitera d’une prime dès 2024.

Notre verdict 

Ce facelift apporte un certain cachet à l'Opel Corsa Electric. Elle affiche désormais un visage en harmonie avec le reste de la gamme et surtout, une nouvelle motorisation plus sobre et permettant un meilleur rayon d’action. Ce groupe motopropulseur s'avère également sobre, tout en étant plus confortable à l’usage. Cependant, on retrouve ce moteur et cette batterie dans des voitures plus spacieuses, plus confortables, plus luxueuses ou mieux dessinées au sein des autres marques du groupe Stellantis. La petite citadine allemande ne se distingue donc plus, un mal dont souffre également le reste de la gamme Opel...

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Opel Corsa ? Choisissez parmi plus de 40.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Opel Corsa maintenant ici:

Lire plus:

Möller  Yeelen
À propos de l'auteur : Möller Yeelen Yeelen est un passionné de voitures depuis l'époque où les monoplaces rouges gagnaient encore la Formule 1, et depuis 2018, il en a fait son métier. S'il le pouvait, il remplirait un hangar d'une collection éclectique allant des jolies citadines aux supercars emblématiques, mais pour l'instant, il ne peut réaliser ce rêve que via Gran Turismo...

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,5 /5 Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

Fini le petit SUV premium, le BMW X2 est désormais devenu la version coupée du SUV X1. Mais est-il également devenu plus alléchant ? La réponse au volant de sa dérivée 100 % électrique iX2.

3,8 /5 Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

La variante JCW du nouveau Mini Countryman est-elle toujours aussi fun malgré les dimensions plus imposantes que jamais de cette 3e génération du SUV « compact » ?

3,9 /5 Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Après 8 ans de carrière, le Volkswagen Tiguan nous revient tout en rondeur, avec une technologie embarquée améliorée et une majorité de motorisations hybrides.

3,8 /5 Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Le Skoda Karoq n'est plus tout jeune et n’est sans doute pas le plus branché de la famille Skoda. Cette force tranquille présente néanmoins de nombreux avantages...

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Essence, Manuelle

23 748 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km
52 990 €
2019
105 433 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km