Essais

Peugeot 3008 GT : Le mieux est-il l’ennemi du bien ?

N’y allons pas par quatre chemins : le 3008 est l’un de nos SUV préférés du moment. Alors en version haut-de-gamme, avec le moteur le plus puissant, devient-il encore plus irrésistible ?





  • Piette François
  • 31 janvier 2018
  • Peugeot
3,7
score VROOM
  • 3,5
    Performance
  • 4,5
    Tenue de route
  • 3,5
    Confort
  • 3,5
    Équipement
  • 3,5
    Sécurité
  • 4,0
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Comportement efficace et stable
  • Confort préservé
  • Equipement à la hauteur
  • Finition réussie
  • Présentation avenante
  • Boîte auto parfois hésitante
  • Habitabilité arrière moyenne
  • Moteur sans grand caractère
  • Moteur trop bruyant en mode sport
  • Pas de transmission intégrale

Attention, ne confondez pas ce modèle avec une version GT-Line : quand cette dernière se résume à une finition qui ajoute quelques fanfreluches autour de la carrosserie, la GT, elle, c’est le gros morceau ! Outre le traitement cosmétique, la possibilité d’opter pour la coupe franche et les suspensions revues, ce modèle se pare du moteur 2.0 BlueHDI de 180 chevaux et 400 Nm. De quoi faire frémir les SUV premium allemands ?

Best-seller

Le 3008, c’est un franc succès pour Peugeot. En accouchant d’un modèle au style charismatique et à l’habitacle délirant avec son instrumentation digitale personnalisable et ses matériaux de noble facture, la marque au lion a trouvé la voie du succès ! Plutôt que de plaire à tout le monde avec un produit fade, pourquoi ne pas polariser un peu plus en présentant un produit plus typé ? Voilà d’ailleurs pourquoi nous l’aimons tant ce SUV : il divise les avis, mais au moins, il suscite l’intérêt !

Pratique ?

Pourtant, il faut tout de même admettre que son style sportif entraine quelques concessions. Si le coffre de 520 litres (1.482 l banquette rabattue) est acceptable, l’habitabilité intérieure est plutôt réduite, surtout pour les passagers arrière qui devront voyager avec les genoux relevés. Question espace de rangement, le 3008 se défend comme il peut, mais il ne peut prétendre à l’ingéniosité d’un Scénic…

Dynamique ?

Sur papier, les choses s’annoncent plutôt bien. Ce 3008 GT propose une seule et unique motorisation : le 2.0 l Blue HDI, de 180 chevaux et disposant d’un couple confortable de 400 Nm dès 2.000 tr/min. Le tout est accolé à une boîte automatique à 6 rapports et entraine les seules roues avant. C’est d’ailleurs l’une des plus grosses critiques que l’on peut formuler à propos de ce modèle : l’absence de transmission intégrale. Certes, un antipatinage intelligent vous permet de vous dépatouiller dans la plupart des situations, mais ce système ne permet pas de vraiment partir à l’aventure comme une transmission intégrale.

En pratique, le résultat est en demi-teinte. Certes, les 207 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h en 8,9 secondes sont des chiffres éloquents, mais en terme de sensations, on reste un peu sur sa faim. Le diesel gronde en sourdine, fait rapidement avancer la machine, mais la différence en terme de ressenti face aux plus petits moteurs n’est pas énorme… Il manque un petit je-ne-sais-quoi de vie à l’ensemble pour rendre l’expérience plus pétillante. La boîte, pour sa part, si elle affiche une grande douceur en usage courant, manque de célérité en conduite plus musclée.

Et sur la route ?

Si le moteur manque d’un petit grain de folie, le châssis, lui, rattrape tout ! Quel régal d’enfiler les courbes avec cet engin pourtant monté haut sur pattes. Certes, on ne retrouve pas la vivacité d’une 308, mais le comportement routier n’en est pas moins époustouflant pour un SUV. La direction, commandée par le traditionnel mini volant, commande précisément un train avant tranchant… Le train arrière, lui, suit sans jamais broncher ! Une version Puretech au petit et léger 3 cylindres essence est cependant encore plus vive.

Mais la meilleure des nouvelles, c’est que ce comportement dynamique n’a pas été obtenu au détriment d’un confort de calèche ! L’amortissement est certes relativement ferme, mais il ne devient jamais inconfortable ! Quant à l’insonorisation, elle est de très bon niveau…

Gadgets ?

Avec son instrumentation digitale largement personnalisable (quoique l’on finisse par ne retenir qu’un seul mode), son bel écran d’infodivertissement et son équipement à-jour (connectivité Android Auto et Apple CarPlay, phares LED, park assist, reconnaissance des panneaux, régulateur de vitesse), le 3008 ne manque pas d’argument. Pourtant, pour vraiment faire frémir les concurrents premium, il lui manque un peu de finesse dans le graphisme du système multimédia et un assistant de conduite dans les embouteillages. Enfin, le moins que l’on puisse dire, c’est que le mode Sport ne nous a pas convaincus : colorant l’instrumentation en rouge et faisant résonner le diesel dans les haut-parleurs, il finit par agacer plus que par titiller…

Budget

Si Peugeot propose déjà un 3008 à partir de 25.999 €, la version GT est pour sa part affichée à 41.000 €. Un solide supplément, mais qui comprend un équipement nettement plus large et une présentation plus léchée. A la pompe, ce modèle nous a gratifiés d’une moyenne de 7,5 l/100 km, dans la norme pour ce genre de véhicule (SUV diesel de 180 chevaux).

Conclusion

Si ce modèle GT nous rappelle tout le bien que nous pensons du 3008, il ne magnifie cependant pas la voiture. Oui, ainsi motorisée et équipée, la 3008 GT est bien entendu plus désirable, mais finalement pas beaucoup plus qu’une version plus modestement animée. La conclusion du jour : une version 1.5 (ou 1.6) BlueHDI ou une 1.2 PureTech à l’équipement enrichi sera quasiment tout aussi gratifiante et vous coûtera nettement moins cher à l’achat et à l’usage.





Lire plus:

À propos de l'auteur : Piette François

Essais recommandés pour vous

Plus d'essais
3,8 /5 Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Essai : Skoda Karoq, la force tranquille

Le Skoda Karoq n'est plus tout jeune et n’est sans doute pas le plus branché de la famille Skoda. Cette force tranquille présente néanmoins de nombreux avantages...

3,8 /5 Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

Essai : Mini JCW Countryman ALL4, SUV familial et dynamique

La variante JCW du nouveau Mini Countryman est-elle toujours aussi fun malgré les dimensions plus imposantes que jamais de cette 3e génération du SUV « compact » ?

3,5 /5 Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

Essai : BMW iX2, polyvalence coupée et électrique

Fini le petit SUV premium, le BMW X2 est désormais devenu la version coupée du SUV X1. Mais est-il également devenu plus alléchant ? La réponse au volant de sa dérivée 100 % électrique iX2.

3,9 /5 Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Essai : Volkswagen Tiguan, le touche-à-tout performant

Après 8 ans de carrière, le Volkswagen Tiguan nous revient tout en rondeur, avec une technologie embarquée améliorée et une majorité de motorisations hybrides.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Automatique

27 547 €

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Essence, Manuelle

23 748 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Diesel, Automatique

52 900 €
2021
1 500 km

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km
52 990 €
2019
105 433 km