L'industrie automobile craint un Brexit dur

Si le Royaume-Uni quitte l'UE sans accord, cela entraînera une catastrophe qui pourrait coûter 5,7 milliards d'euros en droits d'importation à l'industrie automobile. C'est ce qu’annonce l'ACEA, l’association des constructeurs automobiles européens.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ