Bientôt un tunnel sous-marin pour relier l’Espagne au Maroc ?

Celui-ci pourrait accueillir des voitures, des bus mais aussi des trains.

  • Sepulchre  Pierre-Benoit Sepulchre Pierre-Benoit
  • 10 novembre 2022
  • À l'étranger

C’est un chantier titanesque qui, régulièrement, est ressorti des cartons des gouvernements espagnols et marocains. Depuis quarante ans, les deux pays envisagent en effet de créer un tunnel sous-marin à travers le détroit de Gibraltar pour les relier par la route ainsi que par le chemin de fer. Deux sociétés ont même été créés dans ce cadre : la SNED au Maroc et la SECEGSA en Espagne. Et, après plusieurs années d’immobilisme, le gouvernement de Pedro Sánchez a décidé de réactiver le projet.

Pour ce faire, la SECEGSA a reçu une dotation de 750.000 € afin d’étudier la faisabilité et la viabilité de ce projet d’envergure. Modeste, ce montant va en fait servir à actualiser un avant-projet élaboré il y a plus de quinze ans, en y intégrant les avancées techniques et technologiques enregistrées ces dernières années. C’est notamment une rencontre avec Herrenknecht, un groupe allemand reconnu dans le monde pour son expertise en matière d’équipements de forage, qui a contribué à relancer ce dessein qui n’est désormais plus considéré comme une utopie.

De Punta Paloma à Tanger

Si elle voit le jour, cette infrastructure affichera une longueur d’environ 42 km, dont un peu plus de 27 sous l’eau. De quoi effectuer une traversée en voiture en seulement 30 minutes, voire un peu moins en train. Sa profondeur maximale atteindrait 475 m, l’entrée espagnole se situant à Punta Paloma tandis que la marocaine serait localisée à Tanger. En termes d’objectifs, les projections actuelles tablent sur 9,6 millions de passagers à l’horizon 2030 et sur quelque 7,4 millions de tonnes de marchandises transportées. 

Vous voulez être informé des dernières actualités automobiles ?

Cet article vous a plu et vous souhaitez recevoir les dernières actualités automobiles directement dans votre boîte mail ? Abonnez-vous maintenant gratuitement, tout comme plus de 300.000 amateurs de voitures avant vous :

Lire plus:

Sepulchre  Pierre-Benoit
À propos de l'auteur : Sepulchre Pierre-Benoit Automobile, cosmétiques pour hommes, voyage ou encore hi-tech, Pierre-Benoît Sepulchre rédige les rubriques lifestyle de plusieurs magazines belges et les actus de Vroom depuis 2013.
Citadin, il est passionné par les nouvelles solutions de mobilité mais ne dit jamais non à un beau coupé vintage.
Photos ©: unsplash.com / Meric Dagli.

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Voici combien coûte le Ford Kuga 2024

Voici combien coûte le Ford Kuga 2024

La liste de prix du Kuga restylé, et équipé du SYNC4 avec écran tactile XXL en série, est officialisée par Ford.

Voici combien coûte le Renault Rafale

Voici combien coûte le Renault Rafale

Pour l’instant uniquement disponible en version E-Tech full hybrid de 200 ch, le Renault Rafale débute à partir de 44.000 € en finition Techno chez nous.

Dacia : de nouveaux équipements de sécurité grâce à l'UE !

Dacia : de nouveaux équipements de sécurité grâce à l'UE !

Réglementation européenne GSR II oblige, les Dacia Sandero et Jogger profitent d'un arsenal sécuritaire étoffé. Voici ce qui change !

Volvo rebaptise certains modèles ! (2024)

Volvo rebaptise certains modèles ! (2024)

C’en est fini du nom « Recharge » : les Volvo électriques porteront désormais un « E » dans leur nom, tandis que les hybrides rechargeables reprennent leur ancien nom. L'ancienne (X)C40 Twin Motor profite également de quelques améliorations…

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

23 599 €
7 km

Essence, Automatique

27 547 €

Diesel, Manuelle

32 584 €

Essence, Manuelle

23 748 €

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Automatique

23 500 €
2020
30 212 km
53 990 €
2019
105 433 km

Diesel, Automatique

36 785 €
2020
29 990 km

Essence, Automatique

28 995 €
2011
65 000 km