Essais

BMW M4 Competition : Superlative (VIDEO)

Quand vous avez une base qui score déjà 10 sur 10, comment pouvez-vous l’améliorer ? Bonne question… Chez BMW, on a peut-être trouvé une solution sous la forme de cette M4 Competition Package.

  • Bervoets Wim
  • 01 février 2017
  • BMW
  • 432 vues
2,1
score VROOM
  • 5,0
    Performance
  • 0
    Tenue de route
  • 3,0
    Confort
  • 3,0
    Équipement
  • 0
    Sécurité
  • 2,0
    Prix/Qualité
  • 0
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Boîte manuelle de série
  • Moteur fantastique
  • Train arrière joueur
  • Utilisable au quotidien
  • Confort avec jantes de 20 pouces
  • Sonorité artificielle
  • qui demande quelques réflexes

Que comprend donc ce « Competition Package » ? Il s’agit, à vrai dire, d’une cure de protéine pour ce modèle M de BMW. A l’instar des Audi RS qui peuvent être déclinées en version « Plus » et des Mercedes AMG qui connaissent une déclinaison « S », cette BMW propose un petit plus pour ceux qui n’en ont jamais assez. Mais les ingénieurs de Munich ne se sont pas contentés d’une poignée de chevaux supplémentaires.

Qu’est-ce qui change précisément ?

Les ingénieurs allemands ont écouté en priorité les remarques des clients et de la presse : la M4 « traditionnelle » répond de manière très irritée lorsque vous la brutalisez. Le département Motorsport de BMW a donc d’abord revu les suspensions. Et dans le cas de cette version « Competition », elle profite de nouveaux amortisseurs et de nouvelles barres antiroulis.

Ne reprend-t-elle pas des éléments de la version M4 GTS ?

Oui, mais pas énormément. Ce sont surtout les sièges qui sont concernés (nous y reviendrons plus tard), de même que les jantes de 20 pouces. Quoique notre exemplaire était doté de pneus hiver montés sur des jantes de 19 pouces. De plus, les modes de conduite furent également adaptés, de même que le différentiel arrière et le contrôle de traction.

Quels sont les changements visuels ?

De l’extérieur, vous reconnaitrez cette version M4 Competition Package à sa finition noire autour des vitres latérales, sur la calandre et au niveau du logo arrière. Dans l’habitacle, les sièges sont inspirés de ceux de la GTS et les ceintures reprennent les couleurs du département Motorsport. Tout est dans les détails !

Et sous le capot ?

Le 6 cylindres en ligne biturbo reçoit une petite cure de vitamines : il développe 19 chevaux supplémentaires, ce qui porte le total à 450 chevaux. Le couple reste inchangé : 550 Nm, toujours disponibles entre 1.850 et 5.500 tr/min. Ainsi motorisée, la M4 Competition Package signe de très jolis chronos : 4 secondes au 0 à 100 km/h avec la boîte automatique DKG à double embrayage et 7 rapports ou 4,2 secondes avec la boîte manuelle à 6 rapports.

Comment roule-t-elle ?

Ça décoiffe ! Les accélérations sont phénoménales et la boîte DKG de notre exemplaire claquait les rapports à la vitesse de l’éclair ! En fond sonore, le six cylindres s’exprime sourdement. Dommage, hélas, que la sonorité de l’habitacle soit artificiellement augmentée et que les ingénieurs aient préféré les décibels au feulement caractéristique du moteur. Mais le côté impressionnant est toujours de rigueur !

Et dans les virages ?

Le travail des Allemands a porté ses fruits et cette version semble plus gérable sur chaussée humide et en cas de conduite plus débridée. Mais ne vous y trompez pas : le couple monstrueux sur les roues arrière aura toujours tôt fait de faire patiner les roues arrière, surtout dans les conditions glissantes qui furent celles de notre essai. Il convient donc de répondre rapidement au volant pour ne pas perdre le contrôle du train arrière. Pour calmer le jeu, vous pouvez toujours compter sur les freins en carbone céramique qui mordent méchamment dans le tarmac !

Et sur un tempo plus cool ?

Tout est possible ! Pour rouler plus cool, n’hésitez pas à jouer avec les différents modes de conduite. Réponse à l’accélérateur, fermeté de la suspension, consistance de la direction et gestion de la boîte sont paramétrables. Voilà qui demande donc un petit temps pour trouver le bon mode ! Rouler de manière détendue est possible, mais le six cylindres sera toujours présent dans l’habitacle, alors que l’amortissement ne fera jamais preuve d’une immense souplesse. Heureusement pour nous, les jantes de 19 pouces pardonnent logiquement plus que les énormes jantes de 20 pouces !

Combien coûte-t-elle ?

Le Competition Package rajoute 7.425 € à la note d’une M4 traditionnelle. Pour la version à boîte manuelle, cela porte le total à 88.625 €. Si vous optez pour la boîte DKG, comptez un minimum de 92.595 €. Une grosse somme d’argent, à laquelle vous pourrez encore rajouter les 7.425 € des freins en carbone céramique. Heureusement, la M4 Competition Package calme le jeu à la pompe avec une consommation moyenne d’environ 12,4 l/100 km. Soit un peu plus que ce qu’annonce BMW, mais nous avons eu un pied droit assez lourd durant l’essai de cette BMW.

En conclusion ?

Le « Competition Package » répond à pas mal de critiques formulées à l’encontre de la brutale M4. Elle préserve néanmoins un tempérament explosif ! Le jeu en vaut-il la chandelle ? Tout dépend de vos intentions. Si vous roulez régulièrement sur circuit, certainement, à l’instar des freins en carbone céramique. Mais si vous utilisez cette voiture pour vos déplacements au quotidien et que de temps à autre, vous lui lâchez la bride, alors, la M4 « traditionnelle » est amplement suffisante.

Lire plus:

À propos de l'auteur : Bervoets Wim Wim Bervoets est rédacteur chez Vroom depuis 2016. Il s'intéresse à tout, depuis les citadines jusqu'aux voitures de sport, et garde un esprit ouvert sur la mobilité et les carburants du futur.
Mais il rêve encore et toujours d'une Lotus Elise...

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

La Toyota Corolla Cross arrive en Europe

Un nouveau SUV viendra donc encore gonfler le catalogue de Toyota en Europe. En outre, cette Corolla Cross inaugurera la nouvelle génération de mécanique hybride du spécialiste japonais.

Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

Volvo n’installera pas son usine géante de batteries en Belgique

Jan Jambon n’est pas parvenu à convaincre le constructeur suédois.

Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

Cette Toyota GR Yaris brûle de l’hydrogène… pour sauver les moteurs à combustion !

Toyota continue le développement de ses motorisations thermiques capables de brûler de l’hydrogène. Cette Yaris sportive devrait dès lors donner de l’espoir aux puristes…

Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

Polestar 3 : le futur Volvo XC90 « sportif » se précise

Polestar a dévoilé la première image officielle de son futur SUV. Cette Polestar 3 sera fabriquée aux Etats-Unis, au côté du futur Volvo XC90, et est attendue pour 2022.

Essais recommandés pour vous

3,4 /5 Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Pour célébrer l’actuel Ranger et nous rappeler qu’il reste encore et toujours en vente, Ford n’en présente pas moins de 4 éditions spéciales ! Zoom sur les Wolftrack, Stormtrak, Raptor SE et MS-RT !

3,9 /5 Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Alors que la Série 1 est devenue une sage traction, BMW a conservé une architecture de propulsion sur sa nouvelle Série 2. Mais transmet-elle toujours « le plaisir de conduire » cher à la marque ?

4,0 /5 Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Plus agressive, sportive et dynamique, cette version GT du SUV américain ne se comporte pourtant pas comme le pur-sang indomptable qu’on aurait imaginé…

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Renault Kangoo vs VW Caddy : chers amis des familles !

Pour leur nouvelle vie, les Renault Kangoo et Volkswagen Caddy montent indiscutablement en gamme. De quoi faire oublier leur origine roturière tout en offrant toujours un habitacle modulable et spacieux. Mais à quel prix ?

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Au salon de Genève en 2007, Lotus présente un engin radical, destiné à limer l’asphalte des circuits : la Lotus 2 Eleven. Chose surprenante pour un engin de ce calibre, certains exemplaires seront homologués pour la route, moyennant un supplément assez raisonnable !

L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

L’une des trois Bugatti EB 112 est en vente !

Le spécialiste allemand Schaltkulisse vient d’enrichir son catalogue de vente d’une rarissime EB 112. Seuls 3 exemplaires de cette Bugatti 4 portes ont été assemblés !

Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

Voici combien coûte la Dacia Jogger, la familiale 7 places abordable

Le nouveau Jogger sera commercialisé chez nous dès le 24 décembre, pour une arrivée en concession prévue à partir de mars 2022. Mais combien coûte ce nouveau crossover familial imaginé par Dacia ?

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Les marques japonaises affichent, à nouveau, d’excellents résultats dans cette nouvelle étude de fiabilité.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Hybride - Essence, Automatique

48 500 €
2021
50 km

Électrique, Automatique

33 950 €
2020
50 km

Diesel, Manuelle

31 500 €
2021
50 km

Hybride - Diesel, Automatique

59 900 €
2021
50 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Électrique, Automatique

27 750 €
2020
6 018 km

Diesel, Automatique

37 500 €
2020
13 045 km

Hybride - Diesel, Automatique

44 650 €
2021
7 982 km

Essence, Manuelle

189 500 €
1957
3 123 km