Essais

Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises

Parallèlement au lancement de ses grandes berlines ES et de son SUV compact UX, Lexus offre un léger restylage à son coupé RC. De quoi encore mieux combiner hybridation et grand tourisme ?
  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 01 février 2019
  • Lexus
  • 3 195 vues
3,7
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 4,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 4,0
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 3,5
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Compromis dynamisme / confort de marche
  • Douceur de fonctionnement
  • Equipement de série
  • Sobriété relative
  • Effet moulin à café en accélérant fort
  • Habitabilité aux places arrière
  • Sensations lissées

Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises

Arrivé à mi-carrière, le coupé RC lancé en 2014 soigne sa plastique pour se replacer sous les projecteurs. Esthétiquement, cette refonte se caractérise surtout par l’arrivée d’une nouvelle face avant inspirée par celle de la grande sœur LC. On remarquera principalement la présence de nouveaux phares intégrant une solution « triple LED » et abonnant la petite virgule LED soulignant les précédentes optiques. À l’arrière, les phares adoptent quant à eux en forme de « L » plus prononcée pour s’aligner sur la nouvelle marque identitaire des coupés Lexus.

Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises
Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises

F-Sport

Globalement, l’allure du coupé gagne en subtilité et en élégance. Mais si l’on préfère un look plus sportif, il est toujours possible de commander l’exécution F-Sport qui intègre alors une calandre au maillage plus expressif et des jantes de 19 pouces.

Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises
Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises

2+2

À bord, on note aussi quelques légères évolutions. Mais dans l’ensemble, on apprécie surtout l’excellente finition, la dotation (surtout sécuritaire) complète. En revanche, les espaces de rangement sont peu nombreux. Et les places arrière, difficilement accessibles, sont réservées à des petits gabarits. Notons toutefois que sur le coupé, et contrairement à la grande berline ES, les dossiers sont ici rabattables. Ce qui peut s’avérer pratique à l’occasion.

Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises

Le grand écart

Si le coupé RC était jusqu’ici proposé en version hybride ou avec un bloc 2.0l turbo à essence plus classique, ce dernier disparait du catalogue à l’occasion du restylage. Le coupé RC n’est donc plus commandable qu’en version hybride 300h. Notons que sa variante ultra-sportive siglée F rempile toutefois aussi. Sa version restylée vient d’être présentée à l’occasion du récent salon de Détroit et sera commandable à partir du mois de mai. Avec la RC, le choix se limite donc entre un moteur hybride…  et un V8 5.0l atmosphérique de 464 ch !

Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises

Plus efficace

Outre ses modifications esthétiques, ce restylage de mi-carrière est aussi l’occasion pour la RC 300h de peaufiner son comportement dynamique. De nouveaux amortisseurs ainsi que des bagues de suspension plus rigides ont ainsi été introduits. En outre, Lexus précise avoir modifié les réglages de la direction assistée électrique afin d’assurer une meilleure interaction entre le conducteur et la chaussée. De nombreuses techniques de fabrication spécifiques (colles structurelles, soudures multipoint, soudures laser, etc.) ont également été utilisées afin d’augmenter la rigidité torsionnelle de la carrosserie.

Tempo coulé

Si ces différentes évolutions ne rendent toujours pas le coupé RC ultra-tranchant, elles augmentent sensiblement son efficacité globale. Certes, la direction aurait pu être plus directe et offrir un rendu un peu moins collant. Mais l’amortissement s’avère efficace en freinant parfaitement les mouvements de caisse tout en assurant un excellent niveau de confort. Pour apprécier la RC en conduite rapide, il faut juste conserver un tempo coulé dans l’esprit Grand Tourisme.

Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises

Ancienne génération

Si le comportement de la RC suggère de conserver un tempo coulé, sa chaine cinématique hybride l’impose en revanche nettement plus clairement ! Même si ses caractéristiques techniques a priori assez semblables peuvent laisser penser que le RC 300h dispose de la nouvelle cinématique hybride 2.5l aperçue sur les récentes Lexus ES 300 h et Toyota RAV4, ce n’est pas le cas. Il s’agit d’une évolution légère de la précédente génération utilisée jusqu’ici et héritée notamment de la berline IS.

Où sont les chevaux ?

Elle marie un moteur 4 cylindres 2.5l à cycle Atkinson et injection directe de 181 ch à un moteur électrique de 143 ch pour une puissance combinée de 223 ch. Un coupé de cette taille avec 223 ch sous le capot, ça doit envoyer non ? Ben… non. Sur le papier, la vitesse maximale est annoncée à 190 km/h et le 0 à 100 km/h couvert en 8,6 s. Pour se donner une idée, une Audi A5 40 TFSI (190 ch) accroche les 241 km/h et atteint les 100 km/h en 7,2 s. Et la 45 TFSI (245 ch) enfonce le clou avec une vitesse maximale limitée électroniquement à 250 km/h et un sprint expédié en 6,4 s. En plus de ces comparaisons chiffrées, l’impression subjective ressentie quand on enfonce la pédale est identique : la transmission de type e-CVT de la Lexus gomme une grande partie des sensations. Et le régime moteur qui reste stationnaire dans le haut du compte-tours ne donne pas vraiment envie de faire parler la poudre ! Autant le savoir si on craque pour l’allure séduisante de ce coupé RC… mais qu’on est du genre « excité de la pédale de droite » !

Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises
Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises

Efficacité globale

Si cette version du système hybride du groupe Toyota/Lexus conserve un effet moulin à café encore assez présent lors des grosses accélérations, son efficacité globale n’en demeure pas moins intéressante pour peu que l’on adopte une conduite anticipative et coulée. Outre le confort d’utilisation et la discrétion du moteur en ville, on appréciera la possibilité d’évoluer occasionnellement en mode électrique sans jamais devoir recharger la batterie sur le secteur. La consommation mixte relevée selon le récent cycle WLTP de 6,2l/100 km donne, en outre, une idée assez précise de l’appétit réel dont pourra se contenter ce coupé à l’usage. Actuellement, l’homologation CO2/km de 114 g (NEDC corrélée) est également plutôt intéressante dans le Nord du pays.

Combien ça coûte ?

Lexus propose trois versions de son coupé RC : Executive Line, F-Sport Line et Privilege Line. La première est fixée à 51.900. Les deux autres sont proposées au même tarif de 56.420€. Des plutôt prix élevés, donc. Mais dans tous les cas, l’équipement de série est très généreux. Les seules options possibles sont la peinture métallisée, le toit ouvrant ou le système audio haut de gamme Mark Levinson.

 Essai : Lexus RC 300h, entre deux chaises

Conclusion

Les modifications apportées tant sur le plan stylistique que dynamique renforcent l’attrait du coupé RC. Mais il ne faut pas trop se fier à ces premières impressions plutôt sportives. La chaine cinématique hybride de ce coupé reste, en effet, surtout calibrée pour les conducteurs qui préfèrent adopter un style de conduite coulé et anticipatif.

Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois
À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Opel proposera bientôt une Astra électrique et… sportive !

Opel proposera bientôt une Astra électrique et… sportive !

C'est ce que suggère Mark Adams, vice-président du design chez Opel.

Fiat : un SUV coupé en préparation !

Fiat : un SUV coupé en préparation !

Le SUV « fastback » aura un nom original : le… Fastback !

Bardaf, un gendarme français plante une Alpine flambant neuve !

Bardaf, un gendarme français plante une Alpine flambant neuve !

Une première depuis la livraison des bolides au printemps dernier.

Volkswagen Golf : bientôt la fin de la dynastie ?

Volkswagen Golf : bientôt la fin de la dynastie ?

Un lifting du modèle actuel est en préparation, mais il n'est pas certain qu'une 9ème génération voit le jour !

Essais recommandés pour vous

3,8 /5 Essai : Nissan Ariya, électrique, confortable et moderne !

Essai : Nissan Ariya, électrique, confortable et moderne !

Il y a quelques temps, nous avons pu prendre le volant de l'Ariya sur un circuit fermé. Les premières impressions sont-elles confirmées avec cet essai sur routes publiques ?

3,6 /5 Essai : Volvo XC40 Recharge, rationnel jusqu’au bout de ses pneus !

Essai : Volvo XC40 Recharge, rationnel jusqu’au bout de ses pneus !

En 2021, le Volvo XC40 était le deuxième modèle le plus vendu en Belgique. En Flandre, à Bruxelles  et auprès des utilisateurs professionnels, c’était même le plus populaire ! Avec le lancement d'une version 100 % électrique à moteur unique, plus abordable, sa popularité ne fera qu'augmenter dans le segment des VE !

3,7 /5 Essai : Ford Mustang California Special, le rêve américain !

Essai : Ford Mustang California Special, le rêve américain !

Quoi de mieux qu’une Mustang V8 cabriolet pour vivre son rêve américain ? Encore plus si l’on opte pour son nouveau pack California Special qui sent bon la côte ouest ?

BMW iX3 vs Volvo C40 Recharge : chers SUV branchés !

BMW iX3 vs Volvo C40 Recharge : chers SUV branchés !

Votre prochaine voiture de société doit être électrique et la silhouette de SUV vous plaît ? Alors les BMW iX3 et Volvo C40 Recharge pourraient faire partie de votre sélection. Lequel choisir ?

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Voici combien coûtent les Tesla Plaid

Voici combien coûtent les Tesla Plaid

Les Model S et X les plus explosives arrivent enfin chez nous. Mais de quel montant faudra-t-il s’acquitter pour profiter de leurs 1.020 ch ?

La Ford Escort RS Turbo de la princesse Diana est à vendre !

La Ford Escort RS Turbo de la princesse Diana est à vendre !

Conduite pendant près de 3 ans par la princesse, elle totalise aujourd’hui à peine plus de 40.000 km.

Cette chaise de bureau est signée Mercedes-AMG

Cette chaise de bureau est signée Mercedes-AMG

Une rivale du concept "The Rival Rig" développé par BMW.

Green Zone : quand les Kia hybrides se la jouent électrique

Green Zone : quand les Kia hybrides se la jouent électrique

À l’occasion de renouvellement de sa Niro, Kia en profite pour agrémenter les versions hybrides d’une fonctionnalité « green zone » bien pratique. Mais en quoi consiste-t-elle ?

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Diesel, Automatique

55 990 €
2022
5 km

Essence, Automatique

44 490 €
2022
5 km

Essence, Manuelle

19 571 €

Essence, Automatique

27 490 €
2022
5 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Hybride - Essence, Automatique

67 900 €
2020
28 030 km

Essence, Automatique

29 999 €
2021
24 756 km

Essence, Manuelle

22 990 €
2022
2 720 km

Diesel, Manuelle

12 800 €
2019
124 771 km