Essais

Essai : Toyota Highlander, 7 places à l’américaine

Produit et commercialisé aux États-Unis depuis près de 20 ans, le Toyota Highlander traverse l’Atlantique pour être proposé sur le Vieux Continent. A-t-il les armes pour séduire les clients européens ?
  • VROOM  Team VROOM Team
  • 19 janvier 2021
  • TOYOTA
  • 359 vues
3,6
score VROOM
  • 3,0
    Performance
  • 3,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 3,5
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 4,0
    Consommation
  • 3,5
    Global
Avantages et inconvénients
  • Coffre
  • Coffre même avec 7 places
  • Consommation maîtrisée pour le gabarit
  • Habitabilité
  • Design intérieur trop chargé
  • Moteur bruyant en charge
  • Personnalisation de l'écran central


Essai : Toyota Highlander, 7 places à l’américaine

Le Toyota Highlander, un gros SUV 7 places de près de 5 m de long, est proposé pour la première fois dans les concessions européennes. Mais ce n’est pas un nouveau modèle pour autant ! Il en est en effet déjà à sa quatrième génération. La marque japonaise le commercialise depuis le début des années 2000 principalement aux États-Unis. Grâce à ses 7 places et sa motorisation hybride, ce Highlander a-t-il aussi une carte à jouer en Europe ?

Imposant, mais pas intimidant

Essai : Toyota Highlander, 7 places à l’américaine

Avec 4,95 m de long, 1,93 m de large et 1,75 m de haut, ce Highlander en impose. Mais sans paraître trop massif non plus. Son design évoque les autres modèles de la marque nipponne, avec une grande calandre et des feux fins. Il y a un petit quelque chose d’américain dans ce véhicule japonais. Ce qui est logique puisqu’il est construit là-bas !

7 places et du coffre

Essai : Toyota Highlander, 7 places à l’américaine

Grâce à un empattement important, il y a de l'espace dans ce Highlander. Surtout pour les passagers de la seconde rangée. Ce SUV dispose de 7 places et est proposé uniquement dans cette configuration. Toyota promet que chacun de ces 7 sièges peut accueillir une personne adulte. S’il est effectivement possible pour n’importe qui de s’assoir dans les places du fond, un adulte ne souhaiterait pas y rester pour une longue durée. L’espace pour les genoux est acceptable, mais ces derniers se situent très haut une fois assis. Quant à la tête, disons qu’il ne faut pas être trop grand pour la glisser confortablement.

Lorsque tous les sièges sont rabattus, le plancher est plan et le coffre est tout simplement immense. Le plus long de sa catégorie selon Toyota ! À l’inverse, avec les 7 sièges en place, le coffre est certes (beaucoup) plus petit, mais il a le mérite d’exister. Bien joué Toyota.

Qualitatif, mais pas vraiment premium

Essai : Toyota Highlander, 7 places à l’américaine

Une fois derrière le volant, difficile de ne pas regarder l’écran central de 12,3 pouces ! Réactif et de bonne définition, il est agréable à l’œil. Il est divisé en deux parties distinctes, mais seule l’une d’entre elles peut être affichée sur tout l’écran. Malheureusement, ce n’est pas la plus utile… En effet, il n’est possible que d’afficher la climatisation ou les données de conduite « en grand » et non la carte ou le multimédia. Dommage. Cet écran central prend place sur une planche dont les matériaux sont de bonnes factures, comme dans le reste de l’habitacle : cuir, bois, plastiques moussés, etc. Pourtant, il ne se dégage pas une ambiance « premium ». Peut-être à cause du design général qui est très chargé…

Des fonctionnalités de « luxe » sont présentes : sièges chauffants et ventilés, conduite semi-autonome, caméra 360°, etc. À la pression d’un bouton, le rétroviseur central se transforme en écran couplé à une caméra arrière ! Un détail plus qu’appréciable surtout lorsque les 7 sièges sont utilisés ou que le coffre est rempli. Pratique.

À conduire gentiment

Essai : Toyota Highlander, 7 places à l’américaine

Pour mettre ce gros SUV en marche, Toyota ne propose qu’un seul moteur : un 2.5 hybride non rechargeable de 248 ch. Capable d’atteindre 100 km/h en 8,3 s, ce bloc ne transforme pas le Highlander en un cheval de course. Mais il est plus que suffisant pour s’insérer confortablement dans la circulation.

Le constructeur japonais annonce avoir particulièrement travaillé l’insonorisation de ce gros SUV. En mouvement, on ne perçoit presque aucun bruit de vent ou de roulement. À basse vitesse, lorsqu’il est en marche, le moteur se fait également très discret. En revanche, dès qu’il est sollicité et qu’il monte dans les tours, le 2.5 l se fait entendre. Avec sa taille, son poids, son moteur bruyant à haut régime et ses suspensions qui filtrent bien le revêtement, ce SUV donne plutôt envie d’être utilisé doucement, comme un bon père de (grande) famille. Ce Highlander est 4 roues motrices, mais uniquement grâce à son moteur électrique. En effet, il n’y a que ce dernier qui entraine les roues arrière alors que l’essieu avant est entrainé par le moteur thermique.

Consommation maîtrisée

Essai : Toyota Highlander, 7 places à l’américaine

Comme dans la plupart des Toyota actuelles, il existe un bouton EV sur la console centrale qui permet de n’utiliser que le moteur électrique. Et comme dans la plupart des Toyota actuelles, il ne permet que de parcourir quelque centaine de mètres, juste de quoi quitter silencieusement son domicile. La marque japonaise est passée maître dans l’art des moteurs hybrides non rechargeables et cela se reflète tout particulièrement dans ce Highlander. Le constructeur nippon annonce une consommation mixte de 6,6 l/100 km selon les normes WLTP. Le trajet de ce premier essai nous a fait découvrir les petits villages et les campagnes plutôt que le réseau autoroutier belge. Mais nous n’avons pas hésité à « malmener » un peu ce Highlander pour tester son dynamisme et ses performances. Le résultat ? Une consommation bien maîtrisée de 7 l après 100 km. A priori, ce SUV consomme donc assez peu pour son gabarit…

Quel concurrent ?

Essai : Toyota Highlander, 7 places à l’américaine

Combien faut-il débourser pour s’offrir ce SUV 7 places ? Les prix débutent à 56.460 € pour la version de base et grimpent jusqu'à 66.490 € pour la version Premium Plus de notre essai. Les deux places dans le coffre sont standards, peu importe la version, pas besoin de payer de supplément. Les équipements de base sont également généreux. Difficile de se plaindre donc, pour un SUV 7 places hybride…

Notre verdict

Essai : Toyota Highlander, 7 places à l’américaine

Ce Highlander de quatrième génération, commercialisé pour la première fois en Europe, est une bonne voiture. Sa dernière rangée de sièges n’est peut-être pas idéale pour les longs trajets, mais il est tout à fait possible pour un adulte de s’y installer. Et son moteur, un peu bruyant à haut régime, maîtrise visiblement à merveille sa consommation.

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Toyota ? Choisissez parmi plus de 30.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d'occasion ! Découvrez nos dernières annonces Toyota maintenant ici:

Lire plus:

VROOM  Team
À propos de l'auteur : VROOM Team

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Ambition 2030 : Nissan trace son avenir électrique avec 4 alléchants concepts

Ambition 2030 : Nissan trace son avenir électrique avec 4 alléchants concepts

Nissan va multiplier le lancement de nouveaux modèles électriques d’ici 2030. Et nous en offre un premier aperçu grâce à ces 4 concepts.

Toyota Corolla, amélioration digitale pour 2022

Toyota Corolla, amélioration digitale pour 2022

Difficile de parler de facelift quand aucun élément de design ne change. Mais cela n’empêche pas la Nipponne de recevoir quelques modifications.

Voici comment Volvo va révolutionner l’affichage tête haute

Voici comment Volvo va révolutionner l’affichage tête haute

Le constructeur a investi dans une société spécialisée en optique et imagerie.

Mercedes Vision EQXX : bientôt sur nos routes !

Mercedes Vision EQXX : bientôt sur nos routes !

La marque dévoile un deuxième teaser de sa voiture électrique à très grande autonomie.

Essais recommandés pour vous

3,9 /5 Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Essai : BMW M240i xDrive, le plaisir en ligne de mire

Alors que la Série 1 est devenue une sage traction, BMW a conservé une architecture de propulsion sur sa nouvelle Série 2. Mais transmet-elle toujours « le plaisir de conduire » cher à la marque ?

3,4 /5 Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Essai : Ford Ranger, éditions spéciales à la « benne » !

Pour célébrer l’actuel Ranger et nous rappeler qu’il reste encore et toujours en vente, Ford n’en présente pas moins de 4 éditions spéciales ! Zoom sur les Wolftrack, Stormtrak, Raptor SE et MS-RT !

4,0 /5 Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Essai : Ford Mustang Mach E-GT, couteau suisse électrique

Plus agressive, sportive et dynamique, cette version GT du SUV américain ne se comporte pourtant pas comme le pur-sang indomptable qu’on aurait imaginé…

3,4 /5 Essai : Citroën ë-Berlingo, le 100 % électrique en famille

Essai : Citroën ë-Berlingo, le 100 % électrique en famille

Après l’ë-C4, la marque aux chevrons nous revient avec une déclinaison 100 % électrique de son ludospace le plus populaire. Un ë-Berlingo dénué de toute émission nocive qui ravira les familles nombreuses en quête d’un véhicule à la fois propre et pratique.

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Futur collector : Lotus 2 Eleven, plus radicale, tu meurs !

Au salon de Genève en 2007, Lotus présente un engin radical, destiné à limer l’asphalte des circuits : la Lotus 2 Eleven. Chose surprenante pour un engin de ce calibre, certains exemplaires seront homologués pour la route, moyennant un supplément assez raisonnable !

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Top 10 des marques automobiles les plus fiables en 2021

Les marques japonaises affichent, à nouveau, d’excellents résultats dans cette nouvelle étude de fiabilité.

5 choses à savoir avant de craquer : Range Rover Classic, le plus cool des 4X4 !

5 choses à savoir avant de craquer : Range Rover Classic, le plus cool des 4X4 !

Une carrière de 26 ans et la réputation d’avoir inauguré le segment des 4X4 de luxe; aussi à l’aise sur les plus huppées des avenues que dans la brousse: le Range Rover Classic sait absolument tout faire, à commencer par donner un air super cool à son conducteur ! Avant de craquer, que faut-il savoir ?

Pays-Bas : toutes les voitures électriques acceptées dans les Superchargers de Tesla !

Pays-Bas : toutes les voitures électriques acceptées dans les Superchargers de Tesla !

Comme promis, Tesla ouvre son réseau de recharge rapide Supercharger aux voitures d'autres marques. Les Texans font un début prudent, avec un projet pilote aux Pays-Bas.

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Diesel, Automatique

30 995 €

Diesel, Automatique

30 995 €

Diesel, Manuelle

34 099 €
2021

Électrique, Autre

33 990 €
2020
1 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion
31 700 €
2018
83 625 km

Diesel, Manuelle

13 600 €
2017
83 944 km

Essence, Automatique

31 800 €
2019
25 699 km

Essence, Manuelle

10 200 €
2017
108 069 km