Essais

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Malgré ses 45 ans, la Golf entend bien rester « djeun ». Pour y parvenir, elle ressort d’une formation approfondie en nouvelles technologies. Indiscutablement, la bonne vieille Golf en revient convertie… et à la page !
  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 12 décembre 2019
  • VOLKSWAGEN
3,9
score VROOM
  • 3,5
    Performance
  • 4,0
    Tenue de route
  • 4,0
    Confort
  • 4,5
    Équipement
  • 4,0
    Sécurité
  • 3,5
    Prix/Qualité
  • 4,0
    Consommation
  • 4,0
    Global
Avantages et inconvénients
  • Comportement routier efficace et sûr
  • Confort et insonorisation
  • Equipement technologique
  • Habitacle moderne
  • Rapport encombrement/habitabilité
  • Evolutions esthétiques timides
  • Sensations lissées
  • Volume de coffre moyen

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Volkswagen a écoulé plus de 35 millions de Golf depuis le lancement de la première du nom en 1974. Ce qui représente, l’air de rien, une Golf vendue toutes les 40 secondes sans interruption durant près d’un demi-siècle à travers le monde ! Du coup, même si Volkswagen entend entamer une nouvelle ère grâce avec son ID.3 électrique, pas question d’abandonner brutalement son modèle phare. En voici la huitième génération prête à assurer le fond de roulement en attendant la déferlante électrique.

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Evolution extérieure

Reprenant la plateforme modulaire MQB étrennée par la Golf 7, la Golf 8 présente des proportions identiques à celles de sa devancière. Du long de ses 4,28 m, elle reste donc relativement compacte pour son segment et présente toujours un coffre « moyen » de 380 l. Le rapport encombrement/habitabilité de la Golf demeure, toutefois, aussi flatteur que par le passé. Extérieurement, son style s’aligne sur celui de ses plus récentes aïeules. Surtout de profil. En revanche, la face avant de cette 8ème Golf du nom se démarque par son capot plus fuyant et ses phares LED plus aplatis. Une caractéristique qui permet à cette Golf 8 d’afficher un coefficient aérodynamique sensiblement en baisse avec un Cx qui descend de 0,3 à 0,275.

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !
Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Révolution intérieure

Le saut de génération est plus sensible quand on se glisse à bord. La Golf se convertit à l’ère numérique et hérite, en série, d’un Digital Cockpit de 10 pouces paramétrable. Il se complète avec un écran tactile pour son système d’infodivertissement. Ce dernier est orienté vers le conducteur et voit sa taille glisser de 8,5 à 10 pouces en fonction de l’équipement. Pour l’occasion, Volkswagen a également gommé quasiment tous les boutons/interrupteurs classiques du tableau de bord. Ils sont remplacés par des petites surfaces tactiles. Pour augmenter la température à bord, on fait ainsi glisser son doigt latéralement sur la zone dédiée. Pareil pour augmenter le volume de la radio, ouvrir le toit panoramique, etc.

La logique du système d’infodivertissement est pensée, quant à elle, comme celle d’un smartphone. Un petit bouton virtuel en forme de carré situé à gauche de l’écran rappelle le menu principal. On y navigue ensuite du bout des doigts.

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Bonjour Volkswagen

La Golf entend aussi populariser le système de commande vocale intuitive. Comme avec une certaine Mercedes Classe A, on peut ainsi s’adresser à sa voiture pour énoncer des commandes simples. Après avoir simplement dit « bonjour Volkswagen », on peut ainsi par exemple dire « j’ai trop chaud » si on souhaite que la température de la climatisation baisse, etc. Pour ceux que cela intéresse, notons que la Golf donne aussi accès à l’assistant vocal Alexa d’Amazon pour des interactions plus approfondies. En outre, la Golf 8 peut vous laisser pénétrer à son bord (ou l’un de vos amis) grâce à une clé virtuelle via smartphone. Bref : elle se veut branchée la quadra !

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Une Golf, les yeux fermés

Dès les premiers mètres, on retrouve toutefois vite ses points de repère. Connectée et digitale ou pas, la Golf 8 s’appréhende avant comme une Golf. À son volant, on retrouve des commandes bien calibrées et une position de conduite irréprochable. La finition est « germanique » et les matériaux globalement de qualité même si l’on note la présence de plastiques durs dans les parties inférieures de l’habillage. L’insonorisation est aussi très soignée. À bord de cette Golf, on est prêt à avaler les kilomètres. Surtout installé sur les sièges siglés « ergoActive ».

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Car2X

Petit à petit, on s’habitue au nouveau poste de commande. L’ensemble reste globalement intuitif. En revanche, les GPS des modèles mis à notre disposition pour cette première mise en main se sont montrés plusieurs fois un peu capricieux. Notons, en revanche, que la Golf 8 est la première Volkswagen à intégrer le système de communication Car2X permettant d’échanger des informations relatives au trafic avec d’autres véhicules ou les infrastructures routières. Voilà qui devrait donner un grand coup d’accélérateur à la généralisation de ce protocole de communication cantonné jusqu’ici principalement aux modèles premium.

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Efficacité irréprochable

Techniquement, la Golf 8 conserve un essieu arrière semi-rigide pour ses versions les moins puissantes et réserve, comme la Golf 7, son essieu multibras pour les mécaniques d’au moins 150 ch (ou les versions à quatre roues motrices). Dans les deux cas, le comportement routier reste très convaincant. La Golf n’est pas spécialement joueuse ou grisante à cravacher. Mais force est de constater qu’elle repousse très loin les limites et qu’elle affiche une sérénité référentielle même en conduite sportive. Le tout sans imposer un toucher de route trop ferme. Du moins avec son amortissement piloté DCC.

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

48 volts

De nombreuses mécaniques sont attendues sous le capot de la Golf, depuis les versions hybrides rechargeables jusqu’aux versions sportives GTI, GTD et R tout en passant par celle sirotant du gaz naturel. Dans un premier temps, la Golf va débuter sa carrière, en essence, avec son 1.5 TSI décliné en versions de 130 et 150 ch. Rond, silencieux et volontaire (mais sans être très démonstratif…), le premier assure déjà des performances honnêtes. Mais notons que le second peut jouir d’une micro-hybridation 48 volts si on le commande avec sa boîte DSG à 7 rapports. Il devient alors 1.5 eTSI et peut compter sur son alterno-démarreur pour offrir un petit coup de « boost » de 12 ch à l’occasion tout en récupérant plus efficacement l’énergie cinétique lors des ralentissements. Volkswagen proposera aussi un bloc 2.0 TDI décliné en 115 ou 150 ch. Mais plus de 1.6 TDI.

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !
Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Notre verdict

Les prix de cette Golf 8 ne sont malheureusement pas encore connus. Ce qui est déjà sûr, en revanche, c’est que cette huitième génération possède toutes les cartes en main pour aider la Golf à conserver son rôle de référence du segment C !

Essai : Volkswagen Golf 8, convertie !

Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois
À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Le Lexus LX opte pour une calandre géante

Le Lexus LX opte pour une calandre géante

La version Lexus du Toyota Land Cruiser ne viendra pas en Europe, mais cela ne rend pas son design moins... intéressant !

La Mini Moke se dérive maintenant aussi en électrique

La Mini Moke se dérive maintenant aussi en électrique

La petite voiture de plage, ressuscitée en thermique l’année dernière, ne sera d’ailleurs plus disponible qu’avec cette motorisation électrique à partir de 2022.

30.000 emplois sont-ils menacés chez Volkswagen ?

30.000 emplois sont-ils menacés chez Volkswagen ?

PDG et directoire sont en désaccord sur la question.

LG : 1,9 milliard de dollars versés à General Motors en dommages et intérêts !

LG : 1,9 milliard de dollars versés à General Motors en dommages et intérêts !

Le fabricant de batteries n'a pas eu le choix après que de nombreux exemplaires de Chevrolet Bolt aient spontanément pris feu.

Essais recommandés pour vous

3,6 /5 Essai : Cupra Born, une ID pimentée…

Essai : Cupra Born, une ID pimentée…

Cupra est la marque sportive de Seat. Et cette Born se profile comme une VW ID.3 recuisinée à la sauce espagnole, avec un caractère dynamique plus relevé. Voyons cela…

3,7 /5 Essai: Lexus NX, le confort branché

Essai: Lexus NX, le confort branché

Lexus présente la seconde génération de son NX. Sans être une révolution, il évolue dans pratiquement tous les domaines. Et pas qu’un peu ! Il propose même une motorisation hybride rechargeable, une grande première pour le constructeur japonais.

3,5 /5 Essai : MG Marvel R, la bataille continue !

Essai : MG Marvel R, la bataille continue !

Le constructeur anglais, devenu chinois, MG lance sa seconde offre électrique après le SUV ZS. Cette fois, elle prend la forme d’un SUV aux dimensions plus imposantes et aux lignes futuristes : le Marvel R. De quoi partir à l’assaut du marché européen ?

Hyundai Tucson Plug-in vs Jeep Compass 4xe : baroudeurs branchés

Hyundai Tucson Plug-in vs Jeep Compass 4xe : baroudeurs branchés

Les populaires Hyundai Tucson et Jeep Compass disposent dorénavant tous les deux d’une motorisation hybride rechargeable pour séduire les flottes. Mais lequel de ces deux baroudeurs 4X4 électrifiés se montre le plus séduisant à l’usage ?

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
Voici combien coûte la nouvelle Opel Astra (hybride rechargeable)

Voici combien coûte la nouvelle Opel Astra (hybride rechargeable)

Opel a ouvert le carnet de commandes de sa nouvelle Astra, tant en thermique qu’en version hybride rechargeable. À quels prix ?

5 choses à savoir avant de craquer : Daihatsu Copen, le plus rigolo des roadsters ?

5 choses à savoir avant de craquer : Daihatsu Copen, le plus rigolo des roadsters ?

Vous désirez un roadster japonais fiable, mais vous souhaitez vous distinguer des innombrables Mazda MX-5 ? La Daihatsu Copen est une belle alternative ! Avant de craquer, voici 5 choses à savoir !

A vendre : cette BMW Z1 est absolument neuve !

A vendre : cette BMW Z1 est absolument neuve !

Encore une originalité de la vente Bonhams qui se tiendra au Zoute le 10 octobre 2021 ! Après la Ferrari F40 ayant très peu roulé, voici la BMW Z1 n’ayant pour ainsi dire… jamais roulé !

A vendre : une mystérieuse Ferrari F40 restée 30 ans dans l’ombre… en Belgique !

A vendre : une mystérieuse Ferrari F40 restée 30 ans dans l’ombre… en Belgique !

A sa désormais traditionnelle vente annuelle du Zoute (10 octobre 2021), Bonhams proposera une incroyable Ferrari F40 tenue à l’écart de la lumière pendant près 30 ans en Belgique !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

€ 16 295
2020
15 km

Essence, Manuelle

€ 23 990
2021
6 km

Essence, Automatique

€ 33 995
2021
5 km

Hybride - Essence, Automatique

€ 31 290

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

LPG, Automatique

€ 69 995
2019
31 986 km
€ 44 990
2017
99 850 km

Essence, Autre

€ 10 998
2018
70 219 km

Diesel, Automatique

€ 18 248
2018
99 093 km