Essais

Kia Optima PHEV vs Volkswagen Passat GTE : Sur tous les fronts !

Kia charge dorénavant son Optima de traquer la concurrence sur tous les fronts. Elle chasse les déménageuses avec sa version break Sportswagon, les sportives avec sa variante GT et même aussi les hybrides rechargeables avec l’étiquette PHEV. De quoi bousculer la Passat GTE de son piédestal ?





  • Christiaens  Jean-Francois Christiaens Jean-Francois
  • 25 août 2017
  • Kia
  • 1 014 vues
Kia Optima
  • Autonomie en mode électrique
  • Habitabilité/volume de coffre
  • Confort de conduite
  • Consommation réelle
  • Equipement de série
  • Prix élevé
  • Direction artificielle
  • Comportement dynamique pataud
  • Coffre (berline)
Volkswagen Passat
  • Finition/présentation
  • Equipement disponible
  • Habitabilité/volume de coffre
  • Comportement dynamique et sûr
  • Performances de bon niveau
  • Prix élevé
  • Coût des options
  • Consommation supérieure
  • Autonomie électrique plus limitée

Peu diffusée en Europe malgré une carrosserie unanimement reconnue comme charismatique, la précédente génération d’Optima souffrait d’une gamme mécanique limitée. Avec la nouvelle mouture, lancée fin 2015, on a d’abord craint de voir l’histoire se répéter. Uniquement proposée en berline et avec une seule motorisation 1.7 CRDi, la grande Kia ne laissait pas vraiment beaucoup de choix…

Depuis, Kia a corrigé le tir. L’Optima se décline pour la première fois en break et va même jusqu’à couronner son offre mécanique d’un 2.0 l turbo essence de 245 ch. Mais ce n’est pas tout : afin de séduire la clientèle sensible aux émissions de CO2, l’Optima ajoute une corde hybride rechargeable à son arc. Avec son homologation officielle de seulement 37 g/km voire 33 g/km pour la nouvelle version break, la Coréenne se permet de « coiffer » la Volkswagen Passat GTE (à partir de 38 g/km), sa principale rivale.

Finition, équipement : avantage Volkswagen

En s’installant à bord de nos deux paquebots, on remarque directement que la Volkswagen se démarque par son instrumentation plus technologique et moderne, ainsi que par sa finition plus soignée. Si la présentation de l’Optima reste globalement plus classique et qu’il faut encore composer avec certains plastiques moins flatteurs (notamment autour du combiné de climatisation), on appréciera tout de même sa planche de bord à l’ergonomie simple et fonctionnelle.

La Volkswagen peut également offrir davantage d’équipements pour les clients qui le souhaitent. On pourra alors vraiment flirter avec l’univers premium en commandant en sus l’affichage tête-haute, l’amortissement piloté ou un siège conducteur massant. Des attentions non-disponibles chez Kia. Mais l’Optima PHEV se rattrape avec une dotation de série bien plus généreuse. On y reviendra.

Confort : égalité

Même si la Passat n’est pas vraiment du genre chétive, la Kia Optima s’étend sur encore davantage de centimètres ! On se retrouve face à 4,85m de carrosserie pour la Coréenne contre 4,77 pour l’Allemande. Inutile de préciser que l’espace habitable est royal dans les deux cas. Au moment de réaliser notre confrontation, Kia n’avait pas encore ajouté la motorisation hybride rechargeable à la silhouette break Sportswagon de son Optima.

La coréenne perdait alors de nombreux points pratiques sur le plan de la modularité puisque la berline, stockant ses batteries le long de sa banquette arrière, imposait des dossiers fixes. La nouvelle version Sportswagon PHEV y remédie et propose des dossiers arrière rabattables 40/20/40. Tant chez VW que chez Kia, les batteries rognent un peu sur le volume de coffre disponible. Mais sur les versions breaks, on dispose toujours d’un volume suffisant : 440 l chez Kia et 483 l chez VW.

Moteur : avantage Volkswagen

La Passat GTE emprunte sa chaine cinématique à sa petite sœur, la Golf GTE, en l’adaptant à son gabarit supérieur. En l’occurrence, on retrouve ici sous le capot un 1.4 TSI turbo essence de 156 ch couplé à une machine électrique de 115 ch via la boîte à double embrayage DSG à six rapports. L’Optima PHEV fait quant à elle confiance à un moteur atmosphérique et une boîte automatique, à savoir, un 2.0 l essence de 156 ch et un module égrenant 6 rapports. La machine électrique développe de son côté, 68 ch. Au final, on dispose d’une cavalerie cumulée de 205 ch et 375 Nm en cas de besoin chez Kia contre 218 ch et 400 Nm chez VW.

À l’usage, le groupe motopropulseur de la Passat se révèle plus « nerveux », performant et réactif. Le traditionnel exercice de 0 à 100 km/h, par exemple, ne réclame que 7,4 s au volant de la Passat contre 9,4s avec l’Optima dont le moteur thermique, atmosphérique, se montre plus linéaire.

Comportement routier : avantage Volkswagen

En mode « boost », le bloc 2.0 l de l’Optima se montre également un peu moins flatteur à l’oreille que le 1.4 l turbo de la Passat. Mais il faut bien avouer que l’on est davantage incité à rouler de manière posée et calme au volant de la Kia qui affiche un comportement routier plus placide voire pataud.

La Passat affiche un amortissement plus efficace et digère mieux la surcharge pondérale liée à sa batterie (+ 300 kg environ). Dommage, en outre, que les sièges de l’Optima n’offrent pas un meilleur maintien latéral et que le rendu de sa direction soit trop artificiel. Les amateurs de conduite préféreront cravacher la Passat, surtout une fois son mode « GTE » enclenché !

Budget : avantage Kia

Si la berline Optima PHEV s’affiche à 45.490 €, Kia profite de la phase de lancement de sa version break pour en diminuer le prix à « seulement » 43.740€. Voilà qui permet à la coréenne d’afficher un prix d’attaque de quasiment 5.000€ inférieur à celui de la Passat Variant GTE facturée 48.030€ (48.530€ pour la version Business un peu mieux équipée). Pour ce tarif, on profite en outre d’un équipement en série plus généreux chez Kia : système d’info-divertissement avec navigation, phares LED à allumage automatique, capteur de pluie, anti-dévoiement, surveillance des angles morts, reconnaissance de la signalisation routière, caméra périphérique, sièges avant et arrière chauffants (et même ventilés à l’avant !), sièges en cuir, installation Hifi Harman Kardon…

La Kia Optima PHEV Sportswagon offre en sus, un pack de batterie de plus grande capacité (11,6 kWh contre 9,8 kWh sur la berline). Ce qui permet dans la pratique de jouir d’une autonomie électrique supérieure à celle de la Passat Variant GTE (9,9 kWh) et d’afficher une consommation moyenne d’essence inférieure. D’autant plus que le 2.0 l atmo’ coréen, plus placide, se montre un peu moins gourmand que le 1.4 turbo allemand.

Conclusion : avantage Volkswagen

La Volkswagen Passat GTE présente une finition plus soignée et peut proposer un équipement optionnel encore plus pléthorique. Avec son mode GTE explosif et son comportement plus dynamique, la VW permet également d’offrir un petit supplément de sportivité à la conduite hybride. Cela dit, a priori, on n’achète pas vraiment une voiture hybride rechargeable pour se lancer à l’attaque de petites routes sinueuses, le couteau entre les dents ! Mais plutôt pour jouir d’un confort de marche confortable (absence de bruit, reprises vigoureuses…), d’avantages fiscaux et d’une consommation réelle la plus basse possible. Et sur ces trois plans, la Kia Optima fait mieux que de se défendre !





Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois
À propos de l'auteur : Christiaens Jean-Francois Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar. Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Actualité recommandée pour vous

Plus d'actualités
Lamborghini Urus S, moteur puissant et look « docile »…

Lamborghini Urus S, moteur puissant et look « docile »…

Aux côtés de la version Performante, le SUV au taureau se dote désormais également d’une nouvelle version S.

Scoop : le facelift de la Volkswagen Golf se prépare !

Scoop : le facelift de la Volkswagen Golf se prépare !

L'intérieur, notamment, sera retouché et profitera d’un plus grand écran d’infodivertissement.

Les Bentley Bentayga S et Azure aussi en hybride

Les Bentley Bentayga S et Azure aussi en hybride

Tous deux profitent d’une motorisation retravaillée développant un total de 462 ch pour une autonomie 100 % électrique avoisinant les 45 km.

Modèle oublié : Mitsubishi Lancer 2000 Turbo, la mamy des Lancer EVO

Modèle oublié : Mitsubishi Lancer 2000 Turbo, la mamy des Lancer EVO

Cette Mitsubishi Lancer 2000 Turbo a de nombreuses cartes en main pour séduire les collectionneurs : version d’homologation produite en un nombre d’exemplaires réduit, tempérament de feu, etc. Mais elle reste pourtant boudée par les collectionneurs… Pourquoi ?

Essais recommandés pour vous

3,9 /5 Essai : DS 7, plus performant que jamais !

Essai : DS 7, plus performant que jamais !

Au début de l’été, DS a mis à jour sa 7. Au programme, quelques améliorations esthétiques et technologiques, mais surtout une nouvelle version signée DS Performance ! Suffisant pour tenir la dragée haute à la concurrence ?

3,5 /5 Essai : Mercedes EQB 250, boîte à malice électrique

Essai : Mercedes EQB 250, boîte à malice électrique

Le SUV étoilé est l’une des seules voitures électriques à pouvoir accepter jusqu’à 7 passagers ! Mais cet atout est-il suffisant pour justifier ses tarifs élitistes ?  

3,5 /5 Essai : Suzuki Vitara Strong Hybrid, discrète efficacité

Essai : Suzuki Vitara Strong Hybrid, discrète efficacité

Le Vitara s’offre le luxe d’étrenner la nouvelle motorisation full-hybrid de Suzuki. De quoi encore ajouter une sérieuse corde à son arc en ces temps de coûts de carburant élevés ?

Kia Sportage vs Toyota RAV4 : affrontement en mode « plug-in » !

Kia Sportage vs Toyota RAV4 : affrontement en mode « plug-in » !

Le très séduisant Kia Sportage a-t-il les armes pour mettre au tapis la voiture la plus vendue dans le monde ? Réponse au terme d’une confrontation entre les versions hybrides rechargeables de ces deux SUV stars.

Conseils recommandés pour vous

Plus de conseils
A vendre : une Ferrari "belge" considérée comme mythique par les experts !

A vendre : une Ferrari "belge" considérée comme mythique par les experts !

5 exemplaires de la Ferrari 288 GTO Evoluzione furent construits et celui-ci a été livré à un Belge, Jean Blaton.

BMW M3 Touring : les prix sont connus !

BMW M3 Touring : les prix sont connus !

BMW demande un peu moins de 100.000 euros pour la version de base, mais la liste des options peut largement faire gonfler la note !

5 choses à savoir avant de craquer : Toyota Celica MK4, championne du monde !

5 choses à savoir avant de craquer : Toyota Celica MK4, championne du monde !

Championne du monde des rallyes avec Carlos Sainz en 1990, la Toyota Celica MK4 a fait sa grande entrée dans le marché de la collection, tous les exemplaires produits ayant plus de 30 ans. Que devez-vous savoir avant de craquer ?

Tesla n'en finit plus d’ouvrir son réseau en Europe !

Tesla n'en finit plus d’ouvrir son réseau en Europe !

La quantité de bornes américaines ouvertes à tous est désormais pratiquement équivalente au nombre d’installations Ionity ou FastNed !

Voitures neuves recommandées pour vous

Plus de voitures neuves

Essence, Manuelle

27 950 €
2021
14 km

Essence, Manuelle

19 990 €
2022
1 000 km

Essence, Automatique

40 950 €
2021
4 km

Essence, Manuelle

23 750 €
2021
6 km

Voitures d'occasion recommandées pour vous

Plus de voitures d'occasion

Essence, Manuelle

15 490 €
2020
23 750 km

Automatique

67 900 €
2020
28 030 km

Essence, Automatique

39 990 €
2021
16 500 km

Diesel, Manuelle

12 800 €
2019
124 771 km