Le Luxe politiquement correct

Ayant reçu l'opportunité de reprendre durant quelques jours sur nos routes le volant d'une Série 7, nous avons jeté notre dévolu sur la motorisation la plus raisonnable de la gamme, le trois litres diesel. Le V8 de 4,4 litres ne séduira en effet que quelques heureux, et le trois litres essence, plus puissant de 120ch que son homologue "mazout" annonce un déficit en couple de 100Nm. La crise actuelle n'en favorisera sans doute pas le choix non plus, d'autant qu'il est affiché 12.600€ plus cher que le trois litres diesel…

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ